Les meilleurs vélos électriques pas chers en 2020

Vous voulez acheter un vélo électrique mais les prix proposés vous en dissuadent ? Ce comparatif est fait pour vous ! En effet, les bonnes affaires existent, sans négliger la qualité, y compris chez les grandes marques (BH, Trek…). Nos recherches concernent les modèles inférieurs à 1 750 euros, le prix moyen d’un VAE. Découvrez les meilleurs vélos pas chers du moment.

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 1

Produits

18Produits analysés

Heures

27Heures investies

Sources

16Sources consultées

Avis

629Avis pris en compte

Notre sélection des meilleurs vélos électriques pas chers en 2020 :

Pour savoir comment nous avons choisi, vous pouvez consulter la recherche.

Mis à jour le 2 juillet 2020 : Mise à jour complète de l'article.

Le choix de la rédaction

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 2

BH Atom City Wave​ : Le meilleur vélo électrique pas cher en 2020

Dans la droite lignée de l’Evo-City et du Neo-City, le BH Atom City Wave est un VAE de ville polyvalent et sportif. Destiné à tout le monde, il séduira tous ceux qui cherchent un vélo électrique de qualité pour pas cher.

Au premier regard, on peine à imaginer que le BH Atom City Wave est un vélo électrique. Il surprend par son cadre moderne et facile à enjamber, peu importe votre taille. La batterie amovible de 500 Wh a une autonomie jusqu’à 105 km. Elle est entièrement cachée dans la partie oblique du cadre. Et finie l’éternelle couleur noire, place au blanc qui fait plus jeune.

Ce vélo de ville électrique conjugue rigidité, sportivité, polyvalence et performances. Le moteur BH 1E-36V est bridé à 250 W, avec une assistance électrique capable de vous offrir jusqu’à 3 fois votre force de pédalage. Un coup de pédale en mode Boost vous amène à 20 m ! Fait rare chez un vélo électrique pas cher, la console centrale est amovible. 

Le meilleur pas cher

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 3

Moma Bikes E-16teen​ : Le meilleur vélo électrique pas cher d'entrée de gamme

Ceux pour qui la compacité est primordiale seront comblés par le Moma Bikes E-16teen. Le moteur assiste sans difficulté jusqu’à 90 km de charge. En revanche, l’autonomie de la batterie 9 Ah est assez limitée.

Le Moma Bikes E-16teen a les caractéristiques d’un vélo électrique pliant haut de gamme pour un prix très abordable. Sa batterie 36 V 9 AH intégrée dans le cadre noir et les roues de 16 pouces font de ce VAE de seulement 17 kg le modèle pliant le plus équilibré du marché. Si vous manquez de place à la maison, considérez sérieusement cette option.

Côté performances, le Moma Bikes E-16teen a un moteur de 250 W offrant 3 niveaux d’assistance et pouvant vous propulser à 25 km/h. Toutefois, l’autonomie ne dépasse pas 50 km. Notez également les 4 h nécessaires à la recharge complète de la batterie. Pour le freinage, ce vélo électrique pliant propose des V-brake en aluminium très efficaces.

Excellent

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 4

BH Evo Cross : Le meilleur VTC électrique pas cher

Le VTC électrique BH Evo Cross a un rapport qualité/prix incroyable. Puissant et rapide, il est parfait pour se mettre au vélo électrique. Son moteur arrière vous fera décoller avec ses 140 Nm de couple !

Le BH Evo Cross est l’évolution du Neo Cross. Sa réputation se base à moitié sur son design particulièrement réussi, avec une parfaite intégration de la batterie dans le cadre. Le constructeur espagnol nous gratifie d’une batterie 500 Wh de capacité 12 Ah. Par ailleurs, le moteur arrière de 48 V délivre 860 W de puissance crête pour 140 Nm de couple !

Quelle que soit la route, le cadre Sport Hybrid Alloy 28 pouces en aluminium est bien aidé par la fourche suspendue SR Suntour NEX HLO réglable en contrainte, le dérailleur Shimano Acera 8 vitesses et les freins à disque hydrauliques de 180 mm avant et arrière. Pour le reste, les pneus sont de piètre qualité, à remplacer par des Marathon Plus.

Très bon

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 5

Wemoove Série 600 Pro : Le meilleur VTT électrique pas cher

Le VTTAE Wemoove Série 600 Pro ne vaut pas un Haibike, un Trek Rail 9.9 ou un BH en performances pures. Mais ce vélo électrique a d’autres cordes à son arc, comme son prix, son poids ou son look passe-partout.

