Les meilleures imprimantes 3D en 2020

Nous touchons parfois une petite commission – sans surcoût pour vous – quand vous utilisez nos liens. C’est ce qui nous permet de vous offrir ce comparatif sans pub et 100% indépendant. En savoir plus.

L’imprimante 3D donne vie aux objets et maquettes modélisés par PAO ou programmation assistée par ordinateur. Le champ des possibilités est quasi infini, allant des applications d’ingénierie au design en passant par la recherche ou simplement les loisirs. Pour obtenir des objets identiques aux modèles en trois dimensions, il est primordial de bien choisir son imprimante 3D. Ce comparatif des meilleurs modèles va vous y aider.

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 1

Nous avons passé 20 heures à comparer 20 imprimantes 3D, 27 sites spécialisés, et 421 avis d’utilisateurs pour vous aider à choisir l’imprimante 3D la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Si vous souhaitez simplement savoir quelle est la meilleure imprimante 3D en 2020, vous trouverez notre comparatif directement ci-dessous. En revanche, si vous voulez en savoir plus avant de vous décider, vous trouverez toutes les informations indispensables pour bien choisir dans la deuxième partie de ce guide d’achat.

Le choix de la rédaction

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 2

La meilleure imprimante 3D en 2020

Comme imprimante 3D grand public, la Creality Ender 3 représente le nec plus ultra. Ne convient pas aux débutants en raison des calibrages délicats.

La Creality Ender 3 est l’imprimante 3D de référence chez les amateurs. Disposant d’une fiche aux standards européens, cet appareil se monte en 45 min ou 1 h environ. Assurez-vous de bien régler le plateau et d’autres détails pour éviter les erreurs d’impression. Et si vous avez du mal avec le montage, pas de panique. Le vendeur est le magasin officiel du fabricant sur Amazon.

Parfaite pour les débutants, cette imprimante 3D permet de créer des objets de dimensions 220 x 220 x 250 mm. Faites un tour sur Thinkiverse pour trouver de quoi tester ce modèle. On commence à réellement maîtriser le matériel au bout de 3 ou 4 utilisations tout en ayant joué avec les paramètres selon les préférences de chacun. Vu le prix, la qualité d’impression est remarquable.

Le meilleur pas cher

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 3

La meilleure imprimante 3D d'entrée de gamme

Ce stylo 3D plaira aux enfants mais aussi aux adultes. À utiliser en complément d’une imprimante 3D, en particulier pour les finitions.

Voilà un outil d’appoint, à utiliser en complément d’une imprimante 3D. Le Sunlu permet en effet de faire des retouches, voire recoller certaines pièces. Le kit de livraison de ce stylo 3D contient d’ailleurs tout le nécessaire pour commencer et même plus. On peut notamment tester les exemples à dessiner du petit livret et décoller les impressions grâce à la spatule.

Pour une meilleure ergonomie, le stylo est équipé d’un écran LCD très pratique. Ce dernier affiche toutes les informations utiles comme le choix du matériau, la température, etc. lorsque vous ne l’utilisez pas, vous pouvez le poser sur son support à ventouse, remarquable de stabilité. Si vous êtes pressé, 2 petits rouleaux de plastiques sont vendus avec le stylo.

Excellent

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 4

Légèrement plus rapide que la Creality Ender 3, la Geetech imprime des objets de bonne taille et dispose d’un plateau chauffant remarquable.

Un excellent rapport qualité/prix

Geetech occupe une place à part dans le milieu des imprimantes 3D. Son modèle A10 Prusa i3 ne vous fera pas dire le contraire ! En effet, cet appareil peut assurer des impressions de taille maximale 220 x 220 x 260 mm. De plus, la carte mère GT2560 est disponible en Open Source, ce qui facilite toutes les modifications et réglages pour améliorer ou personnaliser l’imprimante via l’écran.

