Les meilleurs poêles à bois en 2020

Meilleurtest vit grâce à ses lecteurs : nous touchons parfois une commission quand vous achetez via nos liens (sans surcoût pour vous). C’est ce qui nous permet de rester indépendants. En savoir +.

Si, comme 3 Français sur 4, vous avez froid dans votre logement, offrez-vous un bon chauffage. Économique, écologique et peu énergivore, le poêle à bois est revenu à la mode et rencontre un grand succès auprès des ménages. À convection, hydro, canalisable, trouvez le meilleur poêle à bois pour votre logement grâce à notre guide.

Le choix de la rédaction

comparatif : Les meilleurs poêles à bois 2

Godin 388117 : Le meilleur poêle à bois en 2020

Ce poêle à bois saura vous garder au chaud tout au long de l’hiver grâce à ses nombreuses promesses aussi bien sur le papier que dans la pratique. En effet, efficacité et confort thermique sont les maîtres-mots de la marque. 

Le Godin 388117 est un poêle contemporain peu énergivore en raison de sa classe énergétique A. Du haut de ses 6,5 kW de puissance, il peut chauffer un volume de 80 à 220 m³ selon le niveau d’isolation de votre pièce. Mesurant 38,5 x 65 x 66 cm et pesant 123 kg, ce modèle présente un rendement de 78,2%. Il est régulé et chargé manuellement par des bûches de 50 cm de longueur maximum.

Ce type de poêle possède un corps de chauffe et un habillage en fonte lui conférant une grande inertie. Sa vitre reste bien propre grâce à la faible quantité de poussières/cendres qu’il émet (22,5 mg/Nm³), favorisant ainsi la transmission de la chaleur par rayonnement plutôt que par convection.

Le meilleur pas cher

comparatif : Les meilleurs poêles à bois 3

Wolfpack 22021238 : Le meilleur poêle à bois d'entrée de gamme

Si vous cherchez un poêle à bois léger et performant mais pas cher, le Wolfpack est fait pour vous. Normé UNE-EN 13240 et doté du marquage CE, il est capable de chauffé une pièce de 50 m² et est facile à déplacer selon votre convenance.

Ultra léger (18,6 kg), le poêle à bois Wolfpack 22021238 fait partie des poêles à bois les plus abordables du marché. Il se distingue par sa forme cylindrique avec grilles de sécurité externes et est fait de tôles en acier et de fonte. Au-delà des bûches, vous pouvez aussi utiliser comme combustible des écorces, des briquettes, des cartons, des papiers, etc., générant ainsi des puissances variables de 12, 14, 14,5 ou 15 kW et un rendement de 52 à 71% pour pouvoir chauffer une pièce d’environ 50 m².

L’entrée d’air est alors régulée à la base du foyer pour attiser le feu et gérer ainsi la vitesse et la condition de combustion. À part cela, le dessus du poêle peut être exploité comme plaque chauffante pouvant recevoir marmite ou casserole pour vos tisanes. Vu le prix et les performances de ce petit équipement, nous ne pouvons que vous le recommander.

Le meilleur haut de gamme

comparatif : Les meilleurs poêles à bois 4

Supra Persée Haut : Le meilleur poêle à bois haut de gamme

Ce poêle à bois haut de gamme de chez Supra vous offrira tout le confort thermique dont vous aurez besoin durant tout l’hiver. Labélisé Flamme Verte, il n’émet que 0,12% de monoxyde de carbone pour une surface à chauffer allant jusqu’à 200 m².

Nous vous recommandons sans hésiter ce poêle à bois haut de gamme de la marque Supra pour sa polyvalence et son bon rapport qualité/prix. Doté d’une puissance de 10 kW, il peut accueillir des bûches allant jusqu’à 50 cm de long. Selon l’isolation de la pièce, le Supra est également capable de chauffer des surfaces allant jusqu’à 200 m², avec un rendement de 77%.

Plus qu’un dispositif de chauffage pour la maison, il peut aussi servir de chauffe-plat et possède un espace range-bûche sous le foyer. Côté robustesse, il n’y a rien à redire ! Le dispositif s’équipe d’un doublage en fonte à l’arrière pour plus de résistance, de grilles en fonte amovibles, et d’une protection thermique arrière intégrée pour une installation plus proche du mur.

Le plus pratique

comparatif : Les meilleurs poêles à bois 5

Prity FM :Un bel équipement multi-usage

Le poêle à bois Prity FM affiche des caractéristiques techniques franchement abouties. Plus qu’un poêle à bois, il offre également la possibilité de cuire des aliments et vous épargne les désagréments générés par les corvées de ramonage.