Le VTTAE Wemoove Série 600 Pro est à l’aise en ville comme en forêt ou sur les sentiers de randonnée. Son design passe-partout, son cadre en aluminium 6061, ses roues de 27,5 pouces et ses freins à disque hydrauliques à huile en font un vélo électrique confortable et performant. Ajoutez à cela son prix et vous comprendrez à quel point il est spécial.

La batterie LG de 10 400 mAh permet à ce vélo électrique pas cher de parcourir 140 km. Le moteur de 250 W développe 60 Nm de couple. L’assistance électrique propose 5 niveaux. Notez la transmission Shimano Altus et ses 27 vitesses qui se changent à la volée. Bref, une belle bête de 19,3 kg qui ne demande qu’à vous conduire où vous voulez.

Voici un tableau comparatif récapitulant les points positifs et négatifs des produits que nous venons de vous présenter :

Le choix de la rédaction

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 6

BH Atom City Wave

Le meilleur vélo électrique pas cher en 2020​

1 700 €*

Le meilleur pas cher

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 7

Moma Bikes E-16teen

Le meilleur vélo électrique pas cher d’entrée de gamme

830 €*

Excellent

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 8

BH Evo Cross

Le meilleur VTC électrique pas cher

1 600 €*

Très bon

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 9

Wemoove Série 600 Pro

Le meilleur VTT électrique pas cher

1 700 €*

* Prix constaté lors de la dernière mise à jour de l’article, le 2 juillet 2020.

Pourquoi nous faire confiance ?

Conformément à notre éthique professionnelle, ce guide d’achat est garanti 0% pub, 100% indépendant. Vous êtes donc assuré d’avoir une information objective sur les différents produits que nous présentons.

Pour réaliser ce guide, nous avons appliqué à la lettre notre méthode de travail habituelle :

  1. Nous avons comparé les comparatifs les plus sérieux du web français et international (Que Choisir, 60 millions de consommateurs, Best Reviews, etc.).
  2. Nous avons consulté les sites de toutes les grandes marques (BH, Moustache Bikes, Moma Bikes, etc.) et comparé les caractéristiques techniques de leurs produits.
  3. Nous avons pris en compte des centaines d’avis d’utilisateurs publiés tant sur des sites e-commerce que sur des sites spécialisés.
Au total, nous avons passé des dizaines d’heures à travailler pour vous offrir le guide d’achat le plus complet, synthétique et utile du web.

Comment choisir son vélo électrique pas cher ?

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 10

Avec un vélo pas cher, il faut s’attendre à quelques imperfections. Raison pour laquelle vous devrez être pointilleux concernant les critères de choix afin de trouver le meilleur rapport qualité/prix possible.

Critère n°1 : Le prix

Un vélo électrique pas cher ne devrait pas excéder 2 000 euros. Évitez cependant les modèles à moins de 800 euros, au risque de le regretter amèrement. Entre 500 et 800 euros, les équipements sont très basiques et de piètre qualité. Privilégiez les vélos électriques pliants si vous cherchez un VAE pour moins de 1 000 euros.

Entre 800 et 1 400 €, le choix devient plus large. Vous n’aurez pas de mal à trouver un bon VAE de ville ou un VTC pour une utilisation plus polyvalente. Mais ne soyez pas trop exigeant sur la qualité des finitions, voire la robustesse des matériaux.

Pour 1400 à 2000 euros, vous pourriez vous offrir un vélo de ville électrique doté de bons équipements. On peut notamment citer les freins à disque, le moteur intégré dans le pédalier, une console de qualité, un éclairage, des porte-bagages, une batterie intégrée dans le cadre… Dans tous les cas, vous ne trouverez pas de VAE avec un cadre en carbone pour pas cher.

Critère n°2 : La batterie

On mesure la qualité d’une batterie de VAE à sa capacité, exprimée en wattheures (Wh). Sa valeur varie entre 300 et 600 Wh pour un vélo électrique pas cher. Plus cette capacité est grande, plus le vélo électrique aura d’autonomie. Il faut bien choisir la batterie pour ne pas avoir à en changer rapidement, opération qui vous coûtera 400 euros minimum.