Comme sur toutes les imprimantes 3D de ce classement, la tâche lancée reprend automatiquement après une panne électrique ou épuisement de filaments. Le plateau chauffant monte rapidement en température et adhère bien. Après impression, il suffit de laisser refroidir la pièce obtenue pour qu’elle se décolle toute seule sans forcer. Enfin, l’écran de contrôle peut accueillir une carte SD pour une impression directe sans passer par ordinateur. D’ailleurs, le fabricant en fournit une de capacité 1 Go.

Très bon

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 5

L’imprimante 3D pour les objets de grande taille

Malgré des défauts récurrents, la Comgrow Original de Creality 3D intéresse par la taille des objets qu’elle imprime.

Par rapport aux premiers modèles, la nouvelle Comgrow Original de Creality 3D a réalisé de nombreux progrès notables. Évidemment, les impressions durant plusieurs jours ne sont pas rares, mais la vitesse s’améliore également. Tout comme la taille des objets imprimés qui atteint désormais 300 x 300 x 400 mm !

Facile à monter, cette imprimante peut se mettre en service 1 h après sa réception. Pas de réglage requis concernant la tige filetée qui monte et abaisse la buse. En effet, l’ensemble est monté sur un châssis en alu de très bonne facture contrairement aux anciens modèles. Mais un défaut demeure récurrent : le verre du plateau chauffant a une forme concave qui fausse le réglage des coins du plateau. N’hésitez pas en commander un autre ou en faire un sur mesure avec 4 mm d’épaisseur pour être tranquille. Cela coûte moins de 10 euros.

Voici un tableau comparatif récapitulant les points positifs et négatifs des produits que nous venons de vous présenter :

Le choix de la rédaction

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 2
Creality 3D Ender 3
La meilleure imprimante 3D en 2020​
  • Qualité d’impression
  • Difficile d’imprimer de grosses pièces
227,8 €*

Le meilleur pas cher

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 3
Stylo 3D Sunlu
La meilleure imprimante 3D d’entrée de gamme
  • Revêtement gommé très agréable au toucher
  • Les pattes de maintien de l’embout côté tête d’impression sont très fragiles
38,99 €*

Excellent

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 4
Geetech A10 Prusa i3

Un excellent rapport qualité/prix

  • 5 à 10% plus rapide que la Creality Ender 3
  • Il manque une clé pour régler les excentriques
209 €*

Très bon

comparatif : Les meilleures imprimantes 3D 5
Creality 3D CR-10S Comgrow Original

L’imprimante 3D pour les objets de grande taille

  • Peut imprimer des objets de 300 x 300 x 400 mm
  • Capteur à revoir
450 €*

* Prix constaté lors de la dernière mise à jour de l’article, le 4 mai 2020.

Comment choisir une bonne imprimante 3D

La famille d’imprimante 3D à choisir

Les imprimantes 3D sont regroupées en 2 familles : personnelles ou professionnelles. Selon l’usage que vous lui réservez, vous pouvez choisir entre une imprimante 3D personnelle ou une imprimante 3D professionnelle. Une imprimante 3D personnelle est utilisée par les particuliers ou les petits groupes comme les écoles et universités, tandis que l’imprimante professionnelle est réservée à un domaine de production. Les premières sont réputées être plus abordables et moins encombrantes.

Une imprimante 3D ouverte ou fermée

Selon sa destination, son emplacement, vous pouvez choisir entre une imprimante 3D ouverte ou fermée. Les imprimantes 3D ouvertes sont plus pratiques et plus faciles d’utilisation. En effet, puisque leurs mécanismes sont accessibles à tout moment, il sera plus facile de les entretenir, de les calibrer et de les régler. Toutefois, elles ne sont pas très adaptées aux ménages car elles sont plus bruyantes. Pourvues de caissons, les imprimantes 3D fermées sont plutôt adaptées aux familles dont les membres et les enfants seront bien sécurisés et moins perturbés par le bruit qu’elles font. Leurs températures sont plus stables, pour une meilleure qualité d’impression.

