Les 4 meilleurs avions télécommandés

Nous avons comparé 60 avions télécommandés de Volantex RC, Caredy, Wltoys et plus pour trouver les meilleurs en 2024.

Recherche par Danielle
Éditeur : Michel
Vérifié par Michel

Les fans d’appareils volants, peu importe leurs âges, seront absolument ravis de s’offrir ou de recevoir en cadeau un bon avion télécommandé. Version miniature des différents modèles d’avions existants, il offre une expérience plus vraie que nature où le décollage, l’atterrissage, le maintien au vol et la vitesse doivent être gérés par le pilote en herbe. Quel avion télécommandé choisir ? On vous dit tout dans cet article.

M Pourquoi nous faire confiance ?

Indépendance : Nous n'acceptons aucun produit sponsorisé ni aucune publicité. Cela nous permet de rester totalement indépendants et de vous recommander les avions télécommandés qui sont vraiment les meilleurs.

Rigueur : Nous avons effectué plus de 24 heures de recherches pour réaliser ce comparatif. Il a ensuite été relu et corrigé par un de nos éditeurs. Nous vous décrivons notre méthode de travail en détail juste en dessous si vous souhaitez en savoir plus.

Transparence : Nous sommes totalement transparents sur nos sources de revenus et les critères selon lesquels nous avons sélectionné les meilleurs avions télécommandés de 2024.

Comment nous avons choisi

Pour vous recommander les produits qui sont vraiment les meilleurs, nous avons suivi une méthode de travail rigoureuse qui combine l'analyse des principaux guides d'achats du web et notre propre évaluation de chaque produit. Nous utilisons la même méthode de recherche pour tous nos guides d'achat. Par conséquent, si vous êtes familiers de notre travail, n'hésitez pas à passer directement à la partie suivante. Sinon, voici, pas à pas, comment nous avons procédé :

Nous avons commencé par étudier les guides les plus fiables, à la fois internationaux (Popularmechanics, Gearhungry, Spy, Hobbyhelp, Giftedgeek, Scale-Model-Aircraft, Geekwrapped, Towerhobbies, ...) et français. Nous avons également parcouru la presse spécialisée (Que Choisir, 60 millions de consommateurs, etc.) et visionné des tests sur Youtube pour être sûrs de ne rien oublier.

Cette recherche préliminaire nous a permis d'identifier les marques les plus populaires (Volantex RC, Caredy, Wltoys, etc.), les produits les plus recommandés et les critères de choix les plus importants à prendre en compte. En combinant toutes ces informations, nous avons effectué une première préselection de 60 avions télécommandés parmi les plus populaires.

Pour mieux percevoir les besoins des utilisateurs, nous avons analysé les tendances de recherche sur Google et consulté plusieurs centaines d'avis clients. En plus de cela, nous avons parcouru plusieurs forums en français et en anglais pour y chercher des informations pertinentes (comme sur Reddit et Rctalk). Tout cela nous a aidés d'une part à mieux percevoir les besoins réels de la majorité des consommateurs et, d'autre part, à identifier les produits les plus critiqués à retirer de notre sélection.

Nous avons ensuite analysé les caractéristiques de chaque produit et nous les avons confrontées aux critères précédemment identifiés (la présentation de l'avion télécommandé, la zone de vol, l’alimentation, la stabilité, le nombre de voies, etc.). Nous avons également tenu compte des impératifs et souhaits fréquemment exprimés par les consommateurs (qualité, marque, etc.). Au terme de tout ce processus de recherche, nous avons sélectionné les 4 meilleurs avions télécommandés en 2024.

Après avoir sélectionné les meilleurs produits, nous avons effectué quelques recherches supplémentaires pour rédiger ce guide d'achat. Par exemple : nous avons regardé les questions les plus fréquemment posées pour réaliser la FAQ , nous avons cherché des informations générales sur Wikipedia et d'autres wikis, etc.

C'est uniquement après tout ce travail de recherche que nous avons effectué la rédaction de ce comparatif sur les meilleurs avions télécommandés en 2024. Enfin, notre éditeur Michela effectué une vérification complète de l'article pour s'assurer que nous vous offrons le comparatif le plus complet et le plus fiable du web.

Le meilleur avion télécommandé en 2024

Le choix de la rédaction avion télécommandé - Caredy FX-620 SU-35

Caredy FX-620 SU-35

On est en présence d’un avion de chasse télécommandé, un modèle furtif, baptisé FX 620 SU-35. L’appareil est prêt à voler à l’achat, son fuselage en EPP lui confère la légèreté et la vitesse qu’il faut pour suivre le sens du vent.

On aime

  • Autostabilisation grâce à un gyroscope à 3 axes
  • Bonne vitesse lors d’un vol dans le sens du vent
  • Deux choix de décollage (au sol ou lancement)
  • Pilotage à la portée de vrais débutants

On aime moins

  • Autonomie

Pourquoi nous l'avons choisi :

Cet avion télécommandé s’inspire du modèle FX 620, un avion de chasse du China Air Force. Son réalisme plait : le fabricant a su manier le plastique EPP pour bien dessiner le fuselage et les ailes. Ce matériau permet également à l’appareil de gagner en légèreté : il est certes plus sensible au vent, mais s’il vole dans son sens, il se montrera très rapide. Cette légèreté lui permet également un atterrissage en douceur grâce à un ralentissement automatique quand il est face au vent.

Parce qu’il s’agit d’un avion télécommandé pour débutant, la télécommande possède seulement trois voies destinées à la direction (marche avant/arrière), à la hauteur de vol et au sens de déplacement (gauche/droite). La portée de la communication est assez importante, le fabricant annonce quelque 100 m. Néanmoins, la notice précise que les premiers vols doivent se passer à basse altitude (à 1 m de hauteur), mais quand on s’habitue, on peut oser les hauteurs plus élevées.