Certaines batteries indiquent des valeurs exprimées en ampères-heures (Ah) ainsi qu’une autre en volts (V). Une batterie de 8 Ah aura une autonomie inférieure à une autre batterie de 11 ou 14 Ah. Pour le voltage, vous aurez droit à 36 V, les batteries de 48 V étant réservées aux vélos électriques vendus plus de 3 500 euros.

Notez que la batterie se place généralement à proximité du tube de selle, sur le cadre, sous le porte-bagages ou dans le cadre pour les modèles les plus esthétiques. Assurez-vous de pouvoir l’enlever facilement pour la recharger à la maison ou au travail. En effet, vous allez galérer avec les batteries non amovibles qu’on retrouve notamment sur les VAE VanMoof.

Critère n°3 : L’autonomie

En premier lieu, nous tenons à préciser qu’un vélo électrique pas cher a rarement une autonomie supérieure à 60 km. Les fabricants vont annoncer une autonomie élevée pour vous séduire. Mais votre poids, la charge embarquée, le relief, l’état des pneus, le mode d’assistance choisi et bien d’autres paramètres feront chuter l’autonomie.

Selon les tests effectués par UFC Que Choisir, les VAE « tout ou rien », c’est-à-dire à assistance fixe, ont une autonomie moindre comparés aux VAE à assistance progressive. Sachez aussi que l’autonomie baissera avec le temps, vous obligeant à la remplacer après quelques années. Une batterie de grande capacité vous reviendra moins chèr sur le long terme. 

Critère n°4 : Le moteur

Comme tous les vélos électriques, les modèles pas chers peuvent s’équiper de moteurs de grande marque (Bosch, Brose, Yamaha…). Certains développent même un couple de 100 Nm, voire plus ! Privilégiez un moteur placé dans le pédalier pour un pédalage naturel. Le moteur intégré dans la roue arrière offre une propulsion très appréciée de nombreux cyclistes. Évitez toutefois les moteurs dans la roue avant, qui se font rares. 

Critère n°5 : L’assistance électrique

La plupart du temps, un vélo électrique pas cher propose une assistance fixe dite « tout ou rien ». Elle fonctionne grâce à un pédalier doté d’un simple capteur de pédalage. Beaucoup de personnes aiment son coup de fouet au démarrage. Par contre, le moteur vous propulse à 25 km/h, peu importe votre vitesse de pédalage. Mal conçu, le système sera très gênant. 

Pour corriger les défauts de l’assistance fixe, les constructeurs ont mis au point l’assistance progressive. Également appelé assistance évolutive ou proportionnelle, ce système adapte la vitesse du vélo à la force de votre pédalage. Pour ce faire, le VAE est bardé de capteurs de force. La sensation est plus naturelle et le système permet d’économiser la batterie.

Critère n°6 : Le cadre

À l’image de n’importe quel vélo, choisissez le cadre en fonction de votre utilisation. Concernant le matériau utilisé, les fabricants ne proposent jamais de cadre en carbone sur les VAE pas cher. L’aluminium est le matériau qu’on retrouve le plus souvent, l’acier demeure très rare. Les constructeurs indiquent souvent les tailles disponibles pour leur cadre.

Pour les déplacements en ville, un cadre de type vélo hollandais est recommandé. Il offre une position droite, très confortable. Le cadre ouvert s’enjambe plus facilement, ce qui facilite les arrêts et le transport d’enfant à l’arrière. Ceux qui aiment la vitesse seront tentés par un vélo de route ou un fixie. Si vous manquez d’espace, optez pour un cadre pliant.

Le VTC répond à une utilisation polyvalente, aussi bien en ville qu’à la campagne. Son profil se rapproche davantage du VTT que du vélo de ville, avec une barre transversale au milieu afin de renforcer la robustesse et la stabilité. Le cadre VTT plaira aux amateurs de sorties sportives. Pour les roues, plus elles sont grandes, mieux ce sera.

Critère n°7 : Les freins

Cher ou pas cher, le vélo peut atteindre 25 km/h. Or le poids descend rarement sous les 20 kg. Raison pour laquelle un bon système de freinage est indispensable. On trouve 4 types de freins sur le marché : freins à patins ou V-brake, freins à disque, freins hydrauliques à patins et freins à disque hydrauliques. Vous ne trouverez pas ce dernier type sur un VAE pas cher.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ces 4 systèmes de freinage ont une efficacité très similaire. Évidemment, les freins à disque s’usent moins vite que les freins V-brake, et offrent un meilleur confort d’utilisation. Une simple pression suffit à actionner les freins mécaniques alors qu’il faut appliquer une force considérable sur des freins mécaniques à câbles.