La vitesse d’impression

La vitesse d’impression est un critère clé dans la recherche de la bonne imprimante 3D. Communiquée en mm/seconde, elle est fortement dépendante de la qualité d’impression et du succès d’impression. Souvent, augmenter la qualité et le rendu final de votre objet 3D requiert de réduire la vitesse d’impression. Cependant, les modèles d’imprimante 3D les plus haut de gamme sont capables d’allier les deux à la fois. Donc il faut bien se renseigner sur ce point avant de choisir.

Simple ou double extrusion

Si vous voulez utiliser une couleur ou un matériau à la fois, une tête d’extrusion simple vous conviendra surement. Tandis que si vous souhaitez utiliser deux couleurs et/ou deux matériaux à la fois, alors une machine avec 2 extrudeuses sera plus adaptée à vos besoins.

Le type d’imprimante 3D

Selon vos goûts et vos préférences, vous avez le choix entre une imprimante prête à imprimer et une imprimante en kit. Les bricoleurs trouveront dans la deuxième un vrai défi tandis que ceux qui sont pressés ou les novices préfèreront la première. Selon l’utilisation des technologies pour réaliser les objets, on peut également trouver divers types d’imprimantes. Les plus courants utilisent le Fused Deposition Modeling, la stéréolithographie ou le frittage sélectif par laser.

La précision

Le niveau de précision jouera aussi un rôle primordial dans votre quête car de lui dépendra la qualité de votre œuvre. L’épaisseur des couches de filament et la précision du positionnement des axes X et Y conditionnent en effet la finesse et la qualité de votre objet.

Les différents types d'imprimantes 3D

Les imprimantes 3D à stéréolithographie (SLA)

La stéréolithographie est le tout premier procédé d’impression en 3D. Inventée par Charles Hull, elle fut brevetée en 1984. Plus connu sous le sigle SLA pour Stereolithograph Apparatus, ce procédé se sert de la photopolymérisation pour fabriquer des objets à en 3 dimensions à partir de matériau liquide. Un laser solidifie la résine ainsi obtenue à chaque passage. L’impression est d’excellente qualité, la surface des objets obtenus est remarquable par sa lisseur.

Avantages :

  • Imprime des objets lisses
  • Technologie répandue et maîtrisée
  • Idéale pour la fabrication de prototypes, de moules en cire calcinable et de figurines
  • Prix

Inconvénient :

  • Volume de production restreint

Les imprimantes 3D à dépôt de filament fondu (FDM)

La Fused Deposition Modeling ou FDL voit le jour vers la fin des années 80. Différents matériaux robustes et légers sont utilisés pour imprimer avec ce type d’appareil. On peut citer l’ABS et le polycarbonate, très utilisés pour la fabrication de bagages rigides mais aussi d’autres matériaux comme le PET, le PS, l’ASA, le PVA, le Nylon, et l’ULTEM.

Il est nécessaire de chauffer l’imprimante 3D à 200°C avant toute utilisation. Une fois la machine à la bonne température, un filament de 1,75 mm ou 2,85 mm de diamètre se dépose sur la plateforme via une buse se déplaçant sur 3 axes. Le plateau descend progressivement jusqu’à impression complète de l’objet voulu.

Avantages :

  • Prise en main aisée
  • Prix
  • Vitesse d’exécution

Inconvénient :

  • Résultats de moindre qualité comparés aux modèles à SLA ou à frittage laser

Les imprimantes 3D à frittage laser (SLS)

Ce type d’imprimante 3D fonctionne par l’utilisation d’une poudre plastique en fusion et d’un laser pour la solidification. Le domaine d’application couvre divers secteurs comme l’automobile, la médecine, le design ou encore le domaine spatial. La robustesse est sa qualité première. En effet, les objets fabriqués avec une imprimante 3D à frittage laser sont plus résistants que ceux obtenus avec une imprimante FDM ou SLA. En revanche, le prix est très élevé.