Comme la plupart des avions télécommandés grand public, celui-ci possède une motorisation électrique. En ce sens, il embarque une batterie en lithium-ion de 300 mAh qui se charge grâce à un port USB. Cet avion de chasse télécommandé ne peut pas décoller si sa batterie n’est pas remplie. Après le décollage, l’utilisateur profitera d’environ 10minutes de vol avant de le faire atterrir.

L'avis des testeurs : Les testeurs estiment que cet avion télécommandé est un bon appareil pour les débutants désireux de se familiariser et de se perfectionner en aéromodélisme. Certes, ils reconnaissent que l’avion est assez sensible au vent, mais ils considèrent que cela n’est pas forcément un inconvénient. En effet, quand l’appareil roule dans le même sens que le vent, la vitesse est au rendez-vous. Lors de l’atterrissage face au vent, la friction le ralentit pour une approche en douceur.

Quand acheter :

  • Si vous cherchez un avion télécommandé qui permettra aux débutants d’acquérir de bons réflexes, ce jouet sera parfait.
  • S’il vous faut un avion télécommandé que l’on puisse faire voler dans un petit jardin ou même à la maison, ce modèle-ci saura vous plaire.
  • Si vous avez besoin d’un avion télécommandé qui se stabilise lui-même, achetez le Caredy FX-620 SU-35.

Quand ne pas acheter :

  • Si vous avez envie d’un avion télécommandé que vous pouvez faire voler avec un vent moyen ou fort, ce modèle ne vous conviendra pas.
Modèle FX 620 SU-35
Présentation RTF
Matériau du fuselage PPE
Tranche d’âge 6 ans et plus
Zone de vol recommandée Entre 100 et 200 m²
Stabilité
Utilisation À l’intérieur et à l’extérieur
Décollage Au sol, lancement en l’air
Motorisation Électrique
Autonomie de vol 10 minutes
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Meilleur prix parmi plus de 500 sites. Affichez le comparateur pour vérifier les meilleurs prix actuels.

Le meilleur avion télécommandé d'entrée de gamme

avion télécommandé - Avion RC planeur à voilure fixe

Avion RC planeur à voilure fixe

La simplicité de cet avion télécommandé fait de lui un jouet parfait pour les débutants. Alimenté par une batterie de 220 mAh, il développe une durée de vol de 10 minutes environ pour un temps de charge d’environ 45 minutes.

On aime

  • Système de stabilisation automatique
  • Commandes à deux voies très facile à manipuler
  • Matériau robuste du fuselage
  • Design assez réaliste

On aime moins

  • Grande sensibilité au vent

Pourquoi nous l'avons choisi :

Cette fois encore, l’EPP prête son mix de résistance et de légèreté à cet avion télécommandé à voilure fixe. Certes, l’on pourrait craindre pour la sensibilité au vent de cet appareil, mais il faut savoir qu’en volant à basse altitude (hauteur maximale 1 m), il réussit à maintenir un bon équilibre. En plus, il dispose d’un système lui permettant d’ajuster automatiquement sa stabilité, quelles que soient les conditions de vol.

Pour fonctionner, cet avion télécommandé pas cher pour enfant fonctionne grâce à une batterie en lithium de 220 mAh. Il est vrai que le descriptif annonce quelque 20 minutes d’autonomie, mais l’usage a révélé que cela se situe autour de 10-12 minutes. Quant à la vitesse, l’appareil reste correct, mais sans plus : pour voler plus vite, il convient de le lancer dans le même sens que le vent lors du décollage.

Quant à la télécommande, elle communique avec le récepteur placé dans l’avion sur une fréquence de 2,4 GHz. La réception s’effectue jusqu’à une hauteur de 100 mètres et selon une portée de 150 mètres. Précisons tout de même que ces valeurs sont données à titre indicatif, car, compte tenu de l’autonomie, l’avion télécommandé ne devra pas aller trop loin au risque de devoir faire face à un atterrissage en catastrophe.

L'avis des testeurs : Le test de ce planeur RC à voilure fixe a révélé que pour un avion télécommandé pas cher, il offre de belles perspectives. Certes, il ne fait pas de grandes prouesses en matière de vitesse, surtout quand il vole face au vent, mais la stabilité reste correcte et il s’avère assez facile à piloter. Les testeurs recommandent quand même de ne pas chercher à faire voler l’avion trop haut, car l’atterrissage reste assez complexe.

Quand acheter :

  • Si vous cherchez un avion télécommandé pas cher à faire voler dans une grande cour extérieure, le FX 820 SU-35 est un très bon choix.
  • Si vous cherchez un avion télécommandé avec une fréquence résistant aux interférences et doté d'une très longue portée, c’est le modèle à acquérir.
  • Si vous cherchez un avion télécommandé avec des commandes toutes simples, achetez sans hésiter cet appareil.

Quand ne pas acheter :

  • Cet avion télécommandé ne vous conviendra pas si vous cherchez un appareil lourd qui résiste bien au vent.
Modèle FX 820 SU-35
Présentation RTF
Matériau du fuselage EPP
Tranche d’âge 8 ans et plus
Zone de vol recommandée Entre 100 et 400 m²
Stabilité
Utilisation À l’extérieur
Décollage Lancement en l'air
Motorisation Électrique
Autonomie de vol 10 minutes

Le meilleur avion télécommandé haut de gamme

avion télécommandé - Volantex RC P7350 Klob

Volantex RC P7350 Klob

Livré avec une télécommande à 7 voies, cet avion RC propose 3 niveaux d’assistance selon l’expérience du pilote (débutant, intermédiaire et expert). Il s’agit de l’un des rares avions télécommandés à pouvoir réaliser des acrobaties aériennes.

