Les meilleures surjeteuses en 2020

Meilleurtest vit grâce à ses lecteurs : nous touchons parfois une commission quand vous achetez via nos liens (sans surcoût pour vous). C’est ce qui nous permet de rester indépendants. En savoir +.

On estime qu’il reste moins de 10 000 artisans de couture et 300 maîtres tailleurs  en France. En revanche il existe un nombre incalculable de passionné(e)s ! Si vous en faîtes partie, une surjeteuse est indispensable. Aux côtés de la machine à coudre, la surjeteuse permet de meilleures finitions sur tous types de tissus (voilages, jersey, etc.) et de réaliser des points de couture complexes (flat lock, roulotté, surjet 2 fils, etc.) par l’usage de 3, 4 ou 5 bobines différentes. Mais quel modèle de surjeteuse choisir ? Suivez notre guide.

comparatif : Les meilleures surjeteuses 1

Produits

22Produits analysés

Heures

30Heures investies

Sources

21Sources consultées

Avis

922Avis pris en compte

Notre sélection des meilleures surjeteuses en 2020 :

Pour savoir comment nous avons choisi, vous pouvez consulter la recherche.

Le choix de la rédaction

comparatif : Les meilleures surjeteuses 2

Surjeteuse MO-654DE de Juki​ : La meilleure surjeteuse en 2020

Avec la Juki MO-654DE, vous aurez à portée de main une surjeteuse performante, robuste et simple d’utilisation avec laquelle vous réaliserez des points de surjet de grande qualité en toute simplicité.

La Juki MO-654DE est une surjeteuse 2, 3 et 4 fils qui convient à la fois aux couturières débutantes qu’aux plus expérimentées. Une fois de plus, la grande marque Juki se surclasse avec cette machine performante, robuste (châssis en acier) et simple d’utilisation. Cette machine permet de travailler aisément sur tous les types de tissus : des plus fins aux plus épais. L’enfilage est facilité grâce à des codes couleurs. En outre, la MO-654DE est un appareil très silencieux équipé de l’entrainement différentiel, du réglage de la longueur (jusqu’à 4 mm) et de la largeur (jusqu’à 6 mm) des points, de l’éclairage du plan de travail, du couteau escamotable, du réglage de la tension et de la mise en place simplifiée du roulotté. En gros, cette surjeteuse fera de vos travaux de couture de réels moments de plaisir !

Le meilleur pas cher

comparatif : Les meilleures surjeteuses 3

Surjeteuse M343D de Brother : La meilleure surjeteuse d'entrée de gamme

Pour votre plus grand plaisir, Brother a conçu cette surjeteuse professionnelle à très bon prix. Plus adaptée aux débutants, elle offre des finitions soignées et une facilité d’utilisation sans égale.

La surjeteuse M343D de Brother permet un surjet de trois à quatre fils avec deux aiguilles standards. Elle est idéale pour apporter une touche professionnelle à vos finitions. Cet appareil effectue trois travaux différents en une seule opération : coupé, piqué et surfilé. Son bras libre principalement fait pour les pièces tubulaires vous permet une utilisation pratique lorsque vous effectuez des finitions sur des manches ou des bas de pantalons. Comme pour tous les modèles Brother, son système d’enfilage a été simplifié à travers un code couleurs. Le placement du fil a été amélioré grâce à la présence de disques de tension débrayables. L’appareil dispose également d’une poignée pour faciliter le transport. Toutefois, ménagez bien la M343D durant son utilisation car elle est assez fragile.

Excellent

comparatif : Les meilleures surjeteuses 4

Surjeteuse Coverlock 3.0 de Pfaff : Le meilleur rapport qualité/prix

La Coverlock 3.0 de Pfaff  est une surjeteuse-recouvreuse à 5 fils livrée avec une table d’extension en plexi. Ultra rapide et facile d’utilisation, elle saura sublimer vos travaux de couture décorative en un rien de temps.

La Coverlock 3.0 est une surjeteuse-recouvreuse à 5 fils munie d’un point de recouvrement réglable à 2 ou 3 aiguilles. Avec sa table d’extension incluse, un grand espace de couture vous est fourni. Faisant à la fois office de machine à coudre, la Coverlock 3.0 vous offre la possibilité de couper, de coudre, de surfiler et de décorer vos créations à une vitesse de 1 300 points/min avec un large choix parmi 23 points différents. De plus, grâce à sa fonction « bras libre », vous pourrez aisément fixer des manches, des poignets ou encore de travailler facilement et rapidement sur les petits vêtements d’enfants. En gros, cette surjeteuse Pfaff offre bien des avantages à son utilisateur et cela, à un rapport qualité/prix imbattable !

