Les 4 meilleures imprimantes 3D métal

Nous avons comparé 59 imprimantes 3D métal de Anycubic, Comgrow, Tempsa et plus pour trouver les meilleures en 2024.

Auteur : Colombe
Recherche par Colombe

Que ce soit dans le domaine artistique ou pour la conception de prototypes, de décorations ou de maquettes, le métal est devenu un matériau très prisé. Afin d’obtenir de bons tracés et des détails fins, vous aurez sûrement besoin d’une imprimante 3D dédiée à cette matière première. Voici, sans plus attendre, la liste des meilleurs modèles que vous pourrez croiser.

M Pourquoi nous faire confiance ?

Indépendance : Nous n'acceptons aucune publicité ni aucun placement de produit. Cela nous permet de rester totalement indépendants et de vous recommander les imprimantes 3D métal qui sont vraiment les meilleures.

Rigueur : Nous avons effectué plus de 24 heures de recherches pour réaliser ce comparatif. Il a ensuite été relu et corrigé par un de nos éditeurs. Nous vous décrivons notre méthode de travail en détail un peu plus loin si vous souhaitez en savoir plus.

Transparence : Nous sommes totalement transparents sur nos sources de revenus et les critères selon lesquels nous avons sélectionné les meilleures imprimantes 3D métal de 2024.

La meilleure imprimante 3D métal en 2024

Le choix de la rédaction imprimante 3D métal - Flying Bear – Imprimante 3D métal 4 S 5 FDM

Imprimante 3D métal Flying Bear – 4 S 5 FDM

Cette imprimante 3D métal utilise la technologie FDM. Elle offre par ailleurs une vitesse de création de 150 mm de fil fondu par secondes pour une résolution de 50 microns.

Afficher l'avis complet

Cette imprimante mesure 255 x 210 x 210 mm et gère des sculptures plus volumineuses. Elle applique la technologie FDM ou celle du dépôt de fil fondu. À ce titre, l’outil dispose de capteurs qui se chargent de vous prévenir en cas de rupture ou d’épuisement. Il assure aussi la reprise de votre travail dans le cas d’une coupure de courant. Il consomme une puissance de 300 W pour 24 V de tension. Le tapis magnétique flexible propose une excellente surface d’impression qui vous permettra de facilement retirer les pièces.

Cette machine intègre une carte mère STM 32-bits motherboard et un extrudeur direct drive qui possède un double moteur. Pour la contrôler, vous pourrez utiliser l’entrée USB, le support de carte MicroSD ou le wifi. Alternativement, son écran tactile en couleur de 3,5 pouces se destine à la direction manuelle. Cette imprimante 3D affiche aussi une vitesse de 150 mm/s de fil qui mesure 50 microns.

Taille d’impression 255 x 210 x 210 mm
Système d'exploitation Windows, Mac
Poids 12 kg
Vitesse d'impression 150 mm/s
Type Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu
Taille d’impression255 x 210 x 210 mm
Système d'exploitationWindows, Mac
Poids12 kg
Vitesse d'impression150 mm/s
TypeImprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu

La meilleure imprimante 3D métal d'entrée de gamme

imprimante 3D métal - Anycubic – Mega S FDM Imprimante 3D pour débutant

Imprimante 3D métal Anycubic – Mega S FDM pour débutant

Anycubic MEGA S est une FDM imprimante 3D livrée en grande partie assemblée. Comme elle est facile à utiliser pour les débutants, vous la mettrez en marche en vissant les unités principales ensemble en moins de 5 minutes.

Afficher l'avis complet

Avec un châssis entièrement métallique, cet appareil robuste fournit des impressions de haute qualité avec un prix abordable. Stable et précise, cette imprimante 3D est compatible avec une large variété de filaments, à savoir le PLA, l’ABS, le HIPS, le bois, et plus encore. Les secousses et vibrations minimales permettent plus de précision et de répétabilité. La plateforme chauffante Ultrabase, le système de récupération en cas de panne de courant et le capteur de filament mécanique rationalisent votre expérience d’impression en prenant en charge les problèmes les plus courants.

Un écran tactile sensible et multilingue permet une navigation et une utilisation faciles. L’Anycubic Mega S FDM imprime avec une résolution de 0,05 mm. Ainsi, elle est capable de produire des modèles précis avec des surfaces lisses et un niveau de détail raisonnable. La zone de construction de l’imprimante est de 210 x 210 x 205 mm. Aussi, elle vous permet d’imprimer un large éventail de modèles.