On aime

  • Trois modes d’assistance en fonction du niveau du pilote
  • Technologie d’autostabilisation XPilot
  • Des acrobaties aériennes au menu
  • Portée importante de la télécommande
  • Très bonne autonomie

On aime moins

  • Nécessite un grand espace aérien

Pourquoi nous l'avons choisi :

Débuter, se familiariser et devenir expert en pilotage d’avion télécommandé ; c’est ce que permet le Volantex RC P7350 Klob. Pour ce faire, il intègre trois modes d’assistance. En configuration pour débutant, une assistance complète s’active : la technologie gyroscopique brevetée XPilot stabilise et corrige les directions. Au niveau intermédiaire, l’assistance devient partielle tandis qu’en mode expert, le pilote devra tout gérer manuellement les 7 voies de la télécommande.

Étant donné qu’il s’agit d’un grand avion télécommandé, la zone de vol doit être spacieuse. L’envergure de ce modèle étant de 40 cm, il faut au minimum un espace aérien de 300 m² pour le faire voler. Que le pilote se rassure, la portée de la télécommande s’étend jusqu’à 400 m et la fréquence de 2,4 GHz résiste bien aux interférences. Si ce grand avion télécommandé a besoin d’autant d’espace, c’est également parce qu’il peut réaliser des acrobaties à la Top Gun !

Pour terminer, parlons d’autonomie. Le modèle P7350 Klob est alimenté par une batterie de 400 mAh. L’avion peut alors tenir pendant une bonne vingtaine de minutes, mais cela peut baisser à environ une quinzaine en fonction des conditions de vol, de la vitesse et de la fréquence des acrobaties.

L'avis des testeurs : Pour les testeurs, cet avion télécommandé reste le meilleur choix quand on souhaite vraiment se perfectionner dans l’aéromodélisme. Les différents niveaux d’assistance associés au niveau du pilote facilitent l’apprentissage et le perfectionnement. Les testeurs disent également apprécier la possibilité de faire des acrobaties et surtout la technologie XPilot qui agit presque comme une pilote automatique qui réduit les risques de crash par une autostabilisation en cas de décrochage.

Quand acheter :

  • Si vous cherchez un grand avion télécommandé permettant de bien débuter, mais également de se perfectionner, le P7350 Klob vous satisfera à coup sûr.
  • Si vous avez besoin d’un avion télécommandé qui peut réaliser des acrobaties aériennes, ce modèle est fait pour vous.
  • Si vous voulez avoir un avion télécommandé avec une télécommande munie de plusieurs voies, ce modèle haut de gamme trouvera grâce à vos yeux.

Quand ne pas acheter :

  • Si vous avez un espace extérieur de moins de 300 m², cet avion télécommandé ne vous conviendra pas, à moins de chercher un plus grand endroit pour le faire voler.
Modèle P7350 Klob
Présentation RTF
Matériau du fuselage Mousse flex
Tranche d’âge 14 ans et plus
Zone de vol recommandée Supérieure à 300 m²
Stabilité
Utilisation À l’extérieur
Décollage Au sol
Motorisation Électrique
Autonomie de vol 20 minutes
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Meilleur prix parmi plus de 500 sites. Affichez le comparateur pour vérifier les meilleurs prix actuels.

Un très bon avion télécommandé

avion télécommandé - Avion RC Transport EPP DIY

Avion RC Transport EPP DIY

Cet avion télécommandé s’inspire du style des avions de transport de vivres et d’armes de l’armée américaine. Se déployant dans une grande envergure de 40 cm, il possède des contours pneumatiques pour améliorer sa portance et sa stabilité en vol.

On aime

  • Stabilité garantie par des contours pneumatiques
  • Pilotage facile
  • Avion télécommandé avec une grande envergure
  • Moteur très puissant
  • Décollage au sol réaliste

On aime moins

  • Autonomie

Pourquoi nous l'avons choisi :

Présenté en kit constructeur, ce grand avion télécommandé doit être assemblé pièce par pièce, sauf pour le système électronique. Un manuel bien explicite est fourni pour aider l’utilisateur dans cette phase. En procédant au montage, vous découvrirez qu’à part le fuselage en mousse EPP, les contours de l’avion utilisent un matériau pneumatique. Cela lui permet de gagner en stabilité même avec des vents moyens.

Impulsé par une batterie en lithium-ion de 300 mAh, cet avion télécommandé renferme un moteur d’une puissance surprenante. Cela se sent dès le décollage au sol où le réalisme s’avère bluffant. Cette performance se manifeste également lors de l’action des 4 modes de vol proposés : directionnel, ascendant et descendant, vers la gauche et vers la droite. Ces options laissent déjà présager que cet appareil est fourni avec une télécommande à 4 voies, émettant sous une fréquence inviolable de 2,4 GHz.

En principe, une batterie de 300 mAh devrait permettre un temps de vol d’environ 10 à 15 minutes. Cependant, la puissance du moteur fait que cet avion télécommandé n’arrive à tenir que 6 minutes en vol. Heureusement, on n’attendra pas plus d’une demi-heure pour faire le plein de charge et reprendre les prouesses aériennes. En plus, en volant dans le même sens que le vent, l’appareil économise sa batterie.

L'avis des testeurs : Un avion de transport télécommandé qui soit facile à piloter alors qu’il embarque un moteur très puissant, c’est très rare selon les testeurs qui estiment que cet appareil est vraiment saisissant. Bien entendu, ils regrettent la très faible durée de vol, mais apprécient nettement le décollage réaliste au sol ainsi que la vitesse et la stabilité permises par les contours pneumatiques.