Très bon

comparatif : Les meilleures surjeteuses 5

Juki MO-1000 : La meilleure alliée-couture

La Juki MO-1000 est une surjeteuse de luxe très ergonomique qui fera à coup sûr votre bonheur surtout si vous êtes arthrosique. Toutefois, sa finesse de couture et sa précision offrent des résultats remarquables qui se paient au prix fort.

La Surjeteuse MO-1000 de la marque japonaise Juki est composée de 4 fils à enfilage entièrement automatique par pompe à air électrique. Elle permet de travailler en 2, 3 & 4 fils selon vos envies. Entièrement réglable au niveau de la pression du pied, de l’écart entre les couteaux, du différentiel et de la tension à insertion directe, la MO-1000 vous assure à vous et à vos créations, une sécurité optimale grâce à son non fonctionnement en cas de capot ouvert ou de pied presseur en position haute. De plus, le fait qu’elle soit silencieuse et affiche des vibrations réduites vous permet de travailler dans le confort total. Equipée d’un éclairage LED, d’une housse de protection et d’un grand bac de récupération des déchets, cette surjeteuse Juki vous promet une utilisation aisée accompagnée de parfaites coutures courbes et des finitions impeccables.

Voici un tableau comparatif récapitulant les points positifs et négatifs des produits que nous venons de vous présenter :

Le choix de la rédaction

comparatif : Les meilleures surjeteuses 2

Surjeteuse MO-654DE de Juki

La meilleure surjeteuse en 2020

599 €*

Le meilleur pas cher

comparatif : Les meilleures surjeteuses 3

Surjeteuse M343D de Brother

La meilleure surjeteuse d’entrée de gamme

296 €*

Excellent

comparatif : Les meilleures surjeteuses 4

Surjeteuse Coverlock 3.0 de Pfaff

Le meilleur rapport qualité/prix

889 €*

Très bon

comparatif : Les meilleures surjeteuses 5

Juki MO-1000

La meilleure alliée-couture

1 028 €*

* Prix constaté lors de la dernière mise à jour de l’article, le 3 juin 2020.

Pourquoi nous faire confiance

Conformément à notre éthique professionnelle, ce guide d’achat est garanti 0% pub, 100% indépendant. Vous êtes donc assuré d’avoir une information objective sur les différents produits que nous présentons.

Pour réaliser ce guide, nous avons appliqué à la lettre notre méthode de travail habituelle :

  1. Nous avons comparé les comparatifs les plus sérieux du web français et international.
  2. Nous avons consulté les sites de toutes les grandes marques (Pfaff, Singer, Brother, etc.) et comparé les caractéristiques techniques de leurs produits.
  3. Nous avons pris en compte des centaines d’avis d’utilisateurs publiés tant sur des sites e-commerce que sur des sites spécialisés.
Au total, nous avons passé des dizaines d’heures à travailler pour vous offrir le guide d’achat le plus complet, synthétique et utile du web.

Comment choisir

comparatif : Les meilleures surjeteuses 10

Véritable matériel nécessaire pour une couturière expérimentée, ou en apprentissage, la surjeteuse vient en complément à la machine à coudre. Elle permet d’améliorer la qualité des créations, et de réaliser des finitions de qualité professionnelle plus facilement. Elle coupe le tissu et le surfile. Pour vous aider à choisir le meilleur modèle de surjeteuse qui vous convient, voici quelques informations utiles.

Critère n°1 : Le nombre de bobines et de points

La surjeteuse utilise plusieurs bobines de fils (ou cônes). En fonction de vos besoins,  vous avez le choix  entre une surjeteuse à 2, 3, 4 ou 5 bobines. Le nombre de bobine détermine le nombre de points de couture que vous pouvez réaliser avec votre appareil. Sachez qu’une bonne surjeteuse doit être capable de réaliser le surjet 4 fils, surjet 2 ou 3 fils, ourlet roulotté et flatlock.

Critère n°2 : La facilité d’enfilage

Le degré de facilité de l’enfilage peut varier d’un modèle à un autre. Pour plus de confort et de rapidité, optez pour un modèle à enfilage et à réglage de tension automatique. Ainsi, vous passez moins de temps dans le réglage de votre machine tout au long de votre projet de couture.

