Lorsque vous vous rendez en magasin à la recherche de chaussures de course classiques, les critères sont assez simples : poids, stabilité et amorti. Pourant, ce n'est pas vraiment de cette façon qu'on choisit les chaussures de trail. Celles-ci sont en effet bien plus compliquées, car leurs caractéristiques techniques influencent directement le confort et la sécurité du sportif, et ce dépendamment de la morphologie des pieds, du type de terrain ou encore des conditions climatiques entre autres. Nos critères pour bien choisir vos chaussures de trail.

Comment choisir ses chaussures de trail ?

Critère n°1 : L'ajustement

Ne présumez jamais que vous connaissez votre pointure. Vos pieds changent avec l’âge, il est donc toujours sage de faire mesurer vos pieds. Ensuite, vous devez tenir compte du fait que vos pieds gonflent lorsque vous courez : vous aurez besoin de chaussures offrant une longueur et une largeur adéquates dans la zone des orteils. Un spécialiste de la chaussure peut évaluer la taille et la forme de vos pieds et vous conseiller sur le type et la marque de chaussures de trail qui vous conviennent le mieux.

L’ajustement reste le premier critère à prendre en compte au moment d’acheter n’importe quel type de chaussures. Même les chaussures de trail les plus belles au monde ne vous conviendront pas si elles ne sont pas disponibles dans votre taille de pied et si elles ne s’adaptent pas à votre morphologie de pied. Et obtenir un bon ajustement implique plus que la longueur et la largeur. Les pieds sont biomécaniquement complexes et un bon ajustement tiendra également compte de facteurs tels que :

  • la forme de la voûte plantaire
  • la longueur de la voûte plantaire
  • le volume du pied, etc.

Critère n°2 : La bande de roulement

La bande de roulement des chaussures de trail est beaucoup plus agressive que celle des chaussures de running ordinaires. En fait, c’est l’un des plus grands facteurs de différenciation entre les deux. Lorsque les crampons de la semelle extérieure sont plus profonds et plus espacés, ils offrent au coureur une meilleure traction. Ceci est essentiel si vous courez sur un chemin boueux ou rocheux, ou les deux.

Cela dit, les crampons profonds, de 5 à 7 mm de hauteur, ont tendance à être inconfortables si vous courez sur le trottoir ou sur la terre battue. Donc, si vous avez l’intention de courir principalement sur des sentiers durs, recherchez des chaussures avec un crampon plus court. Environ 2 à 4 mm semblent être parfaits. Les ergots doivent également être plus rapprochés.

En revanche, si vous avez l’intention de courir sur un chemin caillouteux ou rocheux, recherchez une paire de chaussures de trail dont la description comporte l’expression « caoutchouc collant ». Il s’agit d’un caoutchouc spécial qui offre à la bande de roulement une meilleure adhérence sur la roche.

Critère n°3 : L'amorti

L'amorti est un aspect important de tout type de chaussure, en particulier pour les chaussures de trail. Le bon type de rembourrage assure le confort. Les chaussures de trail ont différents types d'amorti en fonction du type de course.

  • Idéalement, choisir une paire avec plus d'amorti a du sens si vous prévoyez d'utiliser les mêmes chaussures pour les sentiers et les routes. Les sentiers battus et les longues distances routinières orientent également la plupart des coureurs vers des chaussures rembourrées. Si vous êtes plus lourd ou si vous souffrez de douleurs aux articulations ou aux genoux, optez également pour ce type dechaussures de trail, elles vont réduire l'impact.
  • Les chaussures de trail avec moins d'amorti sont idéales si vous courez sur des sentiers plus doux et plus lisses, principalement sur des distances plus courtes, ou si vous préférez simplement des chaussures agiles offrant une sensation plaquée au sol.
  • Si vous êtes quelqu'un qui ne fait pas dans la demi-mesure, il existe aussi des chaussures de trail dites « pieds nus ». Celles-ci sont construites avec zéro chute et zéro amortissement, ne fournissant qu'une fine couche de caoutchouc pour la protection et la traction.

Critère n°4 : La chute du talon aux orteils

La chute du talon aux orteils, parfois simplement appelée « chute » ou « drop », mesure à quel point le talon de la chaussure est élevé par rapport aux orteils. Une chaussure de running tombe d’environ 10 à 12 mm du talon aux orteils. Cela offre plus qu’assez d’amortis au talon, ce qui le rend idéal pour les coureurs qui ont tendance à frapper le talon. La frappe du talon, c’est lorsque vous atterrissez sur vos talons en premier lorsque vous courez.