Quand acheter :

  • Si pour vous l’assemblage compte autant que le vol, cet avion télécommandé livré en kit constructeur vous plaira.
  • Si vous cherchez un grand avion télécommandé dont le design s’apparente aux avions de ligne, vous serez conquis(e) par cet appareil.
  • Si vous avez envie d’un avion télécommandé avec un moteur très puissant permettant un décollage au sol pratiquement similaire aux vrais avions, achetez ce modèle.

Quand ne pas acheter :

  • L’avion RC Transport n’est pas conseillé si vous ne disposez pas d’un espace extérieur conséquent.
Modèle Avion de transport G178
Présentation Kit constructeur
Matériau du fuselage Mousse EPP
Tranche d’âge 14 ans et plus
Zone de vol recommandée Supérieure à 300 m²
Stabilité
Utilisation À l’extérieur
Décollage Au sol
Motorisation Électrique
Autonomie de vol 6 minutes

Tableau comparatif des meilleurs avions télécommandés

Voici notre classement des meilleurs avions télécommandés de 2024. Tous les produits présents dans ce tableau comparatif ont été évalués et sélectionnés par la rédaction de Meilleurtest.

Aucun produit sponsorisé
Ce comparatif ne contient aucun produit sponsorisé.
Choix de la rédaction Meilleure alternative
 - Caredy FX-620 SU-35
 - Avion RC planeur à voilure fixe
 - Volantex RC P7350 Klob
 - Avion RC Transport EPP DIY
Caredy FX-620 SU-35 Avion RC planeur à voilure fixe Volantex RC P7350 Klob Avion RC Transport EPP DIY
ⓘ Nos engagements
ⓘ Comment nous testons
On est en présence d’un avion de chasse télécommandé, un modèle furtif, baptisé FX 620 SU-35. L’appareil est prêt à voler à l’achat, son fuselage en EPP lui confère la légèreté et la vitesse qu’il faut pour suivre le sens du vent. La simplicité de cet avion télécommandé fait de lui un jouet parfait pour les débutants. Alimenté par une batterie de 220 mAh, il développe une durée de vol de 10 minutes environ pour un temps de charge d’environ 45 minutes. Livré avec une télécommande à 7 voies, cet avion RC propose 3 niveaux d’assistance selon l’expérience du pilote (débutant, intermédiaire et expert). Il s’agit de l’un des rares avions télécommandés à pouvoir réaliser des acrobaties aériennes. Cet avion télécommandé s’inspire du style des avions de transport de vivres et d’armes de l’armée américaine. Se déployant dans une grande envergure de 40 cm, il possède des contours pneumatiques pour améliorer sa portance et sa stabilité en vol.
Modèle FX 620 SU-35 FX 820 SU-35 P7350 Klob Avion de transport G178
Présentation RTF RTF RTF Kit constructeur
Stabilité
Nombre de voies 3 voies 2 voies 7 voies 4 voies
Motorisation Électrique Électrique Électrique Électrique
Autonomie de vol 10 minutes 10 minutes 20 minutes 6 minutes
Décollage Au sol, lancement en l’air Lancement en l'air Au sol Au sol
Tranche d’âge 6 ans et plus 8 ans et plus 14 ans et plus 14 ans et plus
Zone de vol recommandée Entre 100 et 200 m² Entre 100 et 400 m² Supérieure à 300 m² Supérieure à 300 m²
Meilleur prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Si vous trouvez une erreur dans le tableau, merci de nous le signaler. Un éditeur vérifira le produit concerné et fera les corrections nécessaires.

GUIDE D'ACHAT

Comment choisir son avion télécommandé

Comment choisir un avion télécommandé ? Bien plus qu’un simple jouet, un avion RC comme on l’appelle dans le milieu, révèle une vraie passion pour l’aviation. Le modèle compte autant que l’alimentation, la stabilité et le nombre de voies permettant de contrôler l’appareil en vol. Que faut-il savoir sur ces critères mentionnés avant de faire son choix ?

Comment choisir : avion télécommandé

Critère n°1 : La présentation de l'avion télécommandé

La première chose à déterminer en achetant un avion télécommandé consiste à déterminer sa présentation. Souhaitez-vous un avion prêt à voler, avec un minimum d’assemblage ou en kit à assembler vous-même ?

  • Avion télécommandé RTF : ce sigle correspond à l’expression anglaise « ready to fly » ; cela signifie que l’avion n’a plus besoin d’aucun montage. Il suffit d’allumer la télécommande pour qu’il soit prêt à l’emploi.
  • Avion télécommandé ARF : ici, on parle d’avion « almost ready to fly ». Quelques assemblages assez faciles sont alors nécessaires pour constituer le jouet avant de le faire voler.
  • Le kit constructeur : cette fois, l’avion télécommandé est fourni en kit et l’utilisateur doit alors tout assembler lui-même.

Critère n°2 : La zone de vol

Avant de choisir un avion télécommandé, comme pour les drones d’ailleurs, il faudra prévoir l’endroit où vous le ferez voler, car cela est un facteur déterminant des dimensions et du poids de l’appareil à chercher. Notez cette règle : plus l’avion sera grand et lourd, plus la vitesse de vol minimale sera importante et plus il aura besoin d’espace aérien.

Par ailleurs, n’oubliez pas de prendre en compte la portée d’un avion télécommandé, car une perte de contrôle fera crasher l’appareil et peut même causer des préjudices aux personnes se trouvant dans l’axe de chute. Voilà pourquoi il convient de choisir un avion compatible avec l’espace aérien dont vous disposez, sans que cela n’atteigne la route, un lieu fréquenté ou les limites des propriétés des voisins.