Taille d’impression 210 x 210 x 205 mm
Système d'exploitation Windows, Linux, mac
Poids 11 kg
Vitesse d'impression 80 mm/s
Type Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu
Taille d’impression210 x 210 x 205 mm
Système d'exploitationWindows, Linux, mac
Poids11 kg
Vitesse d'impression80 mm/s
TypeImprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu
Meilleur prix parmi plus de 500 sites. Affichez le comparateur pour vérifier les meilleurs prix actuels.

La meilleure imprimante 3D métal haut de gamme

imprimante 3D métal - Yonis – Imprimante 3D métal à écran LCD pour débutants

Imprimante 3D métal Yonis – à écran LCD pour débutants

Cette imprimante 3D de métal produit des sculptures détaillées et précises à grande vitesse. Adaptée aux novices, elle peut intégrer votre maison pour une utilisation personnelle grâce à votre ordinateur.

Afficher l'avis complet

Réalisez des sculptures aux détails stupéfiants avec cette imprimante 3D pour métaux. Elle intègre la technologie FDM et FFF de dépôt de fil fondu et fonctionne sous Windows, Linux, Mac et iOS. Elle s’adapte également au domaine artistique et technique et opère de manière très précise. Puisqu’elle convient aussi bien aux débutants qu’aux experts, cette imprimante 3D peut donc servir à un usage personnel. Cet appareil s’avère capable de traiter les autres matériaux, outre le métal.

Les œuvres ainsi générées affichent une excellente stabilité structurale avec une résolution qui varie de 0,1 à 0,4 mm. Cet outil imprime à une vitesse de 100 mm/s. Ce qui constitue une valeur relativement élevée. Interrompez et reprenez le travail à votre guise avec son écran LCD. Contrôlable par l’intermédiaire de votre ordinateur, cette imprimante 3D métal possède une robustesse et des performances très satisfaisantes. Pour finir, laissez parler votre créativité afin de donner vie à des inventions uniques.

Taille d’impression 220 x 220 x 250 mm
Système d'exploitation Windows, Linux, Mac, iOS
Poids 9,7 kg
Vitesse d'impression 100 mm/s
Type Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu
Taille d’impression220 x 220 x 250 mm
Système d'exploitationWindows, Linux, Mac, iOS
Poids9,7 kg
Vitesse d'impression100 mm/s
TypeImprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu

Une excellente alternative

imprimante 3D métal - Comgrow – Ender 5 Pro Imprimante 3D avec carte mère silencieuse

Imprimante 3D métal Comgrow – Ender 5 Pro avec carte mère silencieuse

La Creality Ender 5 Pro est une excellente imprimante 3D pour quiconque souhaite se lancer dans l'impression 3D. Elle est relativement facile à configurer et à utiliser, et produit des impressions de haute qualité.

Afficher l'avis complet

L’un des attributs uniques de l’imprimante 3D Ender 5 Pro est la nouvelle carte mère silencieuse V4.2.2 avec pilotes TMC2208, qui permet une impression plus silencieuse et plus précise. Cette carte mère est équipée de la version 1.1.8 de Marlin et d’un chargeur de démarrage. Elle est également dotée d’un dispositif de protection thermique qui offre une protection supplémentaire au cas où l’imprimante atteindrait des températures anormalement élevées. Une autre nouveauté de l’imprimante 3D Creality Ender 5 Pro est le cadre d’extrusion en métal très résistant.

Cette caractéristique permet de renforcer la pression exercée sur le filament par la buse de l’imprimante 3D, ce qui, selon le fabricant, améliore les performances d’impression globales. Enfin, l’imprimante 3D Creality Ender 5 Pro comprend également un nouveau tube à filament amélioré, ce qui réduit l’espace de jeu excessif et empêche le filament de se déformer à l’intérieur du tube. L’ajout de ce tube haut de gamme rend l’imprimante 3D Creality Ender 5 Pro mieux adaptée à l’impression de filaments flexibles et d’autres matériaux exotiques.

Taille d’impression 220 x 220 x 300 mm
Système d'exploitation Windows, Linux, Mac
Poids 11,8 kg
Vitesse d'impression 100 mm/s
Type Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu
Taille d’impression220 x 220 x 300 mm
Système d'exploitationWindows, Linux, Mac
Poids11,8 kg
Vitesse d'impression100 mm/s
TypeImprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu
Meilleur prix parmi plus de 500 sites. Affichez le comparateur pour vérifier les meilleurs prix actuels.