Le poêle Prity FM est un modèle compact aux dimensions 490 x 460 x 930 mm et un poids de 97 kg. Sa puissance de 12 kW pourra efficacement vous réchauffer pendant le froid hivernal dans une pièce d’environ de 75 à 90 m². D’ailleurs, son système de four multi-fuel et sa chambre à combustion rendent ce poêle très efficace et économique.

Ce poêle peut être également placé à l’extérieur pour des grillades comme à l’intérieur pour faire cuire des plats puisque sa puissance est assez élevée et réglable pour chauffer en parallèle le milieu environnant. Il possède une niche confortable où stocker une certaine quantité de bûches et faire gagner ainsi un peu d’espace. Grâce à ce poêle, finies les corvées de ramonage et autres entretiens contraignants.

Tableau comparatif des meilleurs poêles à bois

  LE MEILLEUR PAS CHERHAUT DE GAMMEEXCELLENT
 comparatif : Les meilleurs poêles à bois 2comparatif : Les meilleurs poêles à bois 3comparatif : Les meilleurs poêles à bois 4comparatif : Les meilleurs poêles à bois 5
 Godin 388117Wolfpack 22021238Supra Persée HautPrity FM
 Ce poêle à bois saura vous garder au chaud tout au long de l’hiver grâce à ses nombreuses promesses aussi bien sur le papier que dans la pratique. En effet, efficacité et confort thermique sont les maîtres mots de la marque. Si vous cherchez un poêle à bois léger et performant mais pas cher, le Wolfpack est fait pour vous. Normé UNE-EN 13240 et doté du marquage CE, il est capable de chauffé une pièce de 50 m² et est facile à déplacer selon votre convenance.Ce poêle à bois haut de gamme de chez Supra vous offrira tout le confort thermique dont vous aurez besoin durant tout l’hiver. Labélisé Flamme Verte, il n’émet que 0,12% de monoxyde de carbone pour une surface à chauffer allant jusqu’à 200 m².Le poêle à bois Prity FM affiche des caractéristiques techniques franchement abouties. Plus qu’un poêle à bois, il offre également la possibilité de cuire des aliments et vous épargne les désagréments générés par les corvées de ramonage.
ParticularitésDifficile à déplacer en raison de ses 102 kg.L’ouverture pour l’introduction des bûches est étroite.Difficile à déplacer en raison de ses 153 kg. Récupérateur de cendre difficile d’accès et tube de tirage complexe.
Rendement78,2%De 52 à 71%77%70%
Puissance6,5 kW14 kW10 kW12 kW
Volume ou surface chauffé(e)De 80 à 220 m³50 m²jusqu’à 200 m²de 75 m² à 90 m²
Normes et certifications

Norme européenne NF EN 13240, dimensionnement du conduit de fumée suivant la norme EN 13384.1

UNE-EN 13240 et Marquage CEFlamme Verte: 7 étoiles, NF EN 13240EN 13240: 2001 et EN13229: 2001
 Voir l’offreVoir l’offreVoir l’offreVoir l’offre

Pourquoi nous faire confiance ?

Nous n’acceptons aucun article sponsorisé et aucune publicité.

Meilleurtest est déterminé à maintenir une indépendance totale vis-à-vis des marques et des fabricants.

Nous passons des milliers d’heures chaque année à comparer les produits les plus populaires, rechercher les informations les plus fiables et rédiger les meilleurs guides d’achats possibles. Tout ça, sans toucher le moindre centime de la part des marques ou des fabricants.

Nous gagnons uniquement de l’argent quand vous utilisez nos liens pour acheter des produits. Nous ne vivons donc que de votre soutien !

Une méthode de recherche rigoureuse.

  1. Nous évaluons les produits les plus populaires de façon impartiale.
  2. Nous effectuons une veille constante de l’actualité et des publications spécialisées (Que Choisir, 60 millions de consommateurs, etc.).
  3. Nous prenons en compte des centaines d’avis d’utilisateurs, publiés tant sur les sites e-commerce que sur des sites indépendants.

Au total, nous travaillons des milliers d’heures chaque année pour vous offrir les guides d’achat les plus complets et les plus utiles du web.