Critère n°8 : La transmission

Le dérailleur à cassettes nécessite un entretien régulier et minutieux pour durer. Tout le contraire du dérailleur à vitesses dans le moyeu, le Shimano Nexus étant le plus connu. Ce dernier autorise des changements de vitesse à l’arrêt, un aspect très pratique pour circuler en ville. Le dérailleur à moyeu est donc recommandé pour votre vélo électrique pas cher.

Bon à savoir, chaque changement de vitesse suspend momentanément l’assistance électrique. Cela pourrait donner l’impression d’un élan coupé dans les montées. Mais on s’y habitue assez vite. D’ailleurs, les fabricants ont trouvé la parade grâce au variateur de vitesses, permettant de passer les vitesses en continu.

Critère n°9 : Les autres aspects à prendre en considération

Le poids n’a pas son importance lorsque vous roulez. Mais si vous devez monter des marches ou tombez en panne de batterie, porter un vélo de 20-25 kg mettra vos muscles à rude épreuve ! Les vélos électriques compacts et les vélos électriques pliants affichent un poids plus raisonnable.

La console fait aussi des critères à considérer. Cet ordinateur de bord affiche les informations relatives à l’assistance, l’autonomie de la batterie, la vitesse ou encore la distance parcourue. Certains font même office de GPS. La plupart des VAE pas chers sont équipés de console non amovible, ce qui l’expose aux dégradations dues aux intempéries.

La conversion électrique

Ceux qui possèdent déjà un vélo peuvent transformer leur monture en vélo à assistance électrique. Ce procédé revient souvent moins cher que l’achat d’un véritable VAE. Toutefois, le vélo ainsi modifié n’aura pas les mêmes performances ni la même fiabilité. Si cela vous intéresse, la France compte de nombreux spécialistes en la matière.

Entretien d’un vélo électrique pas cher

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 11

Le prix renseigne souvent sur la qualité et la durabilité d’un vélo électrique. Pour les VAE pas chers, un entretien régulier et minutieux sera indispensable. Loin d’être coûteuse, cette opération protège des pannes et éventuels désagréments.

Le moteur

Le moteur est sans doute la pièce la plus robuste et la plus fiable sur un vélo électrique. Soumis à des normes de sécurité, il ne nécessite aucune retouche, ni démontage, ni entretien particulier. Contentez-vous de vérifier le serrage du moteur, peu importe qu’il se trouve dans la roue arrière ou dans le pédalier.

En cas de problème sur une pièce du moteur, amenez votre vélo électrique chez un professionnel. Il va y brancher un outil de diagnostic. Ainsi, vous saurez les modifications à apporter et pourrez en profiter pour mettre à jour le logiciel de la console. Cela coûtera moins cher que bricoler le moteur soi-même et risquer des dommages irréversibles.

Certains constructeurs acceptent le renvoi des éléments électriques défectueux afin de le diagnostiquer. Mais seuls les motoristes haut de gamme, Bosch, Yamaha ou Impulse, possèdent la logistique adaptée à cette pratique. Par ailleurs, achetez un vélo électrique de grande marque pour assurer la disponibilité des pièces de rechange.

La batterie

Enlevez la batterie de votre vélo électrique si vous ne l’utilisez pas de manière régulière ou si vous vous absentez pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Stockez-la à l’abri de la lumière, à une température avoisinant 20 °C. Et si vous devez laisser votre VAE dehors, recouvrez-le d’une bâche ou d’une housse et enlevez la batterie pour éviter les vols.  

Sous des conditions climatiques extrêmes, la batterie risque de se mettre en position de sécurité. Elle perdra lors une grande partie de son autonomie pour cause de régulation de température. N’utilisez pas la batterie de votre vélo électrique sous -10 °C ni au-delà de 50 °C pour ne pas endommager les cellules.

Pour finir, faites attention aux chocs. En effet, en cas d’accident ou de chute, la batterie du vélo électrique peut de ne pas se rallumer. Ce qui vous obligera à effectuer un diagnostic auprès du vendeur, du fabricant ou d’un professionnel.