Tableau comparatif des meilleures imprimantes 3D métal

Voici notre classement des meilleures imprimantes 3D métal de 2024. Tous les produits présents dans ce tableau comparatif ont été évalués et sélectionnés par la rédaction de Meilleurtest.

Aucun produit sponsorisé
Ce comparatif ne contient aucun produit sponsorisé.
Choix de la rédaction Meilleure alternative
 - Flying Bear – Imprimante 3D métal 4 S 5 FDM
 - Anycubic – Mega S FDM Imprimante 3D pour débutant
 - Yonis – Imprimante 3D métal à écran LCD pour débutants
 - Comgrow – Ender 5 Pro Imprimante 3D avec carte mère silencieuse
Flying Bear – Imprimante 3D métal 4 S 5 FDM Anycubic – Mega S FDM Imprimante 3D pour débutant Yonis – Imprimante 3D métal à écran LCD pour débutants Comgrow – Ender 5 Pro Imprimante 3D avec carte mère silencieuse
ⓘ Nos engagements
ⓘ Comment nous testons
Cette imprimante 3D métal utilise la technologie FDM. Elle offre par ailleurs une vitesse de création de 150 mm de fil fondu par secondes pour une résolution de 50 microns. Anycubic MEGA S est une FDM imprimante 3D livrée en grande partie assemblée. Comme elle est facile à utiliser pour les débutants, vous la mettrez en marche en vissant les unités principales ensemble en moins de 5 minutes. Cette imprimante 3D de métal produit des sculptures détaillées et précises à grande vitesse. Adaptée aux novices, elle peut intégrer votre maison pour une utilisation personnelle grâce à votre ordinateur. La Creality Ender 5 Pro est une excellente imprimante 3D pour quiconque souhaite se lancer dans l'impression 3D. Elle est relativement facile à configurer et à utiliser, et produit des impressions de haute qualité.
Taille d’impression 255 x 210 x 210 mm 210 x 210 x 205 mm 220 x 220 x 250 mm 220 x 220 x 300 mm
Système d'exploitation Windows, Mac Windows, Linux, mac Windows, Linux, Mac, iOS Windows, Linux, Mac
Poids 12 kg 11 kg 9,7 kg 11,8 kg
Vitesse d'impression 150 mm/s 80 mm/s 100 mm/s 100 mm/s
Type Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu Imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu
Meilleur prix

Si vous trouvez une erreur dans le tableau, merci de nous le signaler. Un éditeur vérifira le produit concerné et fera les corrections nécessaires.

Comment nous avons choisi

Pour vous recommander les produits qui sont vraiment les meilleurs, nous avons suivi une méthode de travail rigoureuse qui combine l'analyse des principaux guides d'achats du web, notre propre évaluation de chaque produit, et les avis de centaines d'utilisateurs. Nous utilisons la même méthode de recherche pour tous nos guides d'achat. Par conséquent, si vous êtes familiers de notre travail, n'hésitez pas à passer directement à la partie suivante. Sinon, voici, pas à pas, comment nous avons procédé :

Nous avons commencé par étudier les guides les plus fiables, à la fois internationaux (3Dsourced, Aniwaa, Xometry, 3Dpadvisor, Selfcad, Pick3Dprinter, Cults3D, Nexa3D, ...) et français. Nous avons également parcouru la presse spécialisée et visionné des tests sur Youtube pour être sûrs de ne rien oublier.

Cette recherche préliminaire nous a permis d'identifier les marques les plus populaires (Anycubic, Comgrow, Tempsa, etc.), les produits les plus recommandés et les critères de choix les plus importants à prendre en compte. En combinant toutes ces informations, nous avons effectué une première préselection de 59 imprimantes 3D métal parmi les plus populaires.

Pour mieux percevoir les besoins des utilisateurs, nous avons analysé les tendances de recherche sur Google et consulté plusieurs centaines d'avis clients. En plus de cela, nous avons parcouru plusieurs forums en français et en anglais pour y chercher des informations pertinentes (comme sur Reddit et Practicalmachinist). Tout cela nous a aidés d'une part à mieux percevoir les besoins réels de la majorité des consommateurs et, d'autre part, à identifier les produits les plus critiqués à retirer de notre sélection.

Nous avons ensuite analysé les caractéristiques de chaque produit et nous les avons confrontées aux critères précédemment identifiés (la rapidité, résolution, matériaux compatibles, environnement, taille d'impression, etc.). Nous avons également tenu compte des impératifs et souhaits fréquemment exprimés par les consommateurs (qualité, marque, etc.). Au terme de tout ce processus de recherche, nous avons sélectionné les meilleures imprimantes 3D métal en 2024.