Critère n°3 : La possibilité de désactiver le couteau

Une surjeteuse équipée d’un couteau amovible offre plus de liberté dans la réalisation de vos tâches. Vous n’avez qu’à désactiver le couteau durant certaines opérations pour éviter de couper le tissu.

Critère n°4 : La tension réglable des fils

En fonction de vos besoins, une surjeteuse de qualité doit permettre de régler la tension des fils indépendamment les uns des autres grâce aux disques de tension. Et cela, en tenant compte du type de tissu, du point de couture, ou encore du fil utilisé. Un code couleur vous permet de différentier le bouton de réglage de la tension d’un fil à un autre. En fonction du modèle choisi, vous avez le choix entre un réglage manuel ou automatique de la tension des fils de votre machine.

Critère n°5 : Le niveau sonore

Même si une surjeteuse émet toujours du bruit, il y a des modèles moins bruyants que d’autres, ce qui procure moins d’inconfort dans votre tâche.

Important

En cas de panne, d'anomalie ou pour l'entretien de votre surjeteuse, lisez d'abord attentivement la notice avant de faire quoi que ce soit !

Les différents types de surjeteuses

En fonction de vos besoins et de vos attentes, découvrez les types de surjeteuses pour mieux comprendre leur fonctionnalités et leur spécificités.

La surjeteuse à 3 ou 4 fils

Ce modèle permet de coudre comme un professionnel. Quasi complet, il offre de nombreuses variations permettant à l’utilisateur de travailler avec 2, 3 ou 4 fils. De plus, son différentiel permet de coudre et surjeter tous types de tissus, des plus épais aux plus légers.

Avantages :

  • Permet de réaliser des ourlets minces avec les 3 fils, ou moyennes avec 4 fils
  • Moins onéreuse que les autres types de surjeteuses
  • Finition propre au niveau des coutures intérieures
  • Permet d’éviter l’effilochement du tissu

Inconvénients :

  • Bruyante
  • Dispose de peu d’options de points de couture

C’est pour qui ?

Ce modèle est idéal pour les débutants qui veulent donner une finition parfaite à leur travail, mais peut aussi servir aux professionnels pour  surfiler les tissus, les assembler et les couper en même temps.

La surfileuse 3 fils

Ce modèle est principalement utilisé pour surfiler proprement les bords des tissus mais sans assembler 2 pièces entre elles. Il est conseillé pour traiter des tissus fins.

Avantages :

  • Facilité d’utilisation
  • Finition soignée

Inconvénients :

  • Impossibilité de travailler sur des tissus extensibles
  • Ne peut faire des points décoratifs

C’est pour qui ?

Modèle adapté à ceux qui ne souhaitent que surfiler.

La machine à 2, 3 et 4 fils

Cette surjeteuse offre à l’utilisateur une énorme variation de finitions, puisqu’elle permet de faire plein de points différents comme le surjet 2 fils, le roulotté 2 fils, le flat lock 2 fils… 

Avantages :

  • Permet de faire des surjets décoratifs et ourlés roulottés
  • Permet d’économiser les fils à utiliser
  • Garantit des finitions très discrètes 
  • Peut intégrer quelques automatisations (comme l’enfilage d’aiguille automatique par exemple)
  • Facile à utiliser et à entretenir
  • Dispose de nombreuses fonctionnalités : réglage de pression, réglages précis de tensions, etc.

Inconvénients :

  • Certains modèles sont difficilement transportables en raison de leur poids conséquent
  • Nécessite une bonne prise en main

C’est pour qui ?

La machine 2, 3 et 4 fils peut être utilisée autant par des personnes débutantes que par des experts.

La surjeteuse combinée

Ce modèle qui s’inscrit dans le haut de gamme offre de nombreuses possibilités avec un résultat quasi professionnel. Non seulement il permet la réalisation des mêmes points de couture que la surjeteuse à 4 fils, mais réalise également les points de recouvrement et le point  de chaînette.

Avantages :

  • Le point de sécurité à 5 fils combine un surjet à 3 fils et une couture au point de chainette.
  • Permet un gain de place dans les petits espaces 

Inconvénients :

  • Le passage du mode surjeteuse au mode recouvreuse et inversement nécessite plusieurs manipulations dont l’enfilage des boucleurs et des aiguilles, qui peuvent décourager dans le cas d’un usage régulier.