Le nettoyage

Au fur et à mesure que vous roulez, poussières et saletés s’accumuleront dans la transmission, les roues et les freins de votre vélo électrique. Ce désagrément est valable que vous rouliez en ville, sur les routes de campagne ou les pistes de randonnée. Par exemple, le dépôt de corps gras sur les jantes et les disques de freins en accélèrent l’usure.

Par conséquent, vous devez nettoyer régulièrement votre vélo. Si vous l’utilisez tous les jours, lavez-le chaque semaine. Procédez à un nettoyage tous les mois si vous roulez à vélo 2 ou 3 fois par semaine. Les fabricants recommandent de démonter la batterie avant de laver le vélo à l’eau savonneuse. Les nettoyeurs haute pression de type Kärcher sont interdits.

La vérification visuelle

Les pièces montées sur les VAE sont identiques à celles montées sur les vélos classiques. Il n’y a pas d’usure spécifique aux vélos électriques, y compris les moins chers d’entre eux. Cependant, on a tendance à abuser de l’assistance électrique, à se reposer essentiellement sur ce système et à rouler à vitesse élevée. Cela peut entraîner l’usure prématurée du moteur. 

À ce titre, vous devrez effectuer une vérification visuelle des différentes pièces extérieures du vélo avant chaque sortie. Sont principalement concernés les patins de freins, les disques de freins, la chaîne, les pignons et la cassette. Remplacez immédiatement une pièce en cas d’usure avancée pour éviter qu’elle n’endommage tout le reste. 

Par ailleurs, contrôlez brièvement les serrages, les jantes et l’état des pneus avant de prendre le vélo. Enfin, n’oubliez pas de lubrifier la chaîne, les câbles et les freins après chaque nettoyage.

L’entretien périodique

Tous les 3 à 6 mois, amenez votre vélo électrique chez un professionnel pour qu’il procède à un entretien périodique. Il va vérifier le bon huilage de la chaîne, le fonctionnement des freins, l’état des pneus ou encore le bon serrage des roues, du guidon et de la potence. De cette manière, vous prolongez la durée de vie de votre vélo.

Le saviez-vous ?

La plus ancienne trace de brevet déposé pour un VAE date de 1895. La technologie en est encore à ses balbutiements, ce qui rebute les clients potentiels. La grande dépression suite à la crise de 1929 relace pour un temps les vélos électriques. Mais il faudra attendre les années 2000 et le boom du marché chinois (21 millions d’exemplaires vendus en 2008) pour que le VAE déferle sur l’Europe et l’Amérique du Nord.

Pourquoi acheter un bon vélo électrique pas cher ?

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 12

En toute logique, on achète un vélo électrique pas cher pour le prix. Les bénéfices qu’il apporte au quotidien sont également considérables. D’ailleurs, la France comptera 1 million de VAE en circulation en 2024-2025. 

Adapté à tous les cyclistes

Toujours plus moderne et plus polyvalent, le vélo électrique tord le cou aux préjugés. Longtemps vu comme un vélo pour personnes âgées, il attire désormais une clientèle de plus en plus jeune. Selon les statistiques, seuls 12% des détenteurs de VAE ont 70 ans ou plus.

Un moyen de transport pratique et écolo

Au risque de provoquer l’ire des fans de moto, le vélo est le deuxième moyen de transport le plus utilisé par les Français. L’engouement actuel pour le vélo électrique est justifié par ses performances mais aussi son côté écolo. Pour un VAE, le taux d’émission de CO2 est de 22 g/km, 21 g/km pour un vélo classique et 271 g/km pour la voiture.

Longtemps perçu comme un moyen de transport exclusivement urbain, le VAE offre désormais plus de polyvalence. Vélo de route, VTC, VTT, vélo pliant, il existe autant de vélos électriques pas chers que de cas d’utilisation.

Moins physique que le vélo mécanique

Le vélo électrique permet de rallonger les sorties, rouler plus vite et dépenser moins d’énergie qu’un vélo mécanique. Même les sportifs ont parfois besoin d’un petit coup de pouce pour gravir une côte, prouesse rendue possible par l’assistance électrique. Avec un vélo électrique, vous arriverez à l’heure au travail et vos rendez-vous, sans la moindre transpiration !

Permet de rouler en VAE à moindres frais

Le vélo électrique vous épargne les frais d’essence, de garagiste, de parking et d’assurance. L’entretien est à la portée de tous et ne coûte presque rien. Comptez 20 euros/mois pour l’entretien d’un VAE, à comparer avec ce que vous coûte une voiture. Et un vélo électrique pas cher vous reviendra encore moins cher !