Après avoir sélectionné les meilleurs produits, nous avons effectué quelques recherches supplémentaires pour rédiger ce guide d'achat. Par exemple : nous avons regardé les questions les plus fréquemment posées pour réaliser la FAQ , nous avons cherché des informations générales sur Wikipedia et d'autres wikis, etc.

C'est uniquement après tout ce travail de recherche que nous avons effectué la rédaction de ce comparatif sur les meilleures imprimantes 3D métal en 2024.

Critères de choix importants

Comment choisir son imprimante 3D métal ?

Avant d'acheter une imprimante 3D, il faut savoir à quel usage précis elle sera destinée. Il est essentiel d'être clair sur ce dont on a besoin, et donc de choisir celle qui convient le mieux en fonction des critères de base.

Critère n°1 : La rapidité

La vitesse d’impression peut être un facteur critique, selon l’application souhaitée. Les applications de prototypage rapide ou de production, par exemple, exigent que les pièces soient produites rapidement et efficacement pour garder les délais sous contrôle. Les imprimantes 3D les moins chères ont généralement une vitesse d’impression de 50 mm/s, tandis que la vitesse des machines les plus rapides est de 150 mm/s ou plus.

Critère n°2 : Résolution

La résolution fait référence au niveau de détail qu’une imprimante 3D peut fournir. La qualité d’impression globale est déterminée par la résolution horizontale, qui est le plus petit mouvement que l’extrudeuse peut effectuer le long de l’axe XY, et la résolution verticale, qui est l’épaisseur de couche minimale que l’extrudeuse peut produire. Plus la résolution est élevée, plus le détail de la pièce finale est meilleur.

Critère n°3 : Matériaux compatibles

Selon ce que vous avez prévu de faire, il faut considérer quel type de matériel est compatible avec l’imprimante. Une grande partie utilise un matériau appelé PLA et d’autres polymères. Cependant, si vous envisagez de fabriquer des objets plus résistants aux températures élevées, vous devez vérifier que l’imprimante est compatible avec les matériaux spéciaux disponibles sur le marché, tels que le TPU ou l’ABS.

Critère n°4 : Environnement

Il est important de considérer l’environnement dans lequel l’imprimante 3D sera placée, car il peut imposer certaines limitations en termes de taille, entre autres. Par exemple, si l’imprimante fait beaucoup de bruit, cela peut déranger les personnes travaillant à proximité. Optez pour une imprimante 3D spécialement conçue pour maintenir le niveau de bruit au minimum. Pour les environnements de bureau où l’espace est un problème, les imprimantes 3D de bureau sont souvent plus compactes.

Critère n°5 : Taille d'impression

Avoir un grand plateau de bricolage n’est peut-être pas une priorité pour les débutants ou les amateurs. Cependant, si vous envisagez d’utiliser votre imprimante 3D pour des pièces d’utilisation finale et des applications industrielles, la possibilité d’imprimer des pièces plus grandes peut être inestimable. Des plateaux de construction plus grands permettent d’imprimer de grandes pièces en une seule fois, ce qui permet de gagner du temps de construction.

Comment se déroule le processus d’impression 3D métal ?

Les meilleures imprimantes 3D métal 1

L’impression 3D métal est un type de technologie de fabrication additive, non soustractive. Ce qui signifie que la matière est progressivement ajoutée au résultat final au lieu d’être retirée. Une imprimante 3D métal a besoin d’un logiciel d’impression 3D CAO (conception assistée par ordinateur) pour démarrer le processus, créant une image détaillée sous tous les angles de conception souhaités. Une fois que le logiciel d’impression CAO 3D a été utilisé pour terminer la conception, il doit être converti au format STL (stéréolithographie) afin que l’imprimante 3D métal puisse interpréter les instructions.

La forme de l’objet

Le processus d’impression 3D métallique est une approche additive multicouche, comme d’autres formes d’impression 3D. Il nécessite que la conception soit découpée très finement dans le plan horizontal avant de pouvoir commencer à être construite. L’imprimante 3D pour métal reçoit ses instructions de l’ordinateur, indiquant au laser quelle forme tracer à travers la poudre métallique. Puis, le laser émet des impulsions et chauffe la poudre, ce qui crée ensuite une forme stable pour l’objet. C’est ainsi que commence l’impression 3D métal.

