Les meilleurs climatiseurs monoblocs en 2020

Meilleurtest vit grâce à ses lecteurs : nous touchons parfois une commission quand vous achetez via nos liens (sans surcoût pour vous). C’est ce qui nous permet de rester indépendants. En savoir +.

Fixe ou mobile, le climatiseur monobloc se distingue par l’absence d’unité extérieure, très pratique comme solution d’appoint en été. Mais pas facile de choisir entre la puissance, le bruit et la taille de la pièce à refroidir. Pour vous aider, consultez notre guide des meilleurs climatiseurs monoblocs.

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 1

Produits

25Produits analysés

Heures

23Heures investies

Sources

14Sources consultées

Avis

731Avis pris en compte

Notre sélection des meilleurs climatiseurs monoblocs en 2020 :

Pour savoir comment nous avons choisi, vous pouvez consulter la recherche.

Mise à jour du 22 novembre 2020 : Mise à jour complète de l'article.

Le choix de la rédaction

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 2

Olimpia Splendid 01917 Dolceclima Air Pro 14​ : Le meilleur climatiseur monobloc en 2020

L’Olimpia Splendid 01917 Dolceclima Air Pro 14 est incontournable si vous recherchez un climatiseur mobile efficace et élégant. Sa puissance réfrigérante de 14 000 BTU aide à faire face aux chaleurs estivales.

L’Olimpia Splendid 01917 Dolceclima Air Pro 14 est un excellent climatiseur utilisant du gaz R290. Sa puissance réfrigérante atteint 14 000 BTU/h. En plus, l’appareil de classe énergétique A affiche un indice EER de 2,6. Globalement, la différence entre l’air chaud et l’air frais soufflé par ce climatiseur peut atteindre 10 °C, à plus ou moins 5 °C.

Les roulettes permettent de déplacer l’appareil dans différentes pièces de la maison. Une fonction permet même de régler le débit d’air sortant du volet motorisé. Ajoutez à cela l’élégance italienne qui caractérise la marque ainsi que l’écran tactile intégré et la télécommande pour tout gérer. Mais comme tout bon climatiseur monobloc mobile, celui-ci fait du bruit.

Le meilleur pas cher

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 3

Suntec Wellness Impuls 2.6 Eco R290 : Le meilleur climatiseur monobloc d'entrée de gamme

Le Suntec Wellness Impuls 2.6 Eco R290 n’est pas exempt de tout reproche. Toutefois, ce climatiseur monobloc mobile de 9 000 BTU se montre robuste et efficace quand il fait chaud. Et c’est tout ce qu’on lui demande !

De classe énergétique A, le Suntec Wellness Impuls 2.6 Eco R290 a 9 000 BTU de puissance frigorifique. Ce climatiseur monobloc mobile est adapté aux pièces jusqu’à 34 m², soit moins de 80 m3. Très robuste, il peut faire baisser la température d’une pièce jusqu’à 16 °C lorsque les conditions le permettent. Et en 1 h, il vous fera gagner 3 °C au minimum.

Fonctionnant au fluide réfrigérant R290, 3 fois moins nocif pour l’environnement que le fluide R140A, le Suntec Wellness Impuls 2.6 Eco R290 a le défaut de tous les climatiseurs mobiles : le bruit. Comptez 65 dB en mode normal et 59 dB en mode nuit. Dans la même gamme, l’Olimpia Splendid 01914 Dolceclima Compact 9 P et le Pro Breeze 4-en-1 de 9 000 BTU constituent d’excellentes alternatives.

Excellent

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 4

Olimpia Splendid Unico Inverter 01052 : Le meilleur climatiseur monobloc mural

Réversible et mural, l’Olimpia Splendid Unico Inverter 01052 est très efficace. Il suffit de percer 2 trous dans le mur pour évacuer l’air chaud et l’eau. La puissance, les filtres et le silence de ce climatiseur justifient son prix.

Faute de modèle Daikin, on a  longtemps hésité entre le Technibel NEWREVE Wifi 12 et l’Olimpia Splendid Unico Inverter 01052. Ce dernier s’est avéré meilleur dans tous les domaines. À commencer par sa puissance de refroidissement à 12 000 BTU et son énorme débit d’air de 490 m³/h. Notez également sa pompe à chaleur plus efficace en mode chauffage, utile quand il fait un peu froid.