Les aides à l’achat

Comme pour les voitures électriques, les vélos électriques peuvent bénéficier d’une subvention à l’achat. Les conditions pour obtenir cette aide gouvernementale sont nombreuses. En plus, elle vient en complément d’une aide octroyée par la collectivité où vous vivez et ne dépasse pas 200 euros. C’est assez négligeable face au prix d’un vélo électrique haut de gamme, mais une manne bienvenue pour un vélo électrique pas chère !

Quel est le prix d’un vélo électrique pas cher ?

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 13

Vélo électrique pas cher d’entrée de gamme.

Vous pourriez trouver un VAE pas cher aux alentours de 500 euros. Mais en dessous de 800 euros, vous aurez davantage de déceptions que de bonnes affaires ! Les modèles de qualité en entrée de gamme se vendent 800 à 1 000 euros. Mais à ce prix, les équipements restent basiques.

Vélo électrique pas cher de milieu de gamme.

Pour somme comprise entre 1 000 et 1 500 euros, les fabricants proposent des vélos à assistance électrique de bonne facture. En cherchant bien, vous pourriez trouver de véritables pépites dotées de cadre en aluminium et de freins à disque. Par contre, la batterie ne sera pas intégrée dans le cadre.

Vélo électrique pas cher haut de gamme.

Nous avons choisi de plafonner les prix à 2 000 euros pour rester en phase avec notre sujet, c’est-à-dire les VAE pas chers. À partir de 1 500 euros, de grades marques comme Moustache Bikes et BH proposent des vélos électriques pas chers de qualité, qui intègrent parfois la batterie dans le cadre. Mais n’espérez pas trouver un VAE pas cher avec cadre en carbone.

Acheter d’occasion, un choix risqué

De prime abord, le vélo électrique d’occasion peut sembler une très bonne idée. On trouve de bonnes affaires sur les sites spécialisés. Mais l’achat est risqué, essentiellement à cause des doutes sur l’état de la batterie, que vous devrez probablement remplacer. Le VAE d’occasion et la batterie de rechange peuvent revenir plus chers qu’un VAE neuf. Sans compter les éventuelles réparations et modifications !

Les meilleures marques de vélos électriques pas chers

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 14

Selon nous, la meilleure marque de vélo électrique pas cher pour la plupart des gens en 2020 est :

BH – On ne présente plus le constructeur espagnol, véritable référence sur le marché des vélos à assistance électrique. Contrairement à ses rivaux élitistes Haibike, Trek, BMC ou Cannondale, BH dispose d’une offre étendue, adaptée à toutes les bourses. Le choix idéal pour avoir la qualité sans se ruiner.

comparatif : Les meilleurs vélos électriques pas chers 15

Voici les autres marques que nous recommandons. Elles offrent, d’après nous, un rapport qualité/prix légèrement moins bon pour la plupart des gens, mais elles peuvent se révéler meilleures pour des gammes de prix (entrée de gamme, haut de gamme, …) et des besoins spécifiques.

Moma Bikes – Fondée il y a une quinzaine d’années, cette marque a rapidement su se faire un nom sur le marché très concurrentiel du vélo. Ses modèles d’entrée et de milieu de gamme ont trouvé à qui parler, notamment ses fameux vélos pliants. Moma Bikes a également réussi son basculement vers l’électrique.

Wemoove – Il s’agit du constructeur le plus récent dans cette liste. Dès sa création, la marque française s’est tournée vers les vélos à assistance électrique. Elle compte des vélos de ville, des VTC et des VTT parmi ses réalisations. Wemoove est promise à un bel avenir, surtout si elle continue sur sa lancée !

Moustache Bikes – Cette marque française a pour ambition de vous inciter à délaisser votre voiture au profit du vélo. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle s’est donné les moyens pour parvenir à ses fins. Qualité de fabrication, prix raisonnable et design moderne et élégant on rapidement fait de Moustache Bikes un constructeur de VAE incontournable.

Vellia – Cette marque joue clairement la carte rétro pour ses vélos électriques. Parmi sa production, on peut citer les gammes e-City, e-Active ou encore e-Elegant. Elle propose rarement des modèles électriques à plus de 2 000 euros. Par contre, le design varie très peu. Seules la motorisation et la batterie changent.