Critère n°3 : L’alimentation

Il va de soi qu’un avion télécommandé ne va pas fonctionner tout seul. Si la télécommande marche toujours grâce à des piles rechargeables ou à usage unique, l’avion lui-même embarque l’un de ces deux types de motorisation :

  • Avion télécommandé électrique : Le moteur de l’avion est alimenté par une batterie rechargeable en lithium-ion. Si les contraintes de l’autonomie limitent les prouesses, il faut admettre que le jouet jouit d’un fonctionnement silencieux.
  • Avion télécommandé thermique : Le moteur 2 ou 4 T fonctionne grâce à un couple huile-essence. L’avion gagne en réalisme et en stabilité, même quand il doit affronter des vents forts.

Critère n°4 : La stabilité

On dit qu’un avion télécommandé est stable lorsqu’il est capable de progresser à l’horizontale, indépendamment des conditions climatiques. Dans le jargon de l’aviation, on parle de dièdre. Il s’agit de l’angle que forme un axe horizontal avec le plan des ailes.

  • Si les ailes sont tournées vers le haut, on parle de dièdre positif. L’avion télécommandé est, en principe, plus stable.
  • Si les ailes sont tournées vers le bas, on parle de dièdre négatif : il faut faire preuve de dextérité pour réussir à maintenir l’horizontalité de l’avion quand le temps est venteux.

Critère n°5 : Le nombre de voies

Le nombre de voies correspond au nombre de paramètres que l’on peut contrôler sur la télécommande. Si un avion télécommandé possède deux voies, par exemple, l’utilisateur pourra contrôler le gaz (la vitesse en d’autres termes) et le gouvernail (pour la direction). Les facteurs non compris s’ajustent automatiquement ; voilà pourquoi, quand on débute, il est préférable de rester sur un modèle avec 2, 3 ou 4 voies.

Certes, il existe des avions télécommandés avec plus de 10 voies, mais ils ne sont pas pour tout le monde. En effet, il faut avoir pris des cours d’aéromodélisme (pilotage d’avions RC) pour savoir se débrouiller. Avoir plusieurs paramètres à configurer dans une situation où des facteurs externes viennent perturber le vol (vent, présence massive de feuillage, présence de volatile dans la zone de vol…) est loin d’être évident.

Critère n°6 : Le modèle

Et bien entendu, il faut aussi choisir le modèle d’avions télécommandés que l’on souhaite piloter. Cela peut être un avion de chasse, un avion à hélice, un avion de combat, un hélicoptère radiocommandé, un avion de ligne de type Boeing, etc. Aujourd’hui, les fabricants se montrent particulièrement créatifs en matière de modèles d’avions télécommandés qu’il y a de quoi satisfaire les AvGeeks.

Avion télécommandé : comment apprendre à le piloter ?

Reconnaissons-le : le pilotage d’un avion télécommandé ne relève certainement pas de l’évidence. Voilà pourquoi un usage à l’extérieur, sur un espace aérien bien dégagé, est recommandé pour le faire voler. C’est aussi la raison pour laquelle les appareils de plus de 800 g doivent être enregistrés auprès de l’aviation civile et que chaque pilote doit avoir reçu une attestation de fin de formation au cours de laquelle il/elle a obtenu un score de 100 % lors du test.

Le simulateur de vol RC est-il une bonne idée ?

Pour commencer, rappelons qu’un simulateur de vol RC est un logiciel que l’on installe sur un ordinateur pour s’exercer au pilotage d’un avion télécommandé. Le réalisme de l’expérience permet à l’apprenti pilote de se familiariser avec les conditions réelles de vol ainsi que les obstacles que l’on peut rencontrer. Cela permet de développer de bons réflexes et de garder de manière optimale le contrôle des appareils volants, les drones y compris.

Avion télécommandé : le décollage et l’atterrissage

Pour le décollage, les avions télécommandés peuvent partir sur un plan horizontal (comme les avions classiques) ou doivent être lancés en l’air. Si tel est le cas, le nez doit pointer vers le haut sous un angle inférieur ou égal à 30°. Si l’angle de lancement est trop important, l’avion risque de décrocher.

Pour l’atterrissage, il est vivement conseillé de procéder en étant face au vent. L’erreur à ne surtout pas faire consiste à faire piquer le nez de l’avion télécommandé vers le sol, car le crash est alors inévitable. Il convient de réduire de façon graduelle la vitesse pour que l’avion RC descende progressivement. Évitez également le braquage dans les angles. Au moment où les trains touchent le sol, redressez délicatement le nez.

Avion télécommandé : attention à la direction !

Si vous vous situez derrière l’avion télécommandé, la direction ne vous posera pas problème. Par contre, si vous ramenez l’appareil vers vous, sa gauche et votre gauche seront opposées, de même pour la droite. Voilà pourquoi il convient de rester concentré(e) pour éviter une perte de contrôle. Comme toujours : le braquage est à éviter. Si vous vous êtes trompé(e) de direction, réalisez un virage à grand angle pour ramener l’avion dans le bon couloir aérien.

Quel type d'avion télécommandé choisir ?

On distingue actuellement deux types d’avions télécommandés que l’on différencie en fonction de la motorisation. D’un côté, il y a les modèles électriques qui restent tout de même amplement majoritaires sur le marché ; de l’autre côté, il y a les versions thermiques fonctionnant avec du carburant.

Avion télécommandé électrique

Avion télécommandé électrique

Un avion télécommandé électrique est impulsé par une batterie en lithium-ion avec une capacité minimale de 100 mAh. Bien entendu, le jouet est soumis à la contrainte de l’autonomie qui varie de 10 à 30 minutes environ, selon la qualité de ce composant qui alimente le moteur. Ce dernier jouit d’un fonctionnement plus silencieux que la variante thermique ; il gagne également en légèreté.