Création du produit final

Une fois cette première fondation posée, le processus d’impression 3D métallique recommence. Chaque couche n’a généralement pas plus de 0,1 mm d’épaisseur. Ce processus additif très progressif est la façon dont les imprimantes 3D métal créent le produit final. La chaleur du laser forme une forme définie. Ce processus est connu sous le nom de frittage laser direct de métal (DMLS) ou de fusion laser sélective (SLM), selon la chaleur utilisée, et si la poudre est complètement fondue ou juste assez chauffée pour fusionner.

Quel type d'imprimante 3D métal choisir ?

En général, les imprimantes 3D métal utilisent trois différents types de technologies. Ainsi, nous allons nous en servir pour les catégoriser.

Les imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu

Cette première catégorie s’utilise aussi bien dans l’impression 3D métallique que dans celle du plastique. Son principe de fonctionnement repose sur la fonte et le dépôt continu sous forme de fil. La FDM trace suivant les deux axes tandis que la DED offre plus de liberté. La démarche se réalise ensuite couche par couche.

Points positifs :

  • Portabilité des appareils
  • Facilité de réalisation de géométries complexes
  • Possibilité de traiter différents matériaux

Points négatifs :

  • Résolution relativement faible
  • Temps de travail légèrement plus long

C'est pour qui ?

Les imprimantes 3D métal par dépôt de fil fondu sont idéales pour les professionnels et les industries qui ont besoin de produire des pièces durables et résistantes pour des applications industrielles. Elles offrent une grande polyvalence en termes de matériaux à traiter et permettent de réaliser des géométries complexes avec une précision accrue. Bien que leur résolution puisse être relativement faible par rapport à d’autres technologies, elles offrent une portabilité pratique et sont adaptées aux besoins de fabrication de pièces solides et fonctionnelles.

Les imprimantes 3D métal par photopolymérisation

La technique d’impression utilisée par ces appareils s’appuie sur les lasers. Ces derniers poussent la résine composée de métal et sensible à la lumière. La SLA ou la stéréolithographie traite le produit point par point. La DLP ou le digital light processing sollicite plusieurs points d’une seule strate en simultané. Le LCD applique un masque pour travailler uniformément sur la couche superficielle.

Points positifs :

  • Précision élevée dans la profondeur
  • Rapidité d’impression
  • Produits uniformes en termes de comportement mécanique superficielle

Points négatifs :

  • Les résultats disposent de moins de résistance
  • Le posttraitement devient indispensable pour une finition acceptable

C'est pour qui ?

Les imprimantes 3D métal par photopolymérisation sont idéales pour ceux qui recherchent une grande précision dans leurs impressions et qui ont besoin de produire des ornements et des sculptures simples en usine. Cette méthode offre une grande rapidité et des produits uniformes en termes de comportement mécanique superficielle. Cependant, il est important de noter que les résultats peuvent être plus cassants et nécessitent un post-traitement pour obtenir une finition acceptable. Dans les cas où la précision et la rapidité sont essentielles, et où la résistance n’est pas un critère primordial, les imprimantes 3D métal par photopolymérisation sont un choix approprié.

Les imprimantes 3D métal par fusion de poudre

Dans ce cas de figure, la matière première utilisée se présente sous forme pulvérisée. L’appareil les traite par frittage SLS ou par fusion SLM. La première méthode dite sélective vise à produire des structures sans pour autant réaliser la fonte totale des composantes poudreuses. La seconde, quant à elle, y procède.

Points positifs :

  • Excellente résolution
  • Durée de travail moindre
  • Comportement mécanique uniforme

Points négatifs :

  • La structure poudreuse implique souvent des risques pour les poumons des ouvriers ou des utilisateurs.
  • La matière première s’avère également plus onéreuse et surtout monomatériau.

C'est pour qui ?

Les imprimantes 3D métal par fusion de poudre, que ce soit par frittage SLS ou par fusion SLM, conviennent particulièrement aux personnes qui souhaitent produire des structures avec une excellente résolution et un comportement mécanique uniforme. Cependant, il est important de noter que cette technologie peut présenter des risques pour la santé des ouvriers ou des utilisateurs en raison de la manipulation de la matière première sous forme pulvérisée. De plus, cette méthode peut être plus coûteuse en raison de l’utilisation de matériaux monomatériaux. Les imprimantes 3D métal par fusion de poudre sont donc recommandées pour les sculptures d’ornement avec la méthode SLS et pour la conception de pièces mécaniques résistantes avec la méthode SLM.