Fonctionnant au fluide frigorigène R140A, ce climatiseur a un coefficient d’efficacité énergétique EER établi à 2,6. La technologie inverter garantit 30% de consommation électrique en moins. Par ailleurs, il n’y a pas d’unité extérieure, juste 2 trous pour l’évacuation. Enfin, le système multifiltration combine filtre électrostatique et filtre à charbon actif pour diffuser un air frais débarrassé des particules et allergènes.

Très bon

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 5

Klarstein Frostik 9000 BTU​ : Le meilleur climatiseur monobloc de fenêtre

Efficace sur 20 à 35 m², le Klarstein Frostik 9000 BTU s’encastre dans une fenêtre, un mur ou au-dessus d’une porte de magasin. Ses 9 000 BTU de puissance frigorifique, son prix et son silence relatif sont très intéressants.

Le Klarstein Frostik 9000 BTU nous a agréablement surpris ! Ce climatiseur monobloc de fenêtre bénéficie d’une classe énergétique A et utilise un fluide réfrigérant R32, bien plus respectueux de l’environnement que le R290 et le R410A. Ses 9 000 BTU de puissance frigorifique lui permettent de refroidir une pièce de 20 à 35 m² à une température comprise entre 16 et 30 °C.

En mode normal, le niveau sonore est de 59 dB, ce qui semble raisonnable. Une télécommande permet de régler la vitesse de ventilation, la température, le mode déshumidification ou encore la minuterie. Vous pouvez également encastrer le Klarstein Frostik 9000 dans un mur ou au-dessus d’une porte de magasin. Le filtre à air intégré garantit la diffusion d’un air frais et purifié.

Voici un tableau comparatif récapitulant les points positifs et négatifs des produits que nous venons de vous présenter :

Le choix de la rédaction

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 6

Olimpia Splendid 01917 Dolceclima Air Pro 14

Le meilleur climatiseur monobloc en 2020​

Le meilleur pas cher

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 7

Suntec Wellness Impuls 2.6 Eco R290

Le meilleur climatiseur monobloc d’entrée de gamme

Excellent

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 8

Olimpia Splendid Unico Inverter 01052

Le meilleur climatiseur monobloc mural

Très bon

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 9

Klarstein Frostik 9000 BTU

Le meilleur climatiseur monobloc de fenêtre

* Prix constaté lors de la dernière mise à jour de l’article, le 22 novembre 2020.

Pourquoi nous faire confiance ?

Conformément à notre éthique professionnelle, ce guide d’achat est garanti 0% pub, 100% indépendant. Vous êtes donc assuré d’avoir une information objective sur les différents produits que nous présentons.

Pour réaliser ce guide, nous avons appliqué à la lettre notre méthode de travail habituelle :

  1. Nous avons comparé les comparatifs les plus sérieux du web français et international (Que Choisir, Consumer Reports, Best Reviews, etc.).
  2. Nous avons consulté les sites de toutes les grandes marques (Olimpia Splendid, Klarstein, Daikin, etc.) et comparé les caractéristiques techniques de leurs produits.
  3. Nous avons pris en compte des centaines d’avis d’utilisateurs publiés tant sur des sites e-commerce que sur des sites spécialisés.
Au total, nous avons passé des dizaines d’heures à travailler pour vous offrir le guide d’achat le plus complet, synthétique et utile du web.

Comment choisir son climatiseur monobloc ?

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 10

La puissance ne fait pas tout en ce qui concerne le climatiseur monobloc. La consommation énergétique, la simplicité et le niveau de bruit sont également à prendre en compte au moment de choisir.

Critère n°1 : Fixe ou mobile ?

Monobloc signifie que le climatiseur n’a pas d’unité extérieure, contrairement au climatiseur split. Le climatiseur monobloc mobile est très pratique en été. Peu cher, il ne nécessite pas de travaux, se déplace facilement, requiert peu d’entretien et convient à différents espaces (logement, commerce, bureau). Par contre, son efficacité reste limitée aux petits espaces et il lui faut une ouverture pour évacuer l’air chaud.