C’est pour qui ?

L’utilisation de la surjeteuse combinée est surtout attribuée aux professionnels de la couture.

Bon à savoir

Avant d'acheter une surjeteuse, jetez un oeil à sa notice d'utilisation en version pdf en ligne pour voir si elle vous semble bien claire.

L'entretien d'une surjeteuse

Afin de pouvoir profiter pleinement de sa surjeteuse et l’utiliser le plus longtemps possible, il est essentiel de l’entretenir régulièrement. Pour cela, munissez-vous de votre aspirateur et débarrassez la machine de toute trace de poussière. Ensuite, utilisez un pinceau ou une bombe à air comprimé que vous pourrez trouver dans un magasin de produits informatiques.

  • Le nettoyage

    Débranchez tout d’abord votre machine. Ensuite, à l’aide d’un chiffon, dépoussiérez l’extérieur de celle-ci. Ouvrez les capots devant et latéral de la surjeteuse. Défilez les 2 aiguilles au dessus et les 2 crochets qui se trouvent au niveau du dessous. Assurez-vous que le pied presseur soit levé tout au long de cette première étape. Après cela,  utilisez un pinceau pour nettoyer tout les recoins et chaque composant de la surjeteuse. 

  • L’huilage

    Toujours avec ce pinceau propre et sec, procédez à l’huilage de toutes les parties mobiles de la surjeteuse. N’oubliez pas de faire tourner la molette pour pouvoir accéder à tous les composants de la machine : pistons, pivots, pied presseur bras d’aiguilles, griffes, couteau, etc… Une fois l’huilage terminé, faîtes tourner la molette quelques instants, pied presseur toujours levé, afin de faire circuler correctement l’huile. Laissez poser toute une nuit pour que le lubrifiant se diffuse et s’écoule partout. Le lendemain, faîtes fonctionner manuellement la machine à vide et sans fil en passant du tissu sous le pied presseur baissé. Cela pour enlever tout excédent d’huile au niveau des aiguilles, du pied presseur et des griffes. Faire plusieurs passages, jusqu’à se que le tissu ne se tache plus. Pour finir, nettoyez les aiguilles de l’appareil avec un chiffon sec.

Surjeteuse ou machine à coudre ?

Bien que surjeteuses et machines à coudre présentent certaines similitudes, sachez que ces deux types de machines ne font pas le même travail. Vous aimez la couture et pourtant, vous hésitez entre investir dans une surjeteuse ou une machine à coudre ? Voici donc un petit comparatif pour vous aider.

Une surjeteuse sert à surfiler et à assembler tandis qu’une machine à coudre sert pour coudre tout en sachant que certaines versions de machines à coudre sont pourvues d’une option leur permettant de surfiler tout comme la surjeteuse. Cependant, la machine à coudre n’est pas capable de fournir un travail de finition à la hauteur de la surjeteuse, qui a justement été créée pour ça. De même, la surjeteuse ne peut pas se substituer à la machine à coudre qui dispose d’ailleurs de nombreux points de couture.

La machine à coudre est idéle pour les débutants. Ce qui n’est pas le cas de la surjeteuse. Cette dernière n’est faite ni pour les débutants ni pour les travaux de couture. En fait, c’est un appareil de finition plus professionnelle qui permet de joindre les tissus entre eux tout en coupant le surjet.

Pour conclure, si vous débutez dans la couture, investissez dans une machine à coudre car celle-ci est d’ailleurs plus abordable. Pour ce qui est de la surjeteuse, elle s’achète notamment après vous être procuré une machine à coudre. En effet, la surjeteuse travaille en complémentarité avec la machine à coudre, si vous souhaitez aller plus loin dans vos créations.

Quel est le prix d'une surjeteuse ?

Comme les prix varient d’une marque à l’autre, voici en moyenne le budget à prévoir en fonction de chaque gamme de surjeteuse.