Imprimante 3D métal ou imprimante 3D plastique ?

Une imprimante 3D est un appareil ultra performant pour pouvoir sortir un résultat satisfaisant pour son utilisateur. Cette imprimante peut concevoir des objets à partir de divers matériaux, dont le métal et le plastique.

Imprimante 3D métal

L’imprimante 3D métal est un appareil d’impression utilisant divers types de matériaux métalliques pour concevoir les pièces à réaliser. Avec cette imprimante, on peut insérer de la poudre de métal tel que le platine, l’aluminium, le titane et même le fer pour fabriquer une pièce.

Le choix du métal dépend surtout de l’objet, de son utilisation et aussi de son design. L’aluminium par exemple peut servir pour l’impression des ustensiles de cuisine comme les cuillères et les bols. En somme, l’imprimante 3D métal est destinée à fabriquer des objets consistants et résistants.

Imprimante 3D plastique

L’imprimante 3D plastique utilise surtout des matières thermoplastiques. Le PLA et l’ABS sont les matières les plus fréquemment utilisées pour ce type d’imprimante. Le PLA est le polymère le plus utilisé, car il est plus malléable.

L’ABS quant à lui est fait à partir du pétrole et se révèle être compatible avec la majorité des imprimantes 3D. Ces polymères sont chauffés pour devenir modulables et pour façonner l’objet à imprimer. Puis ils refroidissent pour avoir le résultat escompté.

Verdict

L’utilisation de l’imprimante 3D métal est recommandée pour les grandes entreprises et les industriels. Avec cette imprimante, elles peuvent obtenir un objet robuste et solide. C’est l’idéal pour la fabrication des pièces des appareils électroniques par exemple. De même, il convient à la création des matériaux de construction.

L’imprimante 3D plastique, quant à elle, convient mieux aux objets à utiliser de courtes durées, mais surtout pour produire des objets dédiés qui seraient en contact avec les aliments et les boissons telles que les verres, les bols et des tasses. Elle convient aussi pour des articles de décoration, comme les figurines.

Les meilleures marques d'imprimantes 3D métal

Selon nous, les meilleures marques d'imprimantes 3D métal en 2024 sont Anycubic, Comgrow, Tempsa, Yonis et Flashforge  :

Anycubic

Anycubic est une marque d’une entreprise d’origine chinoise fondée en 2015. En seulement sept ans, cette marque est devenue la première marque mondiale d’imprimante 3D sur le marché. La dernière imprimante 3D métal de la marque a reçu des milliers d’avis positifs par les utilisateurs. L’appareil est plus sophistiqué et dispose d’une performance améliorée.

Comgrow

Comgrow est une compagnie productrice, développeuse et conceptrice d’imprimantes, y compris les imprimantes 3D. Cette marque a pour avantage majeur de commercialiser les accessoires nécessaires à ses imprimantes comme l’encre, la poudre de métal ou la bobine de polymère. L’imprimante 3D métal de cette marque est connue pour sa longévité, mais surtout pour la qualité des pièces qu’elle confectionne.

Tempsa

Tempsa est une entreprise spécialisée en équipements bureautiques. Depuis dix ans, cette marque n’a cessé de rénover et d’innover ses produits, notamment concernant la technologie de bureau. C’est le cas de son imprimante 3D métal qui fonctionne au laser, permettant un moulage et une fabrication de pièces sur mesure.

Yonis

Yonis a été en 2015 une jeune startup dans le domaine des produits high tech sur le marché mondial. Actuellement, cette marque figure dans le top 5 concernant l’imprimante 3D. Ses produits sont surtout destinés aux professionnels, mais restent simples d’utilisation pour permettre aux particuliers de les utiliser sans grande difficulté.

Flashforge

L’entreprise Flashforge est dérivée d’une société américaine fondée en 2018. Cette marque a été récemment démarquée sur le réseau et le marché par le lancement de son imprimante 3D professionnelle Creator 3 Pro. Cette imprimante est amovible, à précision sans précédent, mais surtout, elle utilise différents types de métaux pour l’impression selon l’objet à créer.

Pourquoi acheter une imprimante 3D métal ?

Avec la technique de l’impression 3D sur métal, la possibilité de créer des objets moins chers et plus complexes devient possible. L’utilisation d’une imprimante 3D ou d’une machine de prototypage rapide présente de nombreux avantages.