Un peu plus efficace que le mobile, le climatiseur monobloc fixe se décline en modèle mural et en modèle window ou fenêtre. Dans les 2 cas, ses avantages se résument à la facilité d’installation, aux coûts raisonnables, à la fiabilité et à la facilité d’entretien. Par contre, la surface rafraîchie reste limitée et vous devrez percer le mur pour évacuer l’air chaud. Sans parler du bruit du compresseur et du possible manque d’esthétique.

Critère n°2 : La puissance réfrigérante

Vous devez absolument prendre en compte ce critère au moment du choix. Il définit la vitesse à laquelle le climatiseur monobloc va rafraîchir l’air ambiant dans une pièce. Exprimée en BTU, cette puissance réfrigérante ou British Thermal Unit découle directement de la puissance (en watts) de l’appareil. Plus le climatiseur est puissant, plus la côte BTU sera élevée.

Mais l’efficacité d’un climatiseur monobloc ne dépend pas uniquement de sa puissance BTU. La taille de la pièce y est pour beaucoup, ainsi que son isolation, l’exposition au soleil, la hauteur sous plafond, les sources de chaleur et les occupants. Comptez 8 000 BTU pour moins de 20 m², 12 000 BTU entre 20 à 35 m², 18 000 BTU pour une pièce de 35 à 40 m².

Critère n°3 : Le niveau sonore

Bon à savoir, le climatiseur monobloc fait plus de bruit que le climatiseur split. En effet, le moteur du split se trouve à l’extérieur du logement. Dans la plupart des cas, le niveau sonore d’une clim monobloc varie de 60 à 70 dB, contre 30 à 40 dB pour un split haut de gamme. Bien entendu, le mode nuit rend le monobloc plus silencieux pour dormir.

Nous conseillons aux personnes sensibles au bruit des appareils domestiques durant la nuit d’acheter pour un climatiseur monobloc fixe, voire un split à près de 2 000 euros. Le moteur permettant au monobloc mobile de rafraîchir l’air ambiant est enfermé dans l’unité qui se trouve dans la chambre, raison pour laquelle on perçoit mieux le bruit.

Critère n°4 : L’efficacité énergétique

Monoblocs ou splits, les climatiseurs sont des appareils énergivores. Pour ne pas connaître une hausse vertigineuse de votre facture d’électricité, intéressez-vous à l’EER ou Energy Efficiency Ratio, en français coefficient d’efficacité énergétique. On l’obtient en divisant l’énergie frigorifique fournie par l’énergie électrique consommée. Un EER bas signifie un appareil peu énergivore.

Sur les emballages, l’efficacité énergétique est souvent remplacée par la classe énergétique, par exemple A, A+, A++, B+, D, etc. Malgré le manque de fiabilité de cet indice, la puissance frigorifique déclarée (en kW) et l’électricité consommée restent des indicateurs importants pour juger des performances du climatiseur monobloc. Enfin, il y a le COP ou coefficient de performance. Plus il est élevé, plus le climatiseur est efficace.

Critère n°5 : Les fonctions supplémentaires

Tous les climatiseurs déshumidifient l’air. Dans certains cas, la fonction déshumidification est utilisable indépendamment du refroidissement afin de contrôler le taux d’humidité. De même, tous les climatiseurs monoblocs purifient l’air grâce à des filtres à charbon, HEPA ou autres. Certains peuvent retenir les particules les plus fines, voire supprimer les odeurs.

La minuterie figure aussi parmi les fonctionnalités incontournables. Grâce à elle, vous pouvez programmer les heures de démarrage et d’arrêt du climatiseur monobloc. En dehors des commandes frontales disposées sur l’appareil, chaque climatiseur monobloc est vendu avec une télécommande. Enfin, certains climatiseurs sont réversibles, c’est-à-dire transformables en appareils de chauffage en hiver.

À noter

À l’exception de quelques modèles muraux, le climatiseur monobloc coûte moins cher que le climatiseur split. Le prix élevé de ce dernier est souvent dû à sa conception. En effet, le moteur du circuit refroidissant du split se trouve à l’extérieur, ce qui engendre des coûts supplémentaires à l’achat et pendant l’installation.

Le climatiseur monobloc : comment ça marche ?

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 11

Principe de fonctionnement

Dans les faits, le climatiseur est une pompe à chaleur qui aspire l’air chaud dans une pièce, le refroidit à l’aide du compresseur et redistribue de l’air froid à travers toute la pièce. Une gaine souple ou un tuyau permet d’évacuer l’air chaud et le condensat à l’extérieur. Le climatiseur monobloc réunit le compresseur et le distributeur au sein d’une seule et même unité.