Surjeteuse d’entrée de gamme : aux alentours de 230 €

Surjeteuse de milieu de gamme : à partir de 450 € 

Surjeteuse haut de gamme : aux alentours de 1 300 €

Les meilleures marques de surjeteuses

comparatif : Les meilleures surjeteuses 11

Selon nous, la meilleure marque de surjeteuse pour la plupart des gens en 2020 est :

Pfaff – Pour cette année, la célèbre marque allemande PFAFF a su devancer tous ses concurrents et gagner sa première place dans le monde de fabrication de machines à coudre. Un mérite qu’elle a su s’attribuer grâce à des produits haut de gamme fiables et une expérience produit mémorable pour l’utilisateur : à l’achat d’une surjeteuse, poignées de transports, bac à déchets, bobines de fils et pieds de biches sont offerts.

comparatif : Les meilleures surjeteuses 12

Voici les autres marques que nous recommandons. Elles offrent, d’après nous, un rapport qualité/prix légèrement moins bon pour la plupart des gens, mais elles peuvent se révéler meilleures pour des gammes de prix (entrée de gamme, haut de gamme, …) et des besoins spécifiques.

Toyota –Toyota est une marque japonaise qui est non seulement connue pour commercialiser des voitures mais aussi des machines de couture de haute qualité. Très appréciées par les couturiers, les surjeteuses Toyota honorent les maîtres mots de la marque : design et fonctionnalités.

Brother – Fondée en 1908 au Japon par les frères Yasui, Brother est une marque de renommée mondiale qui propose aux couturiers de tous les niveaux, toute une pléthore de modèles de surjeteuses qui s’adaptent au gré des besoins et des envies de ceux-ci et dont les plus appréciés sont la M1034D avec ses kits d’accessoires complets, la Overlock 4234D avec son élégance de tissage et sa qualité de fabrication, ou encore la 1034DX avec sa simplicité d’utilisation. Ce qui est le plus apprécié chez Brother, c’est son excellent SAV et les petits CD de formation inclus dans le pack de livraison servant de notice de l’appareil.

Janome – Janome est une grande marque japonaise dont le principal atout est le concept novateur sur lequel elle base la conception de ses machines. L’avantage avec une surjeteuse Janome, c’est qu’elle est simple d’utilisation, vous accompagne tout au long de votre progression et vous garantit de ne jamais être à court d’idées car ses performances et ses nombreuses fonctionnalités incitent à la créativité et à l’innovation.

Singer –Avec ses 165 ans de savoir-faire, la marque Singer reste une référence en matière de machines à coudre, brodeuses, surjeteuses et accessoires couture. Face à une concurrence rude, les fabricants Singer ont réadapté le design et les options de leurs machines afin de conquérir une clientèle plus large et satisfaire ainsi tous les budgets : un changement qui a d’ailleurs beaucoup plu aux consommateurs.

Juki – Le géant japonais Juki est une référence en matière de surjeteuse de par son ergonomie très bien travaillée (niveau sonore et vibrations au plus bas) et de de par la sécurité qu’elle procure à l’utilisateur et à ses créations (non fonctionnement de la machine lorsque le capot est ouvert). Voilà une très bonne alliée couture des débutants et des confirmés en quête de perfectionnisme mais qui demande surtout à leur utilisateur d’y mettre le prix.

Vous faites partie des marques citées ?

Si vous faites partie des marques que nous recommandons, vous pouvez mentionner votre présence dans ce classement tant que vous faites un lien vers cette page. Si vous n'êtes pas dans ce classement et que vous pensez que vous auriez dû y figurer, vous pouvez nous faire parvenir un produit de test que nous évaluerons de façon objective.

Astuces

Le fil doit s’introduire librement dans la trajectoire du fil de la machine.

Assurez-vous que les deux fils de votre surjeteuse (celui du dessus et celui du dessous) ont été correctement enfilés. Qu’ils ne sont pas emmêlés ou accrochés quelque part sur son parcours. Lorsque les fils se déroulent irrégulièrement sur la surjeteuse, il en résulte souvent une inégalité dans la formation du point, des cassures possibles du fil et même des cassures de l’aiguille.

Investissez dans du fil de surfaçage de haute qualité

Aussi tentant que cela puisse être d’attraper ces cônes de fil toujours en vente dans votre magasin de couture local, nous vous conseillons de vous procurer des fils de meilleure qualité. Les fils de haute qualité ne sont pas seulement plus lisses, ils ont aussi moins de peluches, ce qui signifie que votre machine restera plus propre !

Économisez du fil en faisant tourner vos bobines.

Le boucleur supérieur est le système qui utilise le plus de fil, suivi du boucleur inférieur. Assurez-vous donc que les fils sortent bien des 4 cônes à peu près en même temps. Changez-les de place de temps en temps, en changeant les cônes d’aiguille avec les cônes de boucleur par exemple. Cela devrait vous éviter d’avoir à faire des filetages inattendus !

Attention aux aiguilles !