1. Une plus grande gamme de formes et de conceptions est possible.

Les complexités possibles avec l’impression 3D métal ne pourraient pas être atteintes par d’autres techniques de modélisation. Cela peut être aussi complexe que de réaliser des supports creux avec des coupures et des protubérances, ou simplement des couches très fines qui étaient auparavant trop délicates pour être coupées. Une imprimante 3D est alors souvent utilisée dans les industries de la bijouterie et de la mode.

2. Une finition solide et robuste

Étant donné que l’objet est créé en une seule pièce continue plutôt qu’avec plusieurs soudures et joints, il n’y a pas de points qui peuvent se briser facilement. C’est justement ce qui rend le produit final plus solide dans l’ensemble. De plus, vous pouvez avoir une finition plus détaillée et lisse à chaque millimètre si vous optez pour une machine très performante.

3. Un rendu plus léger

La possibilité de travailler avec de très petites tranches à la fois signifie que des conceptions très fines, voire creuses, peuvent être créées, réduisant ainsi le poids d’un produit. Ceci est particulièrement avantageux dans des industries telles que l’aérospatiale, qui recherchent des produits légers (par exemple, des turbos et des turbines) pour améliorer l’aérodynamisme, tout en réduisant la consommation de carburant.

4. Facile à régler et à personnaliser

Si vous avez besoin de modifier la customisation, le processus est simple et ne nécessite que quelques pressions de bouton au lieu d’une nouvelle personnalisation longue et couteuse. Avec l’impression 3D en métal, tant que vous avez les matériaux pour faire fonctionner la machine, il n’y a aucune raison pour qu’un article soit en rupture de stock. Tout ce dont vous avez besoin est le fichier STL et vous pouvez imprimer un produit quand vous en avez besoin.

5. Sécurisé et rapide

Le processus ne nécessite aucun contact entre le laser et la poudre, car le faisceau laser stimule le processus d’impression 3D. Ceci est plus sûr pour l’opérateur laser et élimine également le risque de contamination par la poussière pendant le processus d’impression 3D. De plus, grâce aux imprimantes 3D métal, le métal peut être moulé beaucoup plus rapidement et des objets incroyablement complexes sont beaucoup plus réalisables.

Les astuces à connaître pour votre imprimante 3D métal

Toujours se tenir à une distance de sécurité de l’appareil

Lorsque le processus d’impression est lancé, l’imprimante 3D émet un gaz nocif à la santé du fait de la fonte des poussières de métaux. Ce gaz peut entraîner des séquelles pulmonaires graves. Voilà pourquoi il faut respecter une certaine distance avec la machine durant le temps d’impression de l’objet à imprimer. Autrement, mieux vaut porter un masque de sécurité.

Toujours nettoyer l’objet imprimé

Puisque l’objet imprimé avec l’imprimante 3D métal est fait à partir de poussière de métaux, il arrive souvent que l’objet obtenu soit couvert de ces poussières une fois l’impression achevée. Avant toute utilisation de l’objet, il faut donc le dépoussiérer, voire le laver et le rincer à l’eau chaude pour s’assurer que les poussières de métaux soient bien retirées de l’objet.

Personnaliser les objets à imprimer

L’imprimante 3D a le grand avantage de permettre une personnalisation de l’objet à imprimer. Depuis un ordinateur connecté à l’imprimante, il faut donc choisir la forme, les dimensions et l’épaisseur ainsi que le rendu final de l’objet. Cela permettra d’avoir un objet confectionné sur mesure.

Utiliser un logiciel

Pour la conception de l’objet à imprimer, il vaut mieux utiliser un logiciel de modélisation. Ce logiciel permet de conceptualiser, de modéliser et d’optimiser la pièce avant de la lancer dans l’imprimante. Grâce à ce logiciel, le concepteur peut modifier la forme ainsi que les dimensions de manière précise de la pièce en ayant un visuel postérieur à l’impression.

Toujours effectuer un prototype

Bien que le logiciel de modélisation soit très précis dans les dimensions et l’optimisation de la pièce, il faut toujours imprimer un prototype avant de lancer une production en série. Cela permet de voir en quoi la pièce peut être remodelée en fonction des défauts remarqués une fois le prototype imprimé.

Questions fréquentes (FAQ)

Quelle imprimante 3D métal choisir ?

Le meilleur choix dépend toujours de vos besoins et de votre budget. Cependant, d'après nous les meilleures imprimantes 3D métal en 2024 sont :

  1. Flying Bear – Imprimante 3D métal 4 S 5 FDM
  2. Anycubic – Mega S FDM Imprimante 3D pour débutant
  3. Yonis – Imprimante 3D métal à écran LCD pour débutants
  4. Comgrow – Ender 5 Pro Imprimante 3D avec carte mère silencieuse

Quel est le prix d'une imprimante 3D métal ?