Pour aider les consommateurs à faire des économies, les fabricants ont mis au point des climatiseurs réversibles. Ces appareils 2-en-1 existent aussi en monobloc. À la différence de la climatisation, la fonction chauffage du climatiseur réversible restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme ! Son COP est plus intéressant que celui d’un chauffage classique. En revanche, il sert uniquement de chauffage d’appoint.

Installation d’un climatiseur monobloc

Placez le climatiseur monobloc près d’une fenêtre ou de l’évacuation prévue dans le mur. Plus le circuit d’évacuation est court, plus l’appareil sera performant. Par ailleurs, ne rallongez pas la gaine flexible qui permet d’évacuer l’air chaud, et ce malgré la prolifération de rallonges sur internet. Une gaine trop longue risque de favoriser la prolifération de moisissures dans l’appareil et dans la pièce.

Vous pouvez installer le climatiseur monobloc mobile sans faire appel à un professionnel. L’emplacement choisi devra seulement être sec et dégagé. Fixez la gaine d’évacuation d’air chaud à l’appareil et placez-la vers l’extérieur à travers une fenêtre calfeutrée ou un trou réalisé dans le mur. Veillez à ce que la gaine reste la plus horizontale possible.

Pour le climatiseur monobloc mural, vous devrez réaliser une traversée de mur en vue d’évacuer l’air chaud. En d’autres termes, vous devrez faire un trou ! Une fois l’appareil installé, une grille d’aération permet de masquer les traces de perforations. Pour une installation plus esthétique, vous pouvez opter pour un climatiseur monobloc encastrable, l’arrière de l’appareil étant orienté vers l’extérieur du bâtiment.

Enfin, le climatiseur monobloc de fenêtre ou window est le plus facile à installer. Il suffit de placer la gaine dans les vantaux de fenêtre. Pour voir l’effet que ça fait, sachez qu’on en trouve souvent au-dessus des portes d’entrée des boutiques.

Nos conseils pour faire des économies

Appareil énergivore et polluant, le climatiseur fera grimper n’importe quelle facture énergétique. Économiser de l’argent consiste donc à utiliser le climatiseur monobloc de manière modérée. Cela commence par le laisser fonctionner en continu, quitte à réduire légèrement sa puissance frigorifique lorsque vous sortez de la maison.

En termes de coûts d’exploitation, prévoyez une hausse de 15% par mois pour un climatiseur moyen, à raison d’une utilisation quotidienne de 3 à 4 h. Pour optimiser votre utilisation en été, privilégiez un climatiseur monobloc programmable, au minimum de classe A, avec un COP élevé.

Outre le choix de l’appareil, une bonne isolation de la pièce à refroidir permet de réduire la consommation énergétique du climatiseur monobloc. Concrètement, vous devrez garder les volets fermés le jour et aérer la nuit. En outre, veillez à toujours limiter l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur à 7 °C. Et nettoyez régulièrement les filtres.

Le choix du fluide utilisé aura aussi un impact sur les performances énergétiques de l’appareil et surtout son impact sur l’environnement. Le gaz R410A, dangereux pour le climat, est progressivement remplacé par le R290, qui bénéficie d’une empreinte écologique moindre. Certaines marques utilisent du fluide réfrigérant R32, le moins polluant de tous. Mais les climatiseurs monoblocs qui en ont sont souvent les plus chers.

Entretien d’un climatiseur monobloc

 Les meilleurs climatiseurs monoblocs 12

En gros, la maintenance d’un climatiseur monobloc se résume à nettoyer les filtres à intervalles réguliers, remplacer le fluide réfrigérant et ranger le climatiseur à l’arrivée des saisons froides. Nous vous expliquons comment faire.

Le nettoyage des filtres

À l’image du ventilateur, le climatiseur brasse une énorme quantité d’air. Un appareil doté de filtres encrassés va dégrader la qualité de l’air dans la pièce. C’est pour cette raison que vous devez procéder au nettoyage des filtres et les changer régulièrement. Vous pouvez le faire à l’aide de brosse, d’un chiffon et d’un seau d’eau savonneuse.