Comment choisir votre poêle à bois

comparatif : Les meilleurs poêles à bois 10

L’achat d’un poêle à bois étant un investissement assez conséquent, voici quelques critères à prendre en compte :

Critère n°1 : L’usage

Si vous souhaitez opter pour une utilisation intermittente du chauffage au bois ou vous en servir pour compléter le chauffage existant (au gaz, à l’électricité, au fioul), un foyer fermé, un insert ou un poêle à bois répondront à vos attentes. Dans le cas d’une utilisation continue, choisir un poêle à granulés sera plus cohérent puisque vous pourrez le programmer et réguler la température en fonction de vos besoins et de votre mode de vie. Par contre, si vos besoins en chaleur sont ponctuels, orientez-vous vers un poêle à bûche qui est moins coûteux et qui diffuse rapidement la chaleur.

Critère n°2 : La puissance

La puissance d’un poêle à bois doit être en adéquation avec les dimensions de la pièce à chauffer. Il faut compter environ 0,1 kW/m² pour une pièce bien isolée d’une hauteur de mur de 2,5m ou 0,04 kW/m3 si on raisonne par unité de volume. A titre d’information, la puissance des poêles à bois sur le marché varie entre 3 et 20 kW. Choisissez donc votre poêle par rapport au volume de votre pièce.

Critère n°3 : Le rendement

Plus le rendement est élevé, plus la consommation en bois est faible. En ce sens, optez pour un poêle à bois labellisé Flamme Verte qui a la particularité de faire profiter d’un rendement de 70% au minimum. Utilisez également du bois sec (humidité inférieure à 20%) pour pouvoir augmenter ce rendement en chaleur et aérez votre chambre afin de garantir une meilleure combustion. Si vous utilisez le chauffage à granulés, celui-ci se caractérise par son rendement très élevé entre 85% et 95% et cette variation dépend de la qualité des granulés (humidité, etc.) et des conditions de combustion (aération, etc.).

Critère n°4 : Le matériau

Misez sur un modèle en fonte qui est de nouveau très tendance et fait l’objet de décoration d’intérieur pour de meilleures rétention et restitution de la chaleur chez vous. Ce modèle permet aussi d’empêcher une montée rapide de la température lors du chauffage. En revanche, si vous cherchez un appareil capable de monter rapidement en température, choisissez un poêle en acier qui est plus léger et est fabriqué avec plus de finesse, mais qui retient la chaleur moins longtemps que la fonte.

Si vous recherchez de bonnes performances et une inertie exemplaire, le poêle en acier habillé de brique, de faïence, de terre cuite ou de pierre ollaire fera l’affaire car le matériau dont il est fait emmagasine la chaleur et la restitue pendant quelques heures même lorsque le feu est éteint. Cependant, il est massif et est en général destiné aux installations fixes.

Critère n°5 : Le combustible

Le bois brûlé dans un poêle à bois peut être sous forme de bûches ou de granulés. Les bûches sont coupées en tronçons de 33, 40 ou 50 cm par rapport à la taille du foyer. Pour les poêles à bûches, on les charge à la main, de façon continue et l’humidité du bois doit être inférieure à 20% pour garantir un rendement optimal. Si les bûches abondent chez vous et que vous avez une grande propriété loin de la ville et de l’électricité, orientez-vous alors vers l’utilisation de bûches comme combustible.

Les granulés ou pellets sont constitués de sciures de bois compactés, avec plus de pouvoir calorifique que les bûches. Ils alimentent automatiquement le foyer, nécessitant un branchement sur secteur. Conditionnés dans des sacs, ils sont faciles à stocker. Leur utilisation est recommandée pour les familles qui habitent en ville.

Notez que la fabrication des granulés suit des normes comme EN 14 961-2, NF granulés biocombustibles etc. pour assurer un rendement élevé. À noter qu’il existe également des poêles à bois mixtes utilisant à la fois les bûches et les pellets ou qui permettent d’alterner entre les deux.

Bon à savoir

Pour savoir si le bois est bien sec, il vous suffit de cogner deux bûches entre elles. Si le bruit est sourd, c'est bon !

Poêle à bûches ou à granulés ?

Ce type de poêle est alimenté manuellement et régulièrement par des bûches sauf pour les poêles de masse à grande inertie. Son rendement varie de 70 à 85%. Un bémol largement compensé par un faible coût des bûches. Ce genre de chauffage ne risque pas de s’arrêter même en cas de panne d’électricité. Toutefois, la chaleur produite avec ce genre d’équipement n’est pas toujours homogène, et le stockage des bûches demande un grand espace sec et aéré.

Les granulés de bois sont écologiques puisqu’ils sont fabriqués à partir de déchets de sciure. Ce poêle est plus autonome que celui à bûches. Son foyer est alimenté automatiquement en granulés à l’aide d’une vis sans fin. La chaleur est alors transmise par communication d’air chaud et par rayonnement à travers la vitre. Le rendement d’un poêle à granulés peut dépasser les 90%. Cependant, il nécessite une alimentation continue en électricité, ce qui n’est pas vraiment avantageux en cas d’une longue coupure de courant.