Le prix normal d'une imprimante 3D métal va de 200 € à 334 € pour un produit d'entrée de gamme. Il faudra compter autour de 900 € pour un produit haut de gamme. Enfin, le prix moyen réellement payé par les français se situe autour de 400 €.

Cependant, comme nous le rappelons toujours : plus cher ne veut pas forcément dire meilleur !

Quelles sont les meilleures marques d'imprimantes 3D métal ?

D'après nous, en 2024, les meilleures marques d'imprimantes 3D métal sont Anycubic, Comgrow, Tempsa, Yonis et Flashforge.

Comment fonctionne une imprimante 3D métal ?

L’imprimante 3D fonctionne en utilisant la méthode directe Metal Laser Sintering ou la technologie Select Laser Melting. Dans les deux cas, le concept consiste à faire fondre les poussières de métaux pour ensuite avoir un liquide qui permet le moulage de l’objet à imprimer, donné par l’ordinateur qui est connecté à l’imprimante. Il faut toujours s’assurer que l’imprimante soit branchée à un secteur, qu’il apparait dans le périphérique de l’ordinateur et qu’il y ait toujours assez de poudre de métal pour l’impression.

Comment utiliser une imprimante 3D métal sans ordinateur ?

Bien que la conception de la pièce doive se faire vit un ordinateur, l’utilisation de l’imprimante 3D peut se faire sans cet ordinateur. Il suffit de télécharger le fichier dans lequel la modélisation de la pièce se trouve, puis de la placer dans une carte SD ou une clé USB qu’il faut insérer sur l’appareil. Puis il faut placer la bobine ou la poudre métallique pour ensuite la sélectionner à partir de l’imprimante et lancer l’impression.

Comment charger une imprimante 3D métal ?

Pour charger l’imprimante 3D, il faut commencer par retirer la buse dans laquelle se trouve la poudre métallique. Il faut ensuite verser la poudre métallique dans la buse. Puis, il faut remettre la buse dans l’imprimante en veillant à bien la placer afin de s’assurer que la poudre retombe effectivement dans le moule une fois fondu. Il faut vérifier régulièrement la buse lors des impressions en série.

Comment entretenir une imprimante 3D métal ?

Pour entretenir une imprimante 3D métal, il faut toujours veiller à le débrancher du secteur lorsqu’on ne l’utilise pas de façon à éviter les courts-circuits. Puis, il faut toujours dépoussiérer l’intérieur à l’aide d’un pinceau doux pour retirer l’excédant de poussière de métal qui s’est répandu lors des impressions. Enfin, il faut la mettre sur un support stable et solide pour éviter tout accident.

Sources et références

Note : Vous trouverez ci-dessous une partie des sources et références que nos experts ont consultées pour rédiger cet article.
  1. 3Dsourced - https://www.3dsourced.com/3d-printers/metal-3d-printer-buyers-guide/
  2. Aniwaa - https://www.aniwaa.com/buyers-guide/3d-printers/best-metal-3d-printer/
  3. Xometry - https://www.xometry.com/resources/3d-printing/best-metal-3d-printers/
  4. 3Dpadvisor - https://3dpadvisor.com/blog/best-metal-3d-printer/
  5. Selfcad - https://www.selfcad.com/blog/10-best-metal-3d-printers
  6. Pick3Dprinter - https://pick3dprinter.com/best-metal-3d-printer/
  7. Cults3D - https://cults3d.com/fr/blog/articles/impression-3d-metal-comment-%C3%A7a-marche
  8. Nexa3D - https://nexa3d.com/blog/best-metal-3d-printers/
  9. Wiktionary - https://fr.wikipedia.org/wiki/3D_Systems
  10. Reddit - https://www.reddit.com/r/3Dprinting/comments/jwcs9s/thoughts_on_metal_3d_printing/
  11. Practicalmachinist - https://www.practicalmachinist.com/forum/categories/additive-manufacturing-3d-printing.81/
  12. Google Scholar - https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=metal+3D+printer
  13. Youtube - https://www.youtube.com/results?search_query=Meilleure+imprimante+3D+métal

Historique

30 juillet 2022 : Rédaction initiale de l'article.

Chaque mois, Meilleurtest aide plus de 900 000 personnes à mieux consommer.

HAUT
magnifiercross