Avantages :

  • Plusieurs domaines d’application
  • Grande résistance mécanique des objets imprimés

Inconvénient :

  • Prix

Les imprimantes 3D à laminage par dépôt sélectif (SDL)

Le Selective Deposition Lamination ou SDL est une technique d’impression 3D à base de papier. Les imprimantes 3D qui utilisent ce procédé découpent au laser les couches de l’objet à imprimer dans des feuilles de papier. Certains modèles utilisent aussi des feuilles de plastique ou des métaux laminés. Ces couches sont ensuite colorées si possible et empilées les unes sur les autres jusqu’à obtention de l’objet voulu. L’impression en SDL est peu coûteuse puisqu’on utilise du papier basique. En revanche, les finitions sont assez grossières. Les objets obtenus nécessitent un post traitement.

Avantages :

  • Prix de l’appareil
  • Coûts des impressions

Inconvénients :

  • Finitions grossières
  • L’impression peut prendre beaucoup de temps

Les imprimantes 3D professionnelles

Ce type d’imprimante 3D est, comme son nom l’indique, utilisé pour usiner des pièces sur mesure. Un ordinateur transmet les dimensions exactes de l’objet dessiné à l’imprimante. La plupart des objets imprimés sont en métal et l’imprimante peut supporter des cadences d’impression infernales, même s’il lui faut du temps pour créer une pièce. On utilise ce type d’imprimante dans le domaine automobile, dans l’industrie ou tout autre cas nécessitant l’usinage de pièces uniques ou qui n’existent plus. Le prix de ce genre de machine dépasse parfois les 100 000 euros.

Avantages :

  • Utilisé pour usiner des pièces sur mesure
  • Imprime du métal
  • Robuste et fiable

Inconvénients :

  • Prix
  • Nécessite souvent un post traitement

Pourquoi acheter une bonne imprimante 3D

Une imprimante 3d est un outil indispensable à tout concepteur d’objets afin de gagner du temps et économiser de l’argent durant la phase de prototypage. Il faut dire qu’il a de nombreux atouts :

Imprimer des objets libres

Rendez-vous compte que plusieurs objets du quotidien sont désormais imprimables en 3D librement depuis un site internet. Aux États-Unis, des milliers de personnes ont même imprimé des armes à feu à partir de plans 3D disponibles en téléchargement libre depuis des forums dédiés. Sans vouloir aller dans de tels extrêmes, il existe divers autres objets en impression 3D libres en ligne. Cela concerne notamment des bijoux, des jouets, mais aussi des figurines, des récipients, des objets de décoration et bien d’autres encore.

Réparer des objets abîmés

Nous nous sommes tous un jour plaint qu’un objet auquel nous tenions doive être jeté ou ne peut plus être utilisé parce qu’il est abîmé. Avec une imprimante 3D, il est possible de fabriquer une pièce identique à celle qui est défectueuse. Ainsi l’objet passe du statut « bon à jeter » à un statut « peut encore servir ». Cela permet en outre de réaliser des économies puisqu’on évite l’achat d’un autre produit pour remplacer l’objet abîmé. Vos objets auront ainsi une durée de vie quasi illimitée.

Créer des prototypes

Les inventeurs, les esprits curieux et les bricoleurs seront comblés par l’immense champ de possibilités qu’offre une imprimante 3D. Le développement de nouveaux matériels implique toujours l’élaboration de plusieurs modèles jusqu’à obtenir le plus adéquat. Avec une imprimante 3D, plus besoin de créer plusieurs prototypes avant de trouver le plus abouti. On affine d’abord le design sur ordinateur, puis on fait des simulations informatiques. Et c’est le modèle validé qui sera imprimé. Cela fait gagner du temps et permet d’économiser de l’argent !

Numériser des objets à reproduire ailleurs

Là aussi, le champ des possibilités est sans limites. On conçoit un objet quelque part et, dans l’heure qui suit, il peut prendre forme à l’autre bout de la planète. À titre d’exemple, des médecins basés en Afrique ont fabriqué des prothèses pour leurs patients à partir de plans élaborés en Europe. Il a seulement fallu prendre les mesures des patients et les envoyer aux concepteurs qui ont dessiné des prothèses sur mesure avant de renvoyer les plans à imprimer sur place. Certains des heureux destinataires ont même pu participer à l’impression de leurs prothèses en compagnie des médecins !