À part le nettoyage des filtres, pensez également à dépoussiérer votre climatiseur monobloc à l’aide d’un aspirateur. Passez ce dernier au niveau des grilles d’aération, ce qui devrait limiter considérablement la diffusion d’air chargé en particules. Et pensez à vider régulièrement le bac à condensat pour éviter la formation de moisissures.

Le gaz réfrigérant

Le climatiseur monobloc est un appareil majoritairement conçu au profit des particuliers. La législation ne contraint donc pas les utilisateurs à une inspection ni à une obligation d’entretien. En effet, seuls les appareils d’une puissance supérieure à 12 kW ou contenant plus de 4 kg de fluide frigorigène sont soumis à l’inspection d’un professionnel. 

Évidemment, cette situation ne signifie pas que votre climatiseur monobloc n’est nullement exposé aux risques d’encrassement et autres fuites de gaz. Par précaution, faites vérifier l’appareil par un professionnel tous les 2 ans. Ainsi, vous vous assurerez de son bon fonctionnement tout en prévenant tout risque de fuite de fluide frigorigène.

Le rangement

Une fois l’été terminé, vous n’aurez plus besoin de votre climatiseur, sauf s’il est réversible. Avant de le débrancher, laissez-le en marche quelques heures en mode ventilation simple. De cette manière, toutes les conduites et gaines de l’appareil seront débarrassées de l’humidité. Effectuez la même opération au printemps, lorsque la chaleur revient.

Pourquoi acheter un bon climatiseur monobloc ?

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 13

Esthétique, pas cher, facile à installer, puissant… Le climatiseur monobloc présente de nombreux atouts. Voici 4 raisons pour lesquelles il vous en faut un.

Pour faire face aux fortes chaleurs

En été, le climatiseur monobloc aide à faire face aux vagues de chaleur. Fixe ou mobile, le climatiseur monobloc fait baisser la température de manière significative, en particulier les petites et moyennes surfaces. Sa gaine évacue l’air chaud et le remplace par de l’air frais, contrairement au ventilateur qui se contente de brasser l’air chaud.

Pour la simplicité

À la différence du climatiseur split, qui nécessite de gros travaux pour installer l’unité intérieure et l’unité extérieure, le climatiseur monobloc réunit le compresseur et la bouche d’aération en un seul appareil. Cette conception facilite son installation, son utilisation et son entretien. Contentez-vous de placer la gaine d’évacuation près d’une fenêtre ou d’une ouverture. Et même si vous devez percer le mur, la tâche sera loin d’être fastidieuse.

Une fois installé, le climatiseur monobloc offre une large palette de fonctionnalités. La télécommande permet d’effectuer les réglages à distance. À noter que certains modèles ont une connectivité Wifi, donc pilotables depuis un smartphone. N’hésitez pas à adapter le mode de fonctionnement à vos besoins (chauffage, mode nuit, boost…).

Pour la mobilité

Cette remarque vaut pour le climatiseur monobloc. Équipé de roues, cet appareil peut se déplacer dans toute la maison, à condition d’installer des ouvertures calfeutrées dans les pièces prévues pour son utilisation. Vous pouvez également le rapprocher de votre lit, votre bureau ou votre canapé pour bénéficier de toute la fraîcheur.

Pour le prix raisonnable comparé au climatiseur split

Certes, un climatiseur coûte plus cher qu’un ventilateur. Mais par rapport à d’autres types de climatiseurs, notamment le split, le prix d’un climatiseur monobloc reste peu élevé. Tous les budgets trouveront ce qui leur convient compte tenu de la prolifération de l’offre et de la qualité très similaire des différents modèles. Toutefois, la puissance et le niveau de bruit faible font monter les prix.

Quel est le prix d’un climatiseur monobloc ?

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 14

La puissance et la baisse de la nuisance sonore sont les principaux facteurs qui impactent le prix d’un climatiseur monobloc. À encastrer, à poser ou à fixer, les fabricants proposent des modèles adaptés à toutes les bourses et toutes les configurations.

Climatiseur monobloc d’entrée de gamme.

Comptez 300 à 500 euros pour un climatiseur monobloc mobile d’entrée de gamme. Sachez également qu’un climatiseur monobloc fixe pas cher se vend entre 500 et 650 euros. Mais faites preuve de vigilance pour ne pas regretter votre achat.