Quand on cherche un avion télécommandé destiné au grand public, adultes et enfants, on se tourne toujours vers un modèle muni de motorisation électrique. Les fabricants se sont surpassés pour pouvoir combiner la stabilité, le fonctionnement silencieux et la durée d’usage de ce type d’avions RC. Au niveau des risques d’accident, il s’avère bien plus sûr que son homologue thermique qui, en cas de crash, peut engendrer une légère explosion.

Points positifs :

Ce type d’avions télécommandés présente l’avantage d’être facile à manipuler. Généralement, il est fourni en RTF ou en ARF : au moment de l’achat, le jouet est pratiquement prêt à faire des prouesses dans les airs. En outre, le moteur affiche un faible niveau sonore et n’est à l’origine d’aucune émission nocive risquant d’engendrer de la pollution de l’air.

Points négatifs :

Comme tout appareil fonctionnant avec une batterie rechargeable, l’autonomie de celle-ci reste la principale faille de l’avion télécommandé électrique. Il y a également le souci de légèreté qui le rend plus vulnérable aux vents, mais la stabilité est garantie par des ailes généralement hautes, une queue plus aérodynamique et, dans certains cas, un système d’autostabilisation.

C'est pour qui ?

L’avion télécommandé thermique s’adresse au grand public et convient aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Il est, à ce titre, adapté aux débutants ainsi qu’à toute personne qui utilise l’avion RC à des fins purement ludiques et non professionnelles. Bien entendu, on n’a pas besoin de suivre des cours d’aéromodélisme pour les piloter.

Avion télécommandé thermique

Avion télécommandé thermique

Cette fois, on dépasse largement le monde des jouets et on plonge en plein dans l’aéromodélisme professionnel. L’avion télécommandé thermique, même s’il peut se décliner sous des versions pour débutants, n’est pas pour le grand public. Il s’adresse uniquement aux adultes qui entendent prendre des cours de pilotage de ce type d’appareils volants munis de moteur 2 temps, 4 temps ou à essence sans plomb.

Avec une telle motorisation, il est vrai que la manipulation de l’avion télécommandé thermique n’est pas sans risque. Voilà pourquoi les fabricants les assortissent d’une structure métallique très dense pour éviter la fuite de carburant et réduire ainsi les risques d’explosion en cas de crash. Il va de soi que ce type d’avions RC est plus lourd, il gagne en stabilité, mais il doit être enregistré sur le site de l’aviation civile et tout pilote doit avoir une attestation de suivi de formation où il faut obtenir un score de 100 %.

Points positifs :

Le principal avantage d’un avion télécommandé thermique réside dans son réalisme. Son fuselage et le réglage de la puissance du gaz plaisent les vrais passionnés. En plus, grâce à un poids élevé, ce type d’avions RC gagne en stabilité : il est capable de maintenir le cap même par un temps très venteux.

Points négatifs :

Déjà, comme tout appareil à moteur thermique, cette forme d’avions télécommandés est à l’origine d’une émission polluante, même si celle-ci est souvent de très faible quantité. Par ailleurs, il y a également les contraintes liées à la manipulation et à l’utilisation de l’appareil que l’on ne considère plus comme un jouet, mais qui se classe dans la même catégorie que les drones.

C'est pour qui ?

L’avion télécommandé thermique est fait pour les vrais passionnés d’aéromodélisme. Qu’ils débutent ou qu’ils soient des pilotes confirmés, ils doivent avoir suivi une formation en ligne et obtenir une attestation prouvant qu’ils ont réussi le test à 100 %. Ce n’est donc pas un jouet pour les enfants ; d’ailleurs, ils sont interdits aux moins de 14 ans.

Avion ou hélicoptère télécommandé ?

Les enfants et adultes passionnés d’appareils volants vouent un penchant particulier pour les hélicoptères et avions télécommandés. Il convient de préciser que, même s’ils répondent au même principe, l’expérience de pilotage n’est absolument pas la même. Alors, est-ce que l’un vaut mieux que l’autre ?

Avion télécommandé

L’avion télécommandé figure parmi les jouets pour tous les âges : enfants et adultes y trouvent leurs comptes. Une communication radio s’établit entre la télécommande et un récepteur placé dans l’avion ; c’est de cette manière que le pilotage à distance s’effectue et cela explique le sigle RC signifiant “radiocommandé”. Les paramètres que le pilote peut contrôler sont appelés « voies » et leurs nombres varient d’un modèle à un autre.

En fonction du type de motorisations qu’il embarque, un avion télécommandé peut être électrique ou thermique. Le premier est alimenté par une batterie rechargeable (c’est la forme la plus commune et la plus accessible), le second fonctionne grâce à un moteur 2T, 4T ou à essence sans plomb. Il va de soi que l’avion télécommandé thermique n’est pas un jouet pour enfant : son usage se réserve aux plus de 14 ans qui ont obtenu un score de 100 % à un test de pilotage.

Hélicoptère télécommandé

L’hélicoptère télécommandé répond au même principe de radioguidage que l’avion : le pilotage s’effectue toujours grâce à une télécommande émettrice liée à un récepteur placé dans l’appareil. Dans la quasi-totalité des cas, le pilote ne peut régler que la hauteur et la vitesse de vol ; en d’autres termes, la télécommande ne comporte que deux voies. Bien entendu, même si les adultes peuvent s’amuser avec, cela reste avant tout un jouet.

Contrairement à l’avion télécommandé, l’hélicoptère dispose uniquement d’une motorisation électrique. Des piles ou une batterie rechargeable feront tourner les hélices pendant le vol et l’usage à l’intérieur est possible à condition qu’il y ait suffisamment d’espace dégagé. Si certains avions doivent être lancés lors du décollage, les hélicoptères RC partent toujours du sol ou d’un meuble avec un plan horizontal.