Fabriquer des objets personnalisés

Certains sites de vente en ligne permettent dorénavant de commander un objet puis de le personnaliser à votre guise. Le vendeur imprimera ensuite votre article customisé en 3D et vous le fera livrer. De nombreux maquettistes utilisent également une imprimante 3D pour plus de précision et de réalisme de leurs reproductions. Cela va des voitures miniatures aux répliques de voiliers et autres navires de guerre célèbres. Enfin, vous pouvez réaliser vos propres plans à l’aide de logiciels et imprimer vos réalisations. L’impression 3D est à la fois un gagne-pain, une expérimentation et un hobby.

Mentions honorables

Les produits ci-dessous ont de nombreuses qualités. Ils ratent de peu notre podium, mais ils peuvent constituer un excellent choix en fonction de vos besoins et du prix auquel vous arrivez à les trouver.

Flashforge Creator Pro

La Flashforge Creator Pro est une version customisée de la Replicator 2 de MakerBot. Il s’agit d’une imprimante plus imposante et plus industrielle que la Emotion-Tech Prusa i3 Rework.

C’est un choix intéressant si vous souhaitez imprimer des pièces de grande taille, ou si vous avez déjà une première expérience dans la réalisation d’objets 3D. Sinon, mieux vaut vous tourner vers une imprimante davantage grand public.

XYZprinting da Vinci Mini W

La XYZprinting da Vinci Mini W est l’imprimante 3D à la fois la plus complète et la plus simple d’utilisation pour les débutants. Tout est prévu pour vous faciliter la tâche : wi-fi intégré, disque dur, logiciel dédié (XYZWare), etc. Seul l’écran LCD manque à l’appel mais ce n’est pas gênant grâce au système de contrôle simplifié.

On regrette seulement que l’imprimante ne supporte que les filaments PLA. Mais, à moins de 500€, la XYZprinting da Vinci Mini W offre un rapport qualité/prix difficile à égaler.

Astuces

Mettre la plateforme d’impression à niveau et régler la hauteur des buses.

Assurez-vous que la plate-forme d’impression est bien à niveau et que la distance avec les buses est réglée correctement. Vous pouvez utiliser une feuille de papier ou une jauge d’épaisseur pour déterminer la distance entre la buse et la plateforme. Lorsque la buse (propre) est à la bonne distance de la plateforme, le papier ou la jauge aura une résistance minimale lorsqu’on les retire. Ils retourneront également facilement sous la buse. Répétez cette procédure deux ou trois fois pour vous assurer que les mesures sont vraiment correctes.

Gérer la température de la buse.

Si la buse est trop chaude, elle pourrait laisser des cordons de “cheveux” entre les pièces séparées. On parle alors d’effet de “stringing” : la température de la buse est si élevée qu’elle liquéfie de manière excessive le polymère qui sert de matériau d’impression. Faites refroidir immédiatement la buse dès que vous commencez à constater la formation de ces “cheveux”.

Traiter le filament avec soin.

Les filaments absorbent l’eau de l’air ambiant, surtout les filaments exposés, en particulier l’ABS, le nylon et les matériaux souples. Cela peut causer des problèmes. Évitez donc de les entreposer dans des pièces humides.

Trouvez un slicer qui convient à vos besoins et essayez de le maîtriser au maximum.

La qualité de l’impression 3D dépend en très grande partie de la qualité du slicer que vous utiliserez pour créer le G-code (les instructions qui vont guider l’impression). Il y a beaucoup de types de slicers dont la plupart sont gratuits. La qualité de l’impression peut aussi dépendre du réglage de ces slicers, donc vérifiez-les. Changez de slicer au besoin.

Processus de finition pour une impression parfaite.

Pour les finitions, vous pouvez enlever les supports ou éliminer les petites imperfections peut se faire à l’aide d’un couteau de bricolage ou d’un papier de verre, surtout si la peinture ou le polissage est de mise.