Climatiseur monobloc de milieu de gamme.

Il vous faudra débourser 500 à 800 euros pour un climatiseur monobloc mobile et 650 à 1 200 euros pour un climatiseur monobloc mural ou window. Là encore, soyez méticuleux au moment de choisir, en particulier concernant le climatiseur mural.

Climatiseur monobloc haut de gamme.

Un climatiseur mobile haut de gamme ne se vendra pas en dessous de 800 euros. Les prix peuvent facilement dépasser 1 000 euros pour un modèle Delonghi. Concernant les climatiseurs monoblocs fixes, prévoyez un budget de 1 200 à 2 000 euros.

Les meilleures marques de climatiseurs monoblocs 

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 15

Selon nous, la meilleure marque de climatiseur monobloc pour la plupart des gens en 2020 est :

Olimpia Splendid – Olimpia Splendid est une marque leader dans le monde de l’air conditionné, du chauffage, du traitement de l’air et des systèmes hydroniques. Le constructeur italien se démarque notamment par la qualité de ses climatiseurs monoblocs, c’est-à-dire mobiles ou fixes sans unité extérieure. Si vous cherchez une valeur sûre, achetez sans hésiter.

Les meilleurs climatiseurs monoblocs 16

Voici les autres marques que nous recommandons. Elles offrent, d’après nous, un rapport qualité/prix légèrement moins bon pour la plupart des gens, mais elles peuvent se révéler meilleures pour des gammes de prix (entrée de gamme, haut de gamme, …) et des besoins spécifiques.

Daikin – Fondé au Japon en 1924 et basé à Osaka depuis cette date, Daikin est le plus gros fabricant d’unités de climatisation au monde. Spécialiste de longue date des climatiseurs et des systèmes de refroidissement, elle fabrique quasi exclusivement des climatiseurs fixes. Si vous trouvez un Daikin monobloc, sautez sur l’occasion !

Klarstein – Âgée d’à peine une quinzaine d’années, Klarstein est une entreprise allemande d’électroménager et de traitement de l’air. Ses ventilateurs, rafraîchisseurs d’air et climatiseurs comptent parmi les meilleurs rapports qualité/prix du marché. Si vous cherchez un bon climatiseur monobloc pour pas cher, chisissez Klarstein.

Suntec Wellness – La marque Suntec Wellness compte également parmi les leaders dans le domaine de la climatisation mobile, la ventilation, le traitement d’air et le chauffage d’appoint. Très appréciés des utilisateurs, ses climatiseurs mobiles Impuls, Freeze, DryFix ou Transform comptent parmi les meilleurs en entrée de gamme.

Technibel – Cette marque appartient au groupe suédois Nibe, le plus grand fabricant de produits de chauffage domestique dans le nord de l’Europe et un des leaders européens du chauffe-eau électrique et de la pompe à chaleur. Technibel excelle en matière de climatisation, en attestent ses appareils monoblocs fixes et mobiles.

Vous faites partie des marques citées ?

Si vous faites partie des marques que nous recommandons, vous pouvez mentionner votre présence dans ce classement tant que vous faites un lien vers cette page. Si vous n'êtes pas dans ce classement et que vous pensez que vous auriez dû y figurer, vous pouvez nous faire parvenir un produit de test que nous évaluerons de façon objective.

Astuces

Faites fonctionner votre climatiseur en continu.

De nombreux tests ont prouvé qu’un fonctionnement continu du climatiseur consomme moins d’énergie qu’une utilisation ponctuelle. En effet, un climatiseur ayant déjà atteint la température voulue va réduire sa puissance réfrigérante. Ce qui fera baisser la consommation énergétique, surtout en période de canicule.

Limitez l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur à 7 °C.

Vous aurez un air déjà bien frais en faisant baisser la température dans la pièce de 3 à 5 °C par rapport à l’extérieur. Au-delà de 5 °C, la consommation énergétique va monter en flèche. Essayez de ne jamais atteindre un différentiel de 7 °C par rapport à l’extérieur, au risque de souffrir de choc thermique ou attraper un rhume.

Nettoyez régulièrement le filtre.