Le poêle à bûches offre un excellent maintien de la chaleur tandis qu’un modèle à granulés est totalement automatisé et procure donc, un confort d’utilisation exemplaire. De ce fait, pour les séniors, mieux vaut se tourner vers le modèle à granulés pour s’éviter la corvée de bois qui devient pesante au fil des années. Par contre, le poêle à bûches est recommandé aux personnes qui habitent un quartier fréquemment sujet à des pannes de courant.

Label Flamme verte et crédit d'impôts

Le label Flamme Verte

Le label Flamme Verte est un gage de fiabilité et de haute qualité de votre poêle à bois. Ce label est décerné aux poêles dans les catégories 6 et 7 étoiles. Les étoiles sont décernées selon 3 critères:

  • le rendement (à titre indicatif selon la puissance de l’appareil)
    * au minimum 75% pour un poêle à bûches 
    * 86% ou plus pour un poêle granulés (> à 87% pour la classe 7)
    * 87% ou plus pour une chaudière
  • le taux d’émission de monoxyde de carbone
    * inférieur ou égal à 0,15% (à 13% d’O2) pour un appareil à bûches (< à 0,12% pour la classe 7)
    * 0,03% ou moins pour un poêle à granulés (voire < 0.02% pour la classe 7)
  • le taux d’émission de particules (entre 40 et 80 mg/nm3).
    * Bois bûche : < ou = à 50 pour la classe 6 et 40mg/Nm³ pour la classe 7
    * Granulés : < ou = à 40 pour la classe 6 et 30mg/Nm³ pour la classe 7

Depuis 2018, deux autres mesures liées aux émissions de COV (Composés organiques volatils) et d’oxydes d’azote (NOx) s’ajoutent à ces 3 critères. Les appareils labellisés (ou correspondants à ces critères) ouvrent droit à des aides à l’instar du crédit d’impôts et du taux de TVA à 5,5%.

Le crédit d’impôts

L’État encourage le bois qui est reconnu comme une énergie propre et accorde un crédit d’impôts de 30% sous certaines conditions :

    • rendement énergétique ≥ 70% ;
    • concentration moyenne de monoxyde de carbone ≤ à 0,3%;
    • indice de performance environnemental ≤ 1 ;
    • émissions de particules ≤ à 90 mg/Nm³ ;
    • le poêle doit être installé par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Important

Les poêles à bois auparavant classés 4 ou 5 étoiles et n'ayant pas évolué depuis leur dernier test en laboratoire, ne peuvent plus prétendre être homologués Flamme Verte.

Astuces

Installez votre poêle à bois au bon endroit.

Pour optimiser les transferts de chaleur, placez le poêle au milieu d’une pièce ou contre un mur permettant au devant du poêle d’être bien dégagé et orienté vers l’intérieur de la salle. L’idéal serait de l’orienter dans le sens de la circulation d’air afin que la chaleur puisse se propager efficacement. Pour vous accommoder, placez votre poêle non loin de la zone stockage des combustibles.

Entretenez-le comme il faut.

Pour préserver le niveau de performance de votre poêle à bois, veuillez vider quotidiennement le bac à cendre du dispositif et nettoyer ses parois extérieures et intérieures. Assurez-vous également que l’air arrive bien dans l’habitacle du poêle et curez au mieux les conduites si tel n’est pas le cas. N’utilisez que des combustibles secs et de bonne qualité afin de limiter les corrosions et d’augmenter la longévité du poêle. Assurez-vous aussi de ramoner votre cheminée une ou deux fois par an.

Pensez à bien stocker le combustible de votre poêle à bois.

Les bûches, une fois coupées, fendues et séchées doivent être conservées sous abri (sous une bâche ou toiture) dans un lieu bien ventilé. Elles ne devraient pas non plus être posées directement au sol afin de limiter toute apparition de moisissures. Les granulés quant à eux, doivent être préservés dans un endroit adapté (sec et à l’abri de l’humidité) et accessible pour faciliter la manipulation des sacs qui les contiennent. Pour ce qui est des plaquettes de bois, stockez-les dans un silo.

Ce qu’il faut faire lorsque le poêle à bois refoule.