Anciens produits à considérer​

Tout le monde n’a pas forcément les moyens d’acheter les produits les plus récents. Dans cette partie, vous trouverez donc des produits recommandés dans les versions précédentes de ce guide. Ils peuvent constituer des choix intéressants, en particulier si vous parvenez à les trouver en promotion.

Emotion-Tech Prusa i3 Rework

La Emotion-Tech Prusa i3 Rework est une imprimante 3D à la fois de qualité et abordable. Elle convainc principalement par sa vitesse supérieure et son volume plus important par rapport à ses concurrents : 200 x 200 x 200 mm.

On apprécie également les améliorations au niveau du plateau chauffant (Nylon, ABS…) et l’écran de contrôle LCD.

À part une installation initiale fastidieuse, la Emotion-Tech Prusa i3 Rework n’a pour ainsi dire que des atouts !

Zortrax M200

Si vous êtes à la recherche d’une imprimante haute-gamme, nous vous conseillons de vous tourner vers l’imprimante Zortrax M200 : elle prend en charge un grand nombre de matériaux (dont PLA et ABS), elle permet d’imprimer des pièces de 200 x 200 x 185 mm, et surtout elle atteint une précision inférieure au dizième de milimètre.

C’est une imprimante à la fois rapide, précise et polyvalente.

PLUSINNO 3D Pen

Le PLUSINNO 3D Pen n’est pas une imprimante 3D à proprement parler mais bien, comme son nom l’indique, un stylo 3D.

C’est un bon moyen de faire découvrir la création 3D à vos enfants, ou plus simplement de vous lancer dans des créations libres impossibles à réaliser avec une imprimante classique.

Références​

  1. https://www.quechoisir.org/dossier-imprimante-3d-t369/, quechoisir.org
  2. https://www.lesnumeriques.com/imprimante-3d.html, lesnumeriques.com
  3. https://bestreviews.com/best-3d-printers, bestreviews.com
  4. https://thewirecutter.com/reviews/best-home-3d-printer/, thewirecutter.com
  5. https://all3dp.com/2/3d-print-quality-12-tips-on-how-to-i…, all3dp.com
  6. https://www.consumeraffairs.com/computers/3d-printer/, consumeraffairs.com
  7. https://www.slant.co/topics/7007/~3d-printer-for-beginners, slant.co
  8. https://www.toptenreviews.com/history-of-3d-printing, toptenreviews.com
  9. http://www.tested.com/, tested.com
  10. https://ultimaker.com/, ultimaker.com
  11. http://proto.house/, proto.house
  12. https://www.cnet.com/products/micro-3d-printer/review/, cnet.com
  13. http://www.pcmag.com/article2/0,2817,2497056,00.asp, pcmag.com
  14. https://gigaom.com/2014/12/19/da-vinci-1-0-review-a-barga…, gigaom.com
  15. https://www.materiel.net/guide-achat/g24-les-imprimantes-…, materiel.net
  16. https://conseil.manomano.fr/imprimante-3d-comment-choisir…, manomano.fr
  17. https://www.serialtesteur.fr/imprimante-3d/, serialtesteur.fr
  18. https://www.aniwaa.fr/imprimantes-3d/, aniwaa.fr
  19. https://www.makershop.fr/content/category/7-guides-3d, makershop.fr
  20. https://formlabs.com/fr/industries/dentaire/guides-chirur…, formlabs.com
  21. https://www.boulanger.com/info/animation/bcbu/micro-multi…, boulanger.com
  22. https://www.makershop.fr/content/48-guide-achat-imprimant…, makershop.fr
  23. http://www.monunivers3d.com/achat/, monunivers3d.com
  24. https://www.lesimpressions3d.com/guide-dachat-imprimante-…, lesimpressions3d.com
  25. https://www.aniwaa.fr/guide/imprimantes-3d/, aniwaa.fr
  26. https://www.amazon.fr/Imprimantes-3d/b?node=3037938031, amazon.fr
  27. https://www.fnac.com/Guides/High-tech/choisir-imprimante/…, fnac.com