Un nettoyage régulier des filtres du climatiseur monobloc rallonge considérablement sa durée de vie. Le bon fonctionnement de l’appareil et l’estimation du refroidissement en dépendent aussi. En outre, des filtres propres garantissent une diffusion d’air sain, sans particules fines, et maintiennent une qualité d’air satisfaisante dans la maison.

Ne pliez pas la gaine et ne la rallongez pas.

Une gaine recourbée ne peut pas évacuer correctement l’air chaud. Il y a même risque de refoulement de l’air chaud dans la pièce. Par ailleurs, il est inutile de rallonger la gaine puisque la puissance d’évacuation est réglée selon sa longueur.

Tenez compte de la position de la fenêtre.

Une fenêtre non centrée sur le mur peut nuire à l’efficacité du refroidissement. L’air doit en effet être dirigé vers le centre de la pièce pour avoir des performances optimales. Tenez également compte de l’exposition au soleil et de la nécessité ou non de calfeutrer la fenêtre durant l’installation.

FAQ

Quel climatiseur monobloc choisir ?

D’après nous, le meilleur climatiseur monobloc pour la plupart des gens est l’Olimpia Splendid 01917 Dolceclima Air Pro 14. Le Suntec Wellness Impuls 2.6 Eco R290 constitue le meilleur choix pas cher. Comme climatiseur mural, l’Olimpia Splendid Unico Inverter 01052 est vivement recommandé. Enfin, le Klarstein Frostik 9000 BTU trouvera sa place au-dessous d’une fenêtre, encastré dans un mur ou au-dessus d’une porte de magasin.

Comment choisir son climatiseur monobloc ?

Avant de choisir, demandez-vous si vous voulez un climatiseur monobloc fixe ou mobile. Le premier se fixe ou s’encastre au mur ou à une fenêtre. Le second est équipé de roulettes permettant de le déplacer de pièce en pièce. Comme tout climatiseur à fluide réfrigérant, vous devrez également prendre en compte la puissance réfrigérante, le niveau de bruit, l’efficacité énergétique et les fonctions supplémentaires.

Comment entretenir un climatiseur monobloc ?

L’entretien d’un climatiseur monobloc consiste essentiellement à nettoyer le filtre toutes les semaines, tous les 15 jours ou tous les mois en fonction de l’exposition de votre habitat à la poussière. Pensez aussi à dépoussiérer les grilles d’aération à l’aide d’un aspirateur et faites appel à un professionnel tous les 2 ans pour contrôler et remplacer le gaz réfrigérant.

Combien coûte un climatiseur monobloc ?

Les prix commencent à 300 euros pour un climatiseur monobloc mobile pas cher et peuvent monter à 2 000 euros ou plus pour un climatiseur monobloc fixe haut de gamme. Vous n’aurez aucun mal à trouver satisfaction à moins de 1 200 euros.

Quelles sont les meilleures marques de climatiseurs monoblocs ?

Le marché des climatiseurs monoblocs est très concurrentiel. De nombreux modèles se valent, idem pour les marques. Cependant, Daikin, Olimpia Splendid, Suntec Wellness, Klarstein et Technibel se démarquent par leur qualité de fabrication et leur performance.

Références​

Outre les sites des marques et les centaines d’avis de consommateurs que nous avons consultés, nous avons également comparé et synthétisé les informations des pages ci-dessous :

  1. Comment choisir un climatiseur mobile monobloc, quechoisir.org
  2. Climatiseurs-ventilateurs : Le frais au rendez-vous, quechoisir.org
  3. Air Conditioner Buying Guide, consumerreports.org
  4. Cool Off in Style with the Top Portable Air Conditioners, consumersearch.com
  5. Best Portable Air Conditioners, bestreviews.com
  6. 9 Tips to Using a Portable Air Conditioner, homeownerfaqs.com
  7. How to shop for a new air conditioner, consumeraffairs.com
  8. Best portable air conditioners 2020: The ultimate AC to keep you cool, toptenreviews.com
  9. Comment choisir son climatiseur mobile, manomano.fr
  10. Climatiseur mobile, le guide ultime, monclimatiseurmobile.net
  11. Nos conseils pour choisir un climatiseur, darty.com
  12. La clim, notre meilleure ennemie, leparisien.fr
  13. La climatisation monobloc, climatisations.info
  14. Quel est l’impact de la climatisation sur l’environnement : statistiques, consommation, risques, cacheclimatisation.com