Verdict

Pour choisir entre un avion télécommandé ou un hélicoptère RC, tout est vraiment une question de préférence. En matière de conception, l’avion surpasse son homologue à hélices avec un côté plus réaliste. Cela dit, l’hélicoptère reste plus facile à manier et on peut même le faire voler à l’intérieur de la maison.

Les meilleures marques d'avions télécommandés

Selon nous, les meilleures marques d'avions télécommandés en 2024 sont Volantex RC, Caredy, Wltoys, Universal Hobbies et Dynam  :

Volantex RC

Il s’agit d’une marque spécialisée dans la conception de jouets utilisant la technologie de radioguidage. Cela inclut des bateaux, des voitures, des hélicoptères, des motos et des avions télécommandés dont l’ingéniosité et la performance séduisent toujours.

Caredy

Étant une marque généraliste, Caredy ne manque pas de développer un catalogue bien fourni d’avions télécommandés. Outre le rapport qualité-prix, le réalisme du design des avions constitue leur argument phare.

Wltoys

Wltoys est un fabricant de jouets pour enfants, adolescents et adultes. La particularité de ses produits : le recours au radioguidage ! C’est ainsi que les avions télécommandés de la marque gagnent une bonne réputation auprès des amateurs d’aéromodélisme.

Universal Hobbies

Universal Hobbies conçoit des avions télécommandés déclinés sous différents modèles. Certes, la note générale donnée par les consommateurs à ce fabricant reste perfectible, mais il possède tout de même de très bons avions RC.

Dynam

Dynam est également une marque touche à tout qui conçoit des articles très variés, dont des avions télécommandés. Certes, ce fabricant n’est pas connu pour la pluralité de choix d’avions RC, mais il vaut malgré tout le détour.

Pourquoi acheter un avion télécommandé ?

Pourquoi acheter : avion télécommandé

Dans la liste des idées de cadeaux de Noël ou d’anniversaire pour les enfants, l’avion télécommandé figure parmi les mieux cotés. Cela ne s’explique pas uniquement par le réalisme de cette version miniature d’un avion de ligne, de chasse ou de combat, mais l’expérience compte également pour beaucoup. Découvrons ensemble les bonnes raisons d’acheter un avion télécommandé.

Pour son côté ludique

Avant toute chose, un avion télécommandé est un jouet que les enfants ainsi que les adultes apprécient particulièrement. Faire voler un avion en miniature, régler sa direction, réussir son décollage et son atterrissage, maintenir la stabilité dans des conditions de vol pas toujours faciles ; tout cela représente un moment bien amusant. Certes, il faut un minimum d’apprentissage pour réussir à jouer les pilotes, mais une fois que l’on a pris la main, on s’amuse vraiment.

Pour le réalisme et la pluralité des modèles

Quel que soit le type d’avions qui passionne la personne qui s’offrira ou se verra offrir un avion RC, elle a de fortes chances de trouver une maquette similaire. En effet, les fabricants ne lésinent pas sur les moyens pour proposer des modèles variés dont le réalisme ne flanche pas. C’est dans cette optique que l’on trouve les avions télécommandés de type aéronef, avion de chasse, avion de guerre, avion de ligne, avion à hélices, etc.

Pour passer du temps en plein air

Aujourd’hui plus que jamais, les parents doivent faire preuve de créativité pour éloigner les enfants, en particulier les adolescents, de l’écran. Ce qui est bien avec l’avion télécommandé, c’est qu’il doit se jouer à l’extérieur, en plein air. À défaut d’une cour bien dégagée, il est même possible de trouver une prairie pour faire voler l’avion et faire des prouesses en tant que pilote en herbe ou en devenir.

Pour le développement de bons réflexes

Bien plus qu’un simple jouet, un avion télécommandé aide son utilisateur à adopter les bons réflexes. Le nombre de voies d’un modèle pour débutant est limité à 3 ou 4, mais c’est amplement suffisant pour apprendre à coordonner les actions. Trouver le bon angle pour virer, choisir la vitesse adaptée pour rester stable, savoir rétrograder progressivement pour un atterrissage en douceur, ajuster l’angle d’inclinaison du nez de l’appareil ; tout cela s’apprend certes sur un simulateur, mais aussi et surtout sur en conditions réelles.

Pour nourrir la passion pour l’aviation

Même si ce n’est pas le cas de tout le monde, les premières passions se développent pendant l’enfance, se confortent lors de l’adolescence et se confirment à l’âge adulte. Si, lors de ses tendres âges, votre enfant montre un penchant pour les avions et qu’en grandissant, il/elle découvre les joies de l’avion télécommandé, cela peut ouvrir la piste sur une future carrière dans l’aviation ou l’aéromodélisme. Tout cela pour dire que ce jouet peut révéler un choix de vie future et une orientation professionnelle.

Les astuces à connaître pour votre avion télécommandé

💡 

Gardez toujours votre avion télécommandé dans votre champ de vision.

La première règle à respecter quand on joue avec un avion télécommandé consiste à toujours garder l’appareil à portée de vue. En principe, la portée de la télécommande est suffisante pour garder l’avion dans une zone où vous pouvez le voir, mais cette règle s’applique surtout aux différents obstacles. Par exemple, il n’est pas conseillé de le passer derrière un arbre où vous ne le voyez pas.

💡 

Volez par un temps où le vent est faible.

Quand vous débutez avec un avion télécommandé, il est préférable de voler par un temps non venteux. Le début de matinée et la fin de l’après-midi offrent les meilleures conditions de vol. Si lors du décollage, il est préférable d’aller dans le même sens que le vent, l’atterrissage doit se faire à contre sens.

💡 

Ne braquez pas votre avion télécommandé.