Écraser une épingle pendant la couture n’est jamais une bonne chose, mais c’est particulièrement gênant sur une surjeteuse. Il suffit d’une seule goupille pour endommager le couteau de votre machine au point d’avoir besoin d’un remplacement et vous courez le risque de bloquer la machine. Non seulement cela, mais comme le couteau monte et descend rapidement, la goupille est susceptible de voler vers vous et de vous blesser.

Nettoyez régulièrement votre machine.

Comme la surjeteuse coupe le tissu pendant la couture, elle accumule en ce sens, beaucoup plus de peluches et de poussières. Du coup, il est important de la nettoyer de façon régulière. D’ailleurs, la plupart de ces machines sont livrées avec une petite brosse à peluches que vous pouvez utiliser pour leur entretien.

FAQ​

Pour dissiper les doutes sur la surjeteuse et en profiter pleinement, voici une série de questions fréquemment posées par les propriétaires et futurs acquéreurs de cette machine.

Q. Quel type de surjeteuse ?

R. D’après nous, la meilleure surjeteuse pour la plupart des gens est la MO-654DE de Juki. Pour en savoir plus, lisez notre guide d’achat.

Q. Que faire si jamais ma future surjeteuse tombait en panne ?

R. Procédez à une recherche en ligne en tapant avis SAV de la marque concernée ou du magasin d’achat pour avoir une idée des démarches à faire en cas de panne de votre machine. 

Q. Que faire en cas de problème d’enfilage ?

R. C’est le problème le plus courant avec la surjeteuse. Commencez d’abord à tout désenfiler. Enlevez entièrement les bobines de fil. Prenez la notice, et reprenez tout depuis le début. Si le problème persiste, contactez un expert pour vous aider. 

Q. Quelle est la différence entre surjeteuse et machine à coudre ?

R. Il s’agit en fait de deux appareils totalement distincts mais complémentaires. L’un ne remplace pas l’autre. Une machine à coudre peut avoir du mal à travailler avec des tissus en voilages, ou encore des tissus fins tandis qu’une surjeteuse permet de coudre sur toutes les matières avec une finition professionnelle.  

Q. Comment bien entretenir une surjeteuse ?

R.  Pour l’entretien de votre surjeteuse, amenez-la régulièrement dans un magasin spécialisé en entretien et en surveillance des machines à coudre. Ces spécialistes peuvent contrôler le moteur et les mécanismes internes inaccessibles de votre machine. Une opération délicate et complexe qui ne peut pas être assurée par vous-même. 

Références​

Outre les sites des marques et les centaines d’avis de consommateurs que nous avons consultés, nous avons également comparé et synthétisé les informations des pages ci-dessous :

  1. 4 things to consider when choosing a serger, mybluprint.com
  2. Les modèles de surjeteuses – unitedpatternes.com
  3. 5 essential serger tips for a healthy happy machine -grainlinestudio.com
  4. Quelles différences entre une machine à coudre et une surjeteuse ? – ecolaines.wordpress.com
  5. Bien acheter son combiné surjeteuse-recouvreuse – coupe-et-couture-loisirs.fr
  6. Conseils pour entretenir sa surjeteuse et la conserver longtemps – blog.modestycouture.com
  7. Surjeteuse : est-ce vraiment utile en couture ? – lejournaldesaxe.com
  8. Nettoyer et entretenir  sa surjeteuse : comment et avec quoi ? -blog.lesfillesapois.fr
  9. Couture : couper, piquer et surfiler ! – superprof.fr
  10. Tout ce qu’il faut savoir sur la surjeteuse. info-du-web.net
  11. A quoi set une surjeteuse – blog.modestycouture.com
  12. Surjeteuse ou machine à coudre ? -coudre-paris.fr
  13. Comment bien choisir sa surjeteuse – stecker.be.
  14. La surjeteuse qu’est-ce que c’est ? -couturedebutant.fr
  15. Comment bien choisir sa surjeteuse – stecker.be.
  16. Bienvenue dans le monde de Pfaff – pfaff.com
  17. Il était une fois… Toyota – Toyota.fr
  18. L’historique de Brother – brother.be
  19. Janome ou comment le David Nippon défit le Goliath américain – unitedpartterns.com
  20. Singer, un savoir-faire, une histoire – singerfrance.com
  21. Home sergers – juki.co.jp

* Prix constaté lors de la dernière mise à jour de l’article, le 3 juin 2020.