Vous faites partie des marques citées ?

Si vous faites partie des marques que nous recommandons, vous pouvez mentionner votre présence dans ce classement tant que vous faites un lien vers cette page. Si vous n'êtes pas dans ce classement et que vous pensez que vous auriez dû y figurer, vous pouvez nous faire parvenir un produit de test que nous évaluerons de façon objective.

Astuces

Prenez soin de la batterie pour la faire durer.

Il est recommandé de recharger la batterie d’un vélo électrique pas cher au moins une fois par mois, en raison de son autonomie limitée. N’hésitez pas à recharger fréquemment en hiver. Ne la faites pas tomber et ne l’épuisez pas totalement. En outre, enlevez la batterie et stockez-la à l’abri de la lumière, à 20 °C et jamais en dessous de 5 °C. Et si vous devez laisser le vélo électrique dehors, enlevez la batterie pour éviter les vols.

Assurez-vous de la disponibilité des pièces auprès du fabricant.

Acheter un vélo pas cher ne se résume pas à payer le moins possible. Cette stratégie sera toujours onéreuse à moyen et long terme ! Privilégiez des marques sérieuses, qui garantissent la disponibilité des pièces en cas de souci. D’ailleurs, ces marques sont les seules à proposer des batteries durables.

Remplacez immédiatement les pièces défectueuses.

Ne pas le faire à temps finira par endommager les autres pièces du vélo et vous coûtera encore plus cher en réparations. Gardez en tête que vélo électrique pas cher ne rime pas avec entretien minimaliste. Effectuez une vérification visuelle avant ou après chaque sortie. Ainsi, vous verrez ce qui ne va pas avant que les choses n’empirent.

Vérifiez la charge de la batterie avant chaque sortie.

Ceux qui ont déjà connu cette situation vous le confirmeront. Un vélo électrique avec une batterie déchargée mettra vos jambes, vos bras et votre mental à rude épreuve. Pour éviter ce désagrément, vérifiez la charge de votre batterie en rentrant à la maison ou avant de sortir. Une fois l’autonomie réelle connue, instaurez une routine pour la recharge.

Ne roulez pas trop vite !

Plus vous roulez rapidement, plus la batterie s’épuisera en peu de temps. Rouler régulièrement à plus de 20 km/h accélère également l’usure des pièces, en particulier la transmission et les freins. Sans parler du fait que la vitesse accroît les risques d’accident. À cet effet, portez un casque et privilégiez les pistes cyclables.

FAQ​

Q. Quel vélo électrique pas cher choisir ?

R. D’après nous, meilleur vélo électrique pas cher pour la plupart des gens est le BH Atom City Wave. Le BH Evo Cross constitue également un excellent choix. Pour ceux qui recherchent un vélo électrique pliant pas cher, le Moma Bikes E-16teen apparaît comme une évidence. Enfin, le Wemoove Série 600 Pro plaira aux fans de VTT.

Q. Comment choisir un vélo électrique pas cher ?

R. Le prix est le premier critère à considérer : jamais en dessous de 800 euros ni au-delà de 2 000 euros. La batterie, l’autonomie, l’emplacement du moteur, l’assistance électrique, la géométrie du cadre, le freinage, le poids et la transmission revêtent également une grande importance.

Q. Comment entretenir un vélo électrique pas cher ?

R. Cher ou pas cher, le vélo électrique s’entretien comme un vélo mécanique classique. Il y a la vérification des serrages, le contrôle visuel avant ou après chaque sortie et le nettoyage. Le moteur ne requiert pas d’entretien particulier. Pour la batterie, la recharger régulièrement, l’entreposage dans de bonnes conditions et éviter les chocs permettent de la faire durer.

Q. Combien coûte un vélo électrique pas cher ?

R. Au-delà de 2 000 euros, un vélo électrique ne sera plus considéré comme « pas cher ». Mais cela ne signifie pas acheter n’importe quoi ! En gros, évitez tout ce qui coûte moins de 800 euros. Dans l’idéal, privilégiez les VAE proposés entre 1 500 et 2 000 euros. Pour les vélos électriques pliants, ne dépassez pas 1 000 euros.

Q. Quelles sont les meilleures marques de vélos électriques pas chers ?

R. Les marques BH, Moma Bikes, Moustache Bikes, Wemoove et Vellia peuvent proposer de très bonnes affaires pour 800 à 2 000 euros.