Un poêle qui refoule risque de nuire à votre santé en raison de la fumée qui se répand dans toute votre maison. Il est important de souligner que pour éviter tout problème de refoulement au niveau de votre poêle à bois, respectez scrupuleusement les procédures d’entretien déjà mentionnées précédemment.  Si cela n’a pas été suffisant, pensez à rehausser et à isoler thermiquement votre cheminée. Optez également pour l’installation d’un dispositif qui évacue la fumée comme un aspirateur de forçage électrique, un extracteur de fumée, ou encore un ventilateur d’aspiration.

Équipez-vous d’accessoires utiles.

Pour pouvoir manipuler votre poêle à bois en toute sécurité, équipez-vous de quelques accessoires pratiques tels qu’un serviteur pour cheminée et poêle qui sert à accrocher un tisonnier, une pince à bois, une pelle ou une balayette. Vient ensuite l’aspirateur à cendres utilisé surtout pour l’entretien régulier des poêles à granulés. Un kit de ramonage vous sera aussi utile pour curer vos cheminées et conduites. Les produits nettoyants pour cheminée et poêle vous enlèveront les goudrons et noirceurs au niveau des vitres et des parois de votre installation. Les pare-feux pour poêle ou cheminée tiendront vos enfants loin du feu et des zones brûlantes. Enfin, les porte-bûches sont également pratiques et design pour éviter à vos combustibles de s’éparpiller un peu partout autour du poêle.

FAQ

Quel est le meilleur poêle à bois ?

Le meilleur poêle à bois dépend de vos besoins et de votre budget. Lisez notre guide d'achat pour connaître les meilleurs produits du moment.

Quelle est la durée de vie d'un poêle à bois ?

Un poêle à granulés dure généralement entre 15 à 20 ans, soit un peu moins qu’un poêle à bois classique qui peut fonctionner jusqu’à 20 à 30 ans selon les fabricants.

Est-ce qu’un poêle à bois risque de surchauffer ?

Oui. Cela peut se produire dans le cas où on chauffe trop fort et trop longtemps l’appareil. Évitez alors de surcharger votre poêle. Utilisez un combustible adapté et aux bonnes dimensions car les morceaux de bois trop petits dégagent beaucoup de chaleur. Munissez-vous aussi d’un aspirateur de fumée pour réguler votre tirage.

Mon poêle à bois ne réchauffe plus, que faire ?

Il peut s’agir d’un problème de tirage. En effet, s’il est trop important, la majeure partie de la chaleur s’évacuera dans les conduites de fumée. Procurez-vous alors un modérateur de tirage qui n’est autre qu’un clapet placé dans le conduit d’évacuation. Il se peut aussi qu’il y ait un problème de débit d’air généré par le ventilateur qui est soit trop important, soit trop faible. Dans ce cas, référez-vous au manuel d’utilisation du ventilateur pour modifier la vitesse de celui-ci. Enfin, pour les poêles à granulés, les débits de combustibles sont peut-être mal gérés. Essayez donc de déplacer le thermostat qui est probablement trop prêt du poêle. Si vous avez du mal à vous en sortir, appelez un technicien spécialisé.

Peut-on cuisiner avec un poêle à bois ?

Oui. Il vous est tout à fait possible de cuire des aliments avec des modèles de poêles à bois équipés d’une plaque de cuisson ou d’un four chauffé par la chaleur perdue dans les fumées.

Références​

Note : Vous trouverez ci-dessous une partie des sources que nous avons consultées pour rédiger cet article. Les liens menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser un moteur de recherche pour retrouver l’information désirée.

  1. simplyfeu.com – Poêles à bois : quels sont les différents types ?
  2. quelleenergie.fr – Guide d’entretien du poêle à bois.
  3. maison-travaux.fr – 6 astuces qui fonctionnent pour nettoyer un poêle à bois.
  4. expertschaleurbois.fr – Comment se déroule la pose d’un poêle à bois ou d’une cheminée.
  5. commentfaiton.com – Comment réparer une fissure sur un poêle à bois ?
  6. habitatpresto.com – Poêle à bois qui refoule : 7 points à faire vérifier par un chauffagiste.
  7. granulebox.fr – Quels sont les accessoires indispensables à votre poêle à bois ?
  8. aasgard.fr – Remplacer sa cheminée traditionnelle par une poêle à bois.
  9. homeadvisor.com – Wood stove maintenance and tips.
  10. dengarden.com – How I clean my wood-burning stove ?
  11. dasuniverselle.com – The advantages and disadvantages of a wood stove.
  12. thespruce.com – Pros and cons of wood-burning heating ystems.
  13. quechoisir.org – Poêle à bois – les critères pour choisir un poêle à bois.
  14. lefigaro.fr – Trois quarts des Français ont froid dans leur logement.

Historique

15 septembre 2020 : Rédaction initiale de l’article.