Si vous souhaitez changer la direction de votre avion télécommandé, ne faites pas un virage trop serré, surtout si vous commencez juste à découvrir l’aéromodélisme. Préférez un angle plus large et les virages en douceur pour prendre la main et acquérir les bons gestes. Il faut savoir que les pertes de contrôle sont bien vite arrivées et que cela peut engendrer un crash.

💡 

Gardez l’avion télécommandé devant vous et vos spectateurs.

Par mesure de protection, gardez toujours l’avion télécommandé devant vous. Si des personnes vous regardent, elles doivent aussi rester derrière le pilote. De cette manière, en cas de perte de contrôle, chacun peut se mettre à l’abri, car on voit bien d’où l’appareil vient. C’est dans cette même logique qu’il est fortement déconseillé de laisser l’avion survolé une zone où il y a du monde.

💡 

Préférez les avions télécommandés avec une fréquence 2,4 GHz.

Un avion télécommandé est toujours soumis à des risques d’interférence. En effet, si un autre appareil utilisant la même fréquence se trouve à proximité, la communication entre la télécommande et le récepteur de l’avion risque de se brouiller. Voilà pourquoi on recommande toujours un radioguidage sur une fréquence de 2,4 GHz ou des kits de conversion permettant d’en obtenir pour éviter les interférences.

Questions fréquentes (FAQ)

Quel avion télécommandé choisir ?

Le meilleur choix dépend toujours de vos besoins et de votre budget. Cependant, d'après nous les meilleurs avions télécommandés en 2024 sont :

  1. Caredy FX-620 SU-35
  2. Avion RC planeur à voilure fixe
  3. Volantex RC P7350 Klob
  4. Avion RC Transport EPP DIY

Quel est le prix d'un avion télécommandé ?

Le prix normal d'un avion télécommandé va de 20 € à 40 € pour un produit d'entrée de gamme. Il faudra compter autour de 150 € pour un produit haut de gamme. Enfin, le prix moyen réellement payé par les français se situe autour de 50 €.

Cependant, comme nous le rappelons toujours : plus cher ne veut pas forcément dire meilleur !

Quelles sont les meilleures marques d'avions télécommandés ?

D'après nous, en 2024, les meilleures marques d'avions télécommandés sont Volantex RC, Caredy, Wltoys, Universal Hobbies et Dynam.

Comment construire un avion télécommandé ?

La construction d’un avion télécommandé nécessite de réunir les éléments de la structure et le cœur électronique. De nombreux vidéos et tutoriels permettant de les réaliser sont disponibles en ligne, mais, malgré tout, les débutants ne réussissent pas toujours du premier coup. Voilà pourquoi nous avons testé des avions télécommandés RTF ou ARF qui ne vous compliqueront pas la tâche et que vous pouvez pratiquement utiliser de suite.

Comment créer un avion télécommandé ?

La création d’un avion télécommandé se passe dans un atelier affecté à cet effet ou improvisé. Après avoir réuni les matériels, il faudra réussir à assembler la structure et à établir le lien entre le récepteur de l’avion et l’émetteur de la télécommande. Autant dire que ce n’est pas évident, mais heureusement, on peut trouver des jouets déjà assemblés. Il suffit d’observer quelques critères pour dénicher le modèle satisfaisant vos aspirations.

Comment piloter un avion télécommandé ?

Pour piloter un avion télécommandé, tout est dans la télécommande. Le nombre de voies détermine les paramètres que le pilote peut contrôler. Un appareil à 3 voies peut, par exemple, proposer le réglage du gaz (de la vitesse), de la direction et de la hauteur de vol. Les modèles plus complexes en embarqueront plus, mais il faut alors passer par une phase d’apprentissage sur un simulateur de vol.

Comment fonctionne un avion télécommandé ?

Un avion télécommandé fonctionne grâce à la technologie de radioguidage : un émetteur placé dans la télécommande envoie les consignes à un récepteur dans l’avion. Le moteur, pouvant être électrique ou thermique selon le type d’avions télécommandés, ainsi que les composants mécaniques s’exécutent alors pour se conformer aux ordres du pilote. Comme les avions classiques, le modèle télécommandé est soumis aux lois des conditions de vol.

Sources et références

Note : Vous trouverez ci-dessous une partie des sources et références que nos experts ont consultées pour rédiger cet article.
  1. Popularmechanics - https://www.popularmechanics.com/technology/g38483803/best-remote-control-planes/
  2. Gearhungry - https://www.gearhungry.com/best-remote-control-airplanes/
  3. Spy - https://spy.com/articles/gadgets/electronics/best-remote-control-airplanes-272830/
  4. Hobbyhelp - https://hobbyhelp.com/best-rc-planes/
  5. Giftedgeek - https://giftedgeek.co.uk/best-remote-control-planes/
  6. Scale-Model-Aircraft - https://scale-model-aircraft.com/reviews/best-rc-planes
  7. Geekwrapped - https://www.geekwrapped.com/remote-control-planes-rc-airplanes
  8. Towerhobbies - https://www.towerhobbies.com/airplanes/
  9. Wiktionary - https://fr.wikipedia.org/wiki/Radiocommande_de_mod%C3%A9lisme
  10. Reddit - https://www.reddit.com/r/radiocontrol/comments/860qxg/best_rc_plane_for_absolute_beginner_the_ultimate/
  11. Rctalk - https://www.rctalk.com/forum/
  12. Google Scholar - https://scholar.google.com/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&q=remote+control+airplane
  13. Youtube - https://www.youtube.com/results?search_query=Meilleur+avion+télécommandé

Historique

12 décembre 2022 : Rédaction initiale de l'article.

Chaque mois, Meilleurtest aide plus de 900 000 personnes à mieux consommer.

HAUT