Si la chute est plus faible, la chaussure favorise la frappe au milieu du pied. Cela pourrait causer des problèmes aux talonneurs naturels. Une frappe à mi-pied est une foulée à faible impact qui fait appel à la capacité de votre pied à absorber les chocs. Notez que si la chute descend encore plus bas, c’est-à-dire entre 0 et 4 mm, alors votre tendon d’Achille devra travailler davantage. Cette configuration a ses adeptes, mais un débutant aura besoin d’un temps d’adaptation, notamment en descente.

En somme, il y a 4 types de chutes ou drops :

  • Drop nul : si vous voulez mieux sentir le terrain
  • Drop minimal : 0 à 4 mm pour une meilleure appréhension de la piste.
  • Drop intermédiaire : 4 à 8 mm que l’on rencontre sur la majorité des chaussures de trail.
  • Drop maximal : 8 à 12 mm, pour réduire la sensation de fatigue.

Critère n°5 : Imperméabilité

Certaines chaussures de trail portent la mention « imperméable ». Ce terme est plutôt inexact parce que chaque chaussure a un trou géant au sommet pour y mettre votre pied ! Techniquement, l’eau peut toujours entrer, mais cela ne devrait pas vous empêcher de considérer cette fonctionnalité. Il y aura de nombreuses fois où vous marcherez dans des flaques d’eau peu profondes.

Idéalement, les chaussures imperméables sont parfaites si vous vivez dans une région froide ou une région humide, là où il neige ou pleut constamment. Dans toutes les autres situations, ces caractéristiques d’étanchéité seront tout au mieux superflues, au pire handicapantes car ce qui est imperméable ne respire pas. En effet, les membranes imperméables, même étiquetées « respirantes », réduisent considérablement la ventilation.

En conséquence, si vous avez un climat chaud et sec là où vous courez, optez pour des chaussures aérées en mesh à séchage rapide. Notez enfin que si de l’eau parvient à pénétrer dans une chaussure imperméable, une partie restera piégée à l’intérieur de la membrane. Si cela se produit assez souvent pour être un problème, pensez à ajouter des guêtres. Cela empêchera l’eau ou la neige de s’infiltrer au niveau du col de la chaussure.

Critère n°6 : Les semelles

Les semelles sont un élément indispensable, car elles participent au confort de votre pied et à l’hygiène de votre chaussure pendant le trail. Une chaussure de trail doit disposer de trois semelles différentes pour que le confort soit au rendez-vous.

  • La semelle intérieure : elle est en contact direct avec le pied et idéalement fabriquée avec de la mousse ortholite et de l'éthylène acétate de vinyle ou EVA. Ces matières sont respirantes et éradiquent les odeurs désagréables, mais aussi plus confortables pour réduire la pression dans le pied.
  • La semelle intermédiaire : sépare la semelle intérieure et extérieure, celle-ci vient en aide à la semelle intérieure dans le rôle d’amortisseur. La semelle intermédiaire peut être constituée par une autre matière à part l’EVA, telle que le polyuréthane et l’élasthanne pour être plus légère et plus dense.
  • La semelle extérieure : le choix dépend en l’occurrence du trajet, il y en a qui sont adaptés aux terrains lisses et d’autres aux terrains irréguliers.
    1. La semelle Vibram est très courante, elle est composée en partie de caoutchouc, idéal pour un trail montagneux. Ce type de semelle assure un contact maximal avec le sol et une résistance exceptionnelle à l'abrasion.
    2. Sur un sol sec, la semelle Contagrip est plus adaptée, elle se montre glissante sur un sol accidenté.
    3. La semelle Michelin est conçue à l’instar des pneus du géant français, plus adhérente grâce à une traction élevée, ce qui permet à la semelle de s’adapter à tous types de terrains.

Découvrez les meilleures chaussures de trail et toutes les infos essentielles pour mieux les choisir dans notre guide d'achat complet consacré au sujet.

POURQUOI NOUS FAIRE CONFIANCE

  • Indépendance
  • Expertise
  • Engagement

Meilleurtest.fr s'engage pour vous : aucun produit sponsorisé et plus de 4000 guides d'achat en accès libre et gratuit.

Vous pouvez nous soutenir en utilisant nos liens pour faire vos achats (sans surcoût pour vous) ! Cela nous rapporte parfois une commission qui nous permet de rester indépendants. En savoir +

NOUS SOUTENIR

La meilleure façon de nous soutenir est tout simplement d'utiliser nos liens pour faire vos achats. Cela nous rapporte généralement une petite commission (sans surcoût pour vous).

Vous pouvez également faire découvrir notre site à vos amis ou le partager sur les réseaux sociaux :

Dans tous les cas, c'est gratuit pour vous et cela nous permet de garder nos guides d'achat sans aucune publicité et sans aucun produit sponsorisé.

Merci pour votre soutien !

Meilleurtest.fr - les meilleurs comparatifs pour mieux choisir

Chaque mois, Meilleurtest aide plus de 900 000 personnes à mieux consommer.